La photo d’animaux

6

761

0

Piiixel

Administrateur
Messages
625
Réactions
824
Pays
France
Fofocoins
1 092 035
Badge : 100k messages Foforum 💯
Les photos de grands animaux sauvages demandent autant de patience que d’une bonne connaissance de la vie animale. Ce type de photo d’animaux fait des images qui sont rarement le fait du hasard mais sont, la plupart du temps, prises par des spécialistes qui passent leur vie à photographier les animaux. Chaque prise de vue peut prendre des jours d’attente. Cela n’exclut pas cependant la photo d’amateur. De belles photos peuvent être faites grâce à une combinaison de patience, de chance, de concentration, et à condition de posséder le matériel adéquat. Un objectif photographe de 200 mm est le téléobjectif minimal. Un 500 ou un 1 000 mm sont des plus utiles.

Pour réaliser de vraiment bonnes photos de la vie sauvage, on doit étudier le comportement de la vie animale pour avoir une chance de pouvoir anticiper l’action. La sensibilité du naturaliste est aussi importante que la technique photographique

photographie d’animaux

Lors d’un safari, les meilleures images seront prises tôt le matin ou tard le soir : c’est alors que les animaux sont très actifs. Une fois l’animal localisé (avec l’aide d’un bon guide), le plus important est de se concentrer totalement. Gardez l’œil dans le viseur et vérifiez sans arrêt la mise au point, jusqu’à ce que l’animal se mette à bouger de la façon désirée pour obtenir une bonne image.

Soyez prudent même dans un véhicule, ce peut être dangereux. Les animaux sauvages se déplacent rapidement. Ne conduisez pas dans un endroit d’ou vous ne pourriez repartir rapidement. A moins qu’il n’y ait beaucoup de lumière, utilisez les modes rafales éventuels, de façon que les vitesses les plus rapides puissent être employées avec les plus longues focales.

Lors d’un safari organisé, lorsque les images sont prises de la fenêtre d’une voiture ou du toit d’un minibus, un sac de légumes secs est un appui idéal. Si vous n’en avez pas, emplissez un sac de petits cailloux, installez-le sur la fenêtre, asseyez-vous et attendez dans le véhicule que la bonne occasion de photographier se présente.

La vie sauvage ne se manifeste pas seulement dans les réserves africaines : les villes ou les jardins de banlieue proposent également un grand choix au photographe d’animaux, souvent plus que le grand jeu africain. Prenez donc des images de la vie sauvage locale et des animaux domestiques.

Lorsque vous prenez des animaux nerveux, comme le sont la plupart d’entre eux, concevez la première photo comme étant la bonne. Soyez súr d’elle. Le bruit de l’obturateur effraiera l’animal et il ne reviendra pas. Pour les prises de vue rapprochées d’oiseaux, le flash électronique est nécessaire pour les figer en pleine action.

Les flashes à main ont un éclair si rapide que la plupart des oiseaux ne le remarquent même pas. Ceux qui le voient s’y habituent souvent rapidement.

Pour obtenir les meilleurs résultats, réfléchissez à ce que vous aimeriez photographier comme animal puis déterminez le meilleur endroit, la saison et le moment du jour. Laissez l’animal s’installer et ne l’effrayez pas. Même les petits animaux ont besoin de place pour se sauver. S’ils sont encerclés ils peuvent paniquer et vous serez en danger. Ne vous placez jamais entre un animal et sa nourriture.

Choisissez des vêtements qui s’harmonisent avec l’endroit. Ne portez pas d’accessoires brillants, comme les boucles de ceinture. Couvrez ce qui est brillant d’adhésif noir. Si nécessaire, adoptez un camouflage. Transportez un ensemble d’appâts : du pain pour les oiseaux ou du miel pour les insectes. Les jumelles sont également indispensables pour scruter l’horizon lors que vous opérez à la campagne.

Dans un zoo ou un delphinarium, il peut être utile de connaitre les horaires des repas ou des représentations. Au delphinarium regardez le spectacle tout en recherchant quel est le meilleur point de vue.

Pour réussir pleinement lorsqu’on photographie des oiseaux ou des animaux peureux, comme la loutre, ci-dessus, il faut utiliser une cachette. Les oiseaux sont particulièrement effrayés par le mouvement.

Le type de cachette le plus simple consiste en quatre poteaux enfoncés dans le sol et couverts de toile, en laissant de l’espace de façon à pouvoir prendre des photos. Avec l’expérience, les photographes naturalistes se sont rendu compte qu’une cachette doit être une simple structure. Son but est uniquement de cacher le photographe. Elle n’a aucun besoin d’être camouflée, ni de ressembler à un arbre.

Pour prendre des oiseaux dans leur nid, la cachette doit parfois être édifiée dans un arbre ou tout au moins suffisamment haut pour voir dans le nid. Une fois l’abri construit, il peut se passer des heures avant que l’animal se montre.

Préparez-vous à une longue attente !
 
H

Hey i'm Nina

Visiteur
Ah oui alors là c'est Wikipedia 😱😱😱 en vrai j'aime trop les photos d'animaux sauvages mais j'aurais jamais la patience de les prendre en photo
 
Vous n'avez pas de compte ?S'inscrire maintenant
  • :)
  • ;)
  • :(
  • :mad:
  • :confused:
  • :cool:
  • :p
  • :D
  • :eek:
  • :oops:
  • :rolleyes:
  • o_O
  • :cautious:
  • :censored:
  • :cry:
  • :love:
  • :LOL:
  • :ROFLMAO:
  • :sick:
  • :sleep:
  • :sneaky:
  • (y)
  • (n)
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :coffee:
  • :giggle:
  • :alien:
  • :devilish:
  • :geek:
  • :poop:
Sujets similaires



Top contributeur ( mois )

Chat général membres
Règles Aides Utilisateurs
  • Personne ne discute en ce moment.
    • :)
    • ;)
    • :(
    • :mad:
    • :confused:
    • :cool:
    • :p
    • :D
    • :eek:
    • :oops:
    • :rolleyes:
    • o_O
    • :cautious:
    • :censored:
    • :cry:
    • :love:
    • :LOL:
    • :ROFLMAO:
    • :sick:
    • :sleep:
    • :sneaky:
    • (y)
    • (n)
    • :unsure:
    • :whistle:
    • :coffee:
    • :giggle:
    • :alien:
    • :devilish:
    • :geek:
    • :poop:
    Swissmercenary27 @ Swissmercenary27: Je sais, c'est pour midi que je le veux UwU