pourquoi avons nous peur de vieillir

brunette
Forumeur mega actif
Messages
283
Réactions
166
Fofocoins
2 342
:geek: bonsoir à tous
moi la vieillesse me fait peur

de mal vieillir je préférais avoir un arrêt cardiaque
plutot d une maladie
et vous
passer une bonne soirée :p
 
A.Ries
Forumeur d’exception
Messages
1 496
Réactions
2 660
Fofocoins
2 481
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Couleur pseudo
La vieillesse c'est pas le meilleur moment de la vie, mais il faut prendre ça comme une partie de notre existence et en profiter tout autant. Ça permet d'avoir un regard différent sur ce qui nous entoure, c'est le moment de la vie où l'on se pose. Car certe nous aurons tout le temps de nous reposer une fois mort mais nous n'aurons alors jamais goûté au repos du vivant ^^
Je pense qu'il faut voir la vieillesse comme une évolution de nous même. C'est le moment où l'on se rappellera de notre vie en se disant que nous avons bien vécu etc...
C'est pour ça qu'il faut profiter un maximum tant qu'on est jeune pour avoir pleins d'histoires à raconter plus tard ^^
 
Nioui83
Forumeur mega actif
Messages
291
Réactions
304
Age
16
Fofocoins
2 005
Nous en avons peur parce que vieillir signifie que le temps passe , et plus le temps passe , plus cela veut dire que nous n'avons de moins en moins de temps pour profiter , vivre , qu'il y aura de plus en plus de complications , la vie sera différente , nous même nous serons différents . c'est mon avis.
 
Chasaki
Forumeur giga actif
Messages
494
Réactions
556
Fofocoins
8 529
Cette question est intéressante, car elle soulève un thème profond et générant des réflexions parfois litigieuses.
Le vieillissement, par définition, est le ternissement de l'espèce vivante terrestre, comme la plante qui au fur et à fur de sa croissance dans son cycle de vie et au cours de son évolution, prend de l'âge et perd donc en rayonnement par absence de photosynthèse, et à besoin d'une quantité suffisante d'eau pour rester vivante et donc hydrater sa terre d'émergence.
Cette inférence est valable pour l'espèce humaine vieillissante également, c'étais simplement un minuscule arrêt d'un instant.
Ce que je m'apprête à dire pourrait sembler imbitable voir prêter à rire sans doute, mais dans mon cas j'ai réellement pris conscience que la vie était un pont fébrile sur lequel on marche, avec la mort au bout de ce dernier à mes 25 ans ! Officiellement quand j'ai vraiment commencé à m'interroger (car avant ce moment saillant, je ne m'interrogeais pas, ou très peu sur les choses et la vie en général, j'étais beaucoup plus autocentré sur moi-même que maintenant, vivant dans un prisme imaginaire et satisfaisant, pour mon confort personnel, bref c'est toujours un peu le cas à bien des égards, mais je constate, et des proches me l'ont soulignés, qu'une évolution dans ma pensée était palpable, bon...).
Et j'ai réellement pris conscience à partir de ce moment là, à cet âge que la vie, et bien n'étais pas un long fil continu et immuable, et je l'avais compris dans une période propice à l'angoisse et à une sorte de frustration étripante et barbante, où finalement c'est quand tu côtoies l'échec que tu apprends à découvrir la réalité dramatique et cruelle qui est que le temps n'est ni ton allié, ni ton ennemi, mais le facteur qui est incontrôlable et dont l'homme ne peut se défaire de son poids universelle.
D'où le fait que les plus instinctifs arrivent inconsciemment à "vivre" des expériences pour s'en vanter dans leur vieux jours, ou d'autres, connaîtront le malheur, la solitude, le désarroi, la peine et la crainte, l'ostracisme répétée, la trahison, puis finalement la confusion et donc côtoyer la mort de façon invisible et intangible avec un ticket de validité du billet en avance...
Je me laisse à penser qu'il faut partir de ce postulat comme suit : la vie, c'est un jeu ! Plongé dans un univers vaste et étendu, où la batterie se décharge progressivement, en fonction de l'expérience accumulée par le protagonistes et ces rencontres tout au long de son périple, où une fois qu'il aura accompli sa mission en tant qu'individu, en tant qu'être humain, en tant qu'espèce intelligente, se mettra en veille permanente, pour qui sait, revenir sous une autre forme ou dans un autre état de conscience afin d'élever son âme à un rang supérieur.
La vieillesse est une étape de l'évolution immanente et nécessaire à la synthèse de toutes les connaissances apprises et accumulés au cours de son long séjour sur terre, la vie est un apprentissage vous savez, faite de triomphes et/ou de difficultés !
la phase de maturité relative au statut de vieux briscard de la vie doit justement nous donner la part belle à la récolte et l'absorption des savoirs ainsi que des connaissances enseignées et saisies durant notre vie, c'est la phase de dénouement, la phase de contemplation de l'être que nous sommes par rapport à ce que nous étions...
C'est d'ailleurs marrant d'entendre les anciens moutards se rappeler de leur conneries étant gamins et se réjouir d'être devenu des "adultes" responsables et plus "posés".
La vieillesse n'est pas une fin, elle est une consécration de tout le continuum d'expériences emmagasinées au fil du temps.
 
Dernière édition:
Shiinku
Forumeur mega actif
Messages
209
Réactions
250
Fofocoins
2 746
Cette question est intéressante, car elle soulève un thème profond et générant des réflexions parfois litigieuses.
Le vieillissement, par définition, est le ternissement de l'espèce vivante terrestre, comme la plante qui au fur et à fur de sa croissance cyclique et de son évolution, prend de l'âge et perd donc en rayonnement par absence de photosynthèse, et à besoin d'une quantité suffisante d'eau pour rester vivante et donc hydrater sa terre d'émergence.
Cette inférence est valable pour l'espèce humaine vieillissante également, c'étais simplement un minuscule arrêt d'un instant.
Ce que je m'apprête à dire pourrait sembler imbittable voir prêter à rire sans doute, mais dans mon cas j'ai réellement pris conscience que la vie était un pont fébrile sur lequel on marche, avec la mort au bout de ce dernier à mes 25 ans ! Officiellement quand j'ai vraiment commencé à m'interroger (car avant ce moment cardinal, je ne m'interrogeais pas, ou très peu sur les choses et la vie en général, j'étais beaucoup plus autocentré que maintenant, vivant dans un prisme imaginaire et satisfaisant pour mon confort personnel, bref c'est toujours un peu le cas, à bien des égards, mais je constate, et des proches me l'on souligné, qu'une évolution dans la pensée était palpable, bon...).
Et j'ai réellement pris conscience à partir de ce moment là, à cet âge que la vie, et bien n'étais pas un long fil continu et immuable, et je l'avais compris dans une période d'angoisse et de frustration étripante et barbante, où finalement c'est quand tu côtoie l'échec que tu apprends à découvrir la réalité dramatique et cruelle qui est que le temps n'est ni ton allié, ni ton ennemi, mais le facteur qui est incontrôlable et dont on l'homme ne peut se défaire de son poids universelle.
D'où le fait que les plus instinctifs arrivent inconsciemment à "vivre" des expériences pour s'en vanter dans leur vieux jours, ou d'autres, connaîtront le malheur, la solitude, le désarroi, la peine et la crainte, l'ostracisme répétée, la trahison, puis finalement la confusion et donc côtoyer la mort de façon invisible et intangible avec un ticket de validité du billet d'avance...
Je me laisse à penser qu'il faut partir de ce postulat comme suit : la vie, c'est un jeu ! Dans un univers vaste et étendu, où la batterie se décharge progressivement, en fonction de l'expérience accumulée par le protagonistes et ces rencontres tout au long de son périple, où une fois qu'il aura accompli sa mission en tant qu'individu, en tant qu'être humain, en tant qu'espèce intelligente, se mettra en veille permanente, pour qui sait, revenir sous une autre forme ou dans un autre état de conscience afin d'élever son âme à un rang supérieur.
La vieillesse est une étape de l'évolution immanente et nécessaire à la synthèse de toutes les connaissances apprises et accumulés au cours de son long séjour sur terre, la vie est un apprentissage vous savez, et la phase de maturité relative au statut de vieux briscard de la vie doit justement nous donner la part belle à la récolte et l'absorption des savoirs et des connaissances enseignées et saisies durant notre vie, c'est la phase de dénouement, la phase de contemplation de l'être que nous sommes par rapport à ce que nous étions...
C'est d'ailleurs marrant d'entendre les anciens moutards se rappeler de leur conneries étant gamins et se réjouir d'être devenu des "adultes" responsables et plus "posés".
La vieillesse n'est pas une fin, elle est une consécration de tout le continuum d'expériences emmagasinées au fil du temps.

J'aime beaucoup votre interprétation, ça me parle beaucoup. Pour y avoir réfléchi également, mes conclusions et observations (qui évolueront surement avec le temps) sont assez similaires aux vôtres.

D'ailleurs je réfléchissais à un tatouage ces derniers temps, et j'avais pensé à une tête de mort (à la Guns N Roses) avec derrière une pendule (genre celle de Stranger Things de la saison 4), une combinaison de 4 cartes (non déterminée pour le moment, je me tâte, le traditionnel carré d'As (ou pourquoi pas de 2) ? Les dames ? Une suite ? hmm il faut que je réfléchisse à ce que je veux exprimer :p) et bien sûr la phrase suivante : La vie est un jeu.
 
GRANIT
Forumeur enragé
Messages
930
Réactions
247
Fofocoins
6 838
A plusieurs reprises j'ai frôlé la dernière heure , mais jamais à cause de maladies , sauf dernièrement avec le vaccin qui ne vaccine pas !
J'ai eu une vie bien remplie , et j'ai autour de moi une famille qui se tient bien les coudes .
Jouons à qui est actuellement le plus ou la plus vieille de ce forum ?
Ce 9 Aout j'aurai 77 ans !
 
C
Caliope
Anonyme
:geek: bonsoir à tous
moi la vieillesse me fait peur

de mal vieillir je préférais avoir un arrêt cardiaque
plutot d une maladie
et vous
passer une bonne soirée :p


Mûrir intellectuellement a beaucoup d'intérêt, Vieillir physiquement n'en a aucun.

Ce n'est qu'une contingence de la plupart des formes du vivant. Mais d'une il y a une grande variété de durée, et clairement, nous avons intérêt à privilégier l'innovation vers une durée de vie de type tortue marine, car de deux le processus d'acquisition de connaissances et de moyens techniques pour nous modifier fait partie de notre logiciel naturel !
Toutes les questions éthiques sur ça sont oiseuses.
Toutes les philosophies grecques de l'acceptation de l'inéluctable tel qu'il est, et d'apprendre à bien mourir, sont du bullshit de résignation bonnes pour des époques passées où les moyens n'étaient pas à portée "faire contre mauvaise fortune bon coeur"...
Ce n'est pas parce que c'est tout ce que nous avions (avons encore d'ailleurs) que c'en est moins pauvre et vulgaire. Et grâce / à cause du langage homo sapiens passe son temps limité à se gaver en permanence de "bonnes" justifications... :cautious:
 
C
Caliope
Anonyme
J'aime beaucoup votre interprétation, ça me parle beaucoup. Pour y avoir réfléchi également, mes conclusions et observations (qui évolueront surement avec le temps) sont assez similaires aux vôtres.

D'ailleurs je réfléchissais à un tatouage ces derniers temps, et j'avais pensé à une tête de mort (à la Guns N Roses) avec derrière une pendule (genre celle de Stranger Things de la saison 4), une combinaison de 4 cartes (non déterminée pour le moment, je me tâte, le traditionnel carré d'As (ou pourquoi pas de 2) ? Les dames ? Une suite ? hmm il faut que je réfléchisse à ce que je veux exprimer :p) et bien sûr la phrase suivante : La vie est un jeu.


oh oui, elles évolueront, c'est plus certain que tout le reste ;)

J'aime beaucoup cette nouvelle consommation qu'est devenue le tatouage... Bah, dans des pays riches il faut bien trouver toujours de nouvelles dépenses à faire ! Et en faire des modes pour développer de l'emploi, en faire une discipline culturelle...
C'est fou ces efforts de distinction dont ce petit animal a besoin.
 
Shiinku
Forumeur mega actif
Messages
209
Réactions
250
Fofocoins
2 746
J'aime beaucoup cette nouvelle consommation qu'est devenue le tatouage... Bah, dans des pays riches il faut bien trouver toujours de nouvelles dépenses à faire ! Et en faire des modes pour développer de l'emploi, en faire une discipline culturelle...
C'est fou ces efforts de distinction dont ce petit animal a besoin.

Alala que c'est fou hein, vous ne consommez rien qui n'est "pas vital" ?
 
Les membres Foforum ont déjà plantés 8 arbres 🌱 grâce à leurs Fofocoins. Comment ça marche ?