Poésie ðŸ¤· ^^ texte passager

La lune comme soleil au dessus de moi
Je dessine les constellations du doigt
Mes yeux se perdent sur les gouttes
Qui scintillent dans les ombres qui doutent
La mémoire est un instrument
Qui joue des mélodies d'antan
Pour trouver le sommeil
Dans de tristes veilles
Pas besoin de définir les mots,
Ceux qui nous unissent sont beaux,
Je t'aime comme je t'aime ;
Il n'y a pas de dilemme.
 
Chuisbibi
Mythe
Messages
17 996
Age
17
Fofocoins
45 999
Pseudo arc-en-ciel animé
Changement de pseudo
Musique de profil
La lune comme soleil au dessus de moi
Je dessine les constellations du doigt
Mes yeux se perdent sur les gouttes
Qui scintillent dans les ombres qui doutent
La mémoire est un instrument
Qui joue des mélodies d'antan
Pour trouver le sommeil
Dans de tristes veilles
Pas besoin de définir les mots,
Ceux qui nous unissent sont beaux,
Je t'aime comme je t'aime ;
Il n'y a pas de dilemme.
Je m'y reconnais. C'est beau 😭✨
 
~machin
Hyper actif
Messages
106
Fofocoins
3 812
Personnalisation pseudo
Musique de profil
Genre
Autre
La lune comme soleil au dessus de moi
Je dessine les constellations du doigt
Mes yeux se perdent sur les gouttes
Qui scintillent dans les ombres qui doutent
La mémoire est un instrument
Qui joue des mélodies d'antan
Pour trouver le sommeil
Dans de tristes veilles
Pas besoin de définir les mots,
Ceux qui nous unissent sont beaux,
Je t'aime comme je t'aime ;
Il n'y a pas de dilemme.
À la fois doux et percutant. J'aime beaucoup.
 
Pink.cloud
Passionné
Messages
2 840
Fofocoins
41 880
Musique de profil
Personnalisation pseudo
La lune comme soleil au dessus de moi
Je dessine les constellations du doigt
Mes yeux se perdent sur les gouttes
Qui scintillent dans les ombres qui doutent
La mémoire est un instrument
Qui joue des mélodies d'antan
Pour trouver le sommeil
Dans de tristes veilles
Pas besoin de définir les mots,
Ceux qui nous unissent sont beaux,
Je t'aime comme je t'aime ;
Il n'y a pas de dilemme.
C'est juste magnifique 😭✨ !
 
P
Pipolino
Anonyme
Dans ma roulotte de bois
Aux nombreuses routes empruntées
Tout comme sur les lignes de la main
Je parcours le monde
Sous les toiles célestes
Du plus grand chapiteau du monde
Sur la piste aux étoiles
Là est toute ma vie
J'ai beau avoir le cœur brisé
Et l'âme tourmentée
Mais, je me dois de faire rire
Les grands et les petits
De ma démarche si particulière
Chaussé par de gros souliers de Clown
L'on me reconnaît
Le spectacle terminé
Les lumières de la vie éteinte
Je repars tristement dans vieille roulotte
Quand je m'assieds de le miroir
Et que j'enlève mon maquillage
Je ne peux que pleurer...
 
P
Pipolino
Anonyme
Pipolino a soumis un texte... qui est en attente.... prisonnier d'un modérateur... j'espère qu'il ne va pas tarder...
 
P
Pipolino
Anonyme
Que ce modérateur est long... pire qu'un contrôle technique...je regarde sous les mots...et je regarde une phrase... houla !!! La !!! La !!! La !!! La !!!
 
P
Pipolino
Anonyme
C'est long... trop long ce modérateur...par pitié... merci de libéré mon texte...il faut qu'il sorte... qu'il s'exprime...
 
P
Pipolino
Anonyme
Un frein à l'expression... à la spontanéité...Oh... mon beau modérateur... mon modérateur adoré... que tes cartes à composants sont belles... que tes circuits sentent bons...
 
P
Pipolino
Anonyme
Cela n'a pas l'air de fonctionner...la flagornerie ne fonctionne pas... peut être quelques écus...( ancienne monnaie de mon époques...)...
 
P
Pipolino
Anonyme
Les menaces peut être ? Non tout de même pas...
Modérateur mon beau... modérateur...telle est la question... plus vite...please... please...
 
P
Pipolino
Anonyme
* devant le miroir... le texte a passé quarante minutes dans les mains du modérateur et voilà le résultat...
 
P
Pipolino
Anonyme
Mme ou Mr Nova êtes vous une IA ?
Merci d'avance pour votre réponse...
 
P
Pipolino
Anonyme
Nova de ta luminescence spontanée
Je ne peux me couber
Comme un simple valet
Et me retrouver à tes pieds
 
P
Pipolino
Anonyme
Je ne peux que me courber...
C'est vrai... que je suis souvent maladroit...
Vous m'en voyez désolé...
Bon dimanche à vous magnifique étoile...
 
P
Pipolino
Anonyme
Pipolino ne va pas embêter plus longtemps la belle étoile...il reprend sa route avec ses amis Pinpilinpauxa, liberté, Papyllon et vous adieu à tout jamais... ne apercevant pas.... monde cruel...
 
P
Pipolino
Anonyme
Pour rejoindre le plus grand cirque du monde... Le cirque de l'univers...et dît adieu à son Bel Océan...
Les étoiles s'éteignent aussi... que c'est triste...de finir un spectacle comme cela...
 
L
Liberté
Anonyme
Adieu l'artiste...
Mon clown triste...
Tu vas me manquer
Que j'en ai le cœur qui se brise...