Un soir d'étrange brouillard

  • Auteur de la discussion Membre supprimé 1163
  • Date de début
Il est de ces jours où le soleil laisse place à une brume hagard
Plus j’avance vers ce bâtiment, plus s’épaissit le brouillard
Je ne décerne plus les passants souriants et amusés
Seule la porte d’entrée clignote pour m’attirer.
Ma mémoire s’est effacée, il n’existe nul détour,
Je devrais stopper mes pas, faire demi-tour.
Je ne veux plus être sienne
Mais des bruits familiers me parviennent,
Mélodie macabre de ces rires désespérés
Et me voilà à mon point de départ, désemparée
Face à cette cave où je sais qui trouver
Descendre les marches et me résigner.
Le passé me revient, la douleur, les plaies
Je laissais, je les sais, je l’essaie
Il est de l’autre côté, nul besoin d’y mettre ma main à couper
Il respire, attend, savait-il que je reviendrais
Vais-je lui donner un motif de me railler,
Rire de moi et de mon éphémère liberté
Il me faudrait lutter ou juste abandonner
Ma main se pose sur la poignée…
 
A.Ries
Forumeur d’exception
Messages
1 510
Réactions
2 698
Fofocoins
2 595
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Couleur pseudo
Il est de ces jours où le soleil laisse place à une brume hagard
Plus j’avance vers ce bâtiment, plus s’épaissit le brouillard
Je ne décerne plus les passants souriants et amusés
Seule la porte d’entrée clignote pour m’attirer.
Ma mémoire s’est effacée, il n’existe nul détour,
Je devrais stopper mes pas, faire demi-tour.
Je ne veux plus être sienne
Mais des bruits familiers me parviennent,
Mélodie macabre de ces rires désespérés
Et me voilà à mon point de départ, désemparée
Face à cette cave où je sais qui trouver
Descendre les marches et me résigner.
Le passé me revient, la douleur, les plaies
Je laissais, je les sais, je l’essaie
Il est de l’autre côté, nul besoin d’y mettre ma main à couper
Il respire, attend, savait-il que je reviendrais
Vais-je lui donner un motif de me railler,
Rire de moi et de mon éphémère liberté
Il me faudrait lutter ou juste abandonner
Ma main se pose sur la poignée…
Woaw, c'est puissant, on s'attend presque au pire 😱, c'est vraiment triste. On sentirais presque ce coeur qui bat à la chamade à cause de l'appréhension et de la peur. C'est beau !
 
M
Membre supprimé 1163
Anonyme
Woaw, c'est puissant, on s'attend presque au pire 😱, c'est vraiment triste. On sentirais presque ce coeur qui bat à la chamade à cause de l'appréhension et de la peur. C'est beau !
C'est gentil, merci.
 
M
Membre supprimé 1163
Anonyme
J appuie fébrilement sur la poignée
Et pousse la porte qui s'entrouvre sur le passé
Je fermes les yeux, il n'y a plus d'après
J'inspire, rien a changé
Les sons, les maux, une terre brûlée
Cette étrange familiarité
 
Les membres Foforum ont déjà plantés 8 arbres 🌱 grâce à leurs Fofocoins. Comment ça marche ?