Ça recommence...

Bεγφηd•βιπτħdαγ

Forumeur d’exception
Inscrit
13/8/21
Messages
1 886
Score de réaction
1 450
Fofocoins
11 759
Couleur pseudo
Ombre sur pseudo
Ombre sur titre
Ce soir encore, sa respiration devient saccadée. Assise sur le sol froid, son corps est tremblant, secoué par le mal-être. Elle se sent sale. Ses larmes coulent sur son visage sans expression. Être enfermée dans son propre corps. Voilà ce que cette fille ressent. Elle est prisonnière d'elle-même. Son démon n'est que son reflet, il en fait des ragaves. Elle se prends la tête dans les mains, essayant de faire taire ces voix l'insultant, la rabaissant. Quand elle rentre chez elle, elle préfèrerait ne pas s'y trouver. De même dans son établissement scolaire. Elle voudrait arrêter les souvenirs des coups violents qu'elle enduraient. Elle étouffe. Elle veut hurler mais elle se tait. Elle veut sauter mais elle est restée. Elle veut tout abandonner, cesser de pleurer chaque soir, de se sentir opréssée et de ne vouloir que se tuer. Elle offre des magnifiques sourires aux gens, affirmant aller bien. Mais en fait, il n'en est rien. Le soir revient, et le manège recommence. L'enfer qu'elle vit vous est invisible.
Tout ça tourne à la démence. Elle a besoin de parler, mais son son mal-être la fait se taire. Et son corps tremble ! Les larmes coulent encore, dans un flot de chagrin. Et personne n'est jamais, non jamais, venu l'aider. Elle a dû tout supporter seule. Mentalement elle est à bout. Elle tombe en morceaux. Physiquement, elle cache ses blessures sous des bandages, bracelets et manches longues Elle recouvre ses cernes avec du maquillage, et cache sa douleur avec un beau sourire qu'elle vous offrira. Maintenant voyez ! Voyez la vérité. Elle vous a mentit, toute sa vie. Ce que vous ne savez pas c'est qu'elle a abandonné. Ils ont découvert son corps, pendu. Ses blessures, ses bras seulement couverts de coupures. Et cette lettre. Cette lettre tachée de sang et de larmes, pourtant lisible. Elle vous explique. Elle allait mal. Elle ne dormait plus. Elle devenait folle sous la douleur incessante qui lui déchirait le cœur. Et là encore, elle veut hurler, pleurer et de pas cacher sa dépression. Elle aurait voulue déambuler dans la rue et crier à l'aide. Mais c'est trop tard...
« Les mots ont toujours un double sens. »
 

Hombre

Forumeur d’exception
Inscrit
22/12/20
Messages
1 052
Score de réaction
395
Fofocoins
7 933
Peut-être. Mais en soi, la situation elle-même est dramatique.
Vrai! Je viens de lire dans Heures que les vaccins contre le covid-19 donne la «marque de la Bête» se référant à l'apocalypse. Les amerloques religieux sont ainsi... dramatiques! J'ose me brancher sur la Nature, celle-ci est impitoyable, je sais, il faut la sentir.
 

Weakgirl

Forumeur débutant
Inscrit
26/9/21
Messages
8
Score de réaction
2
Fofocoins
70
Ce soir encore, sa respiration devient saccadée. Assise sur le sol froid, son corps est tremblant, secoué par le mal-être. Elle se sent sale. Ses larmes coulent sur son visage sans expression. Être enfermée dans son propre corps. Voilà ce que cette fille ressent. Elle est prisonnière d'elle-même. Son démon n'est que son reflet, il en fait des ragaves. Elle se prends la tête dans les mains, essayant de faire taire ces voix l'insultant, la rabaissant. Quand elle rentre chez elle, elle préfèrerait ne pas s'y trouver. De même dans son établissement scolaire. Elle voudrait arrêter les souvenirs des coups violents qu'elle enduraient. Elle étouffe. Elle veut hurler mais elle se tait. Elle veut sauter mais elle est restée. Elle veut tout abandonner, cesser de pleurer chaque soir, de se sentir opréssée et de ne vouloir que se tuer. Elle offre des magnifiques sourires aux gens, affirmant aller bien. Mais en fait, il n'en est rien. Le soir revient, et le manège recommence. L'enfer qu'elle vit vous est invisible.
Tout ça tourne à la démence. Elle a besoin de parler, mais son son mal-être la fait se taire. Et son corps tremble ! Les larmes coulent encore, dans un flot de chagrin. Et personne n'est jamais, non jamais, venu l'aider. Elle a dû tout supporter seule. Mentalement elle est à bout. Elle tombe en morceaux. Physiquement, elle cache ses blessures sous des bandages, bracelets et manches longues Elle recouvre ses cernes avec du maquillage, et cache sa douleur avec un beau sourire qu'elle vous offrira. Maintenant voyez ! Voyez la vérité. Elle vous a mentit, toute sa vie. Ce que vous ne savez pas c'est qu'elle a abandonné. Ils ont découvert son corps, pendu. Ses blessures, ses bras seulement couverts de coupures. Et cette lettre. Cette lettre tachée de sang et de larmes, pourtant lisible. Elle vous explique. Elle allait mal. Elle ne dormait plus. Elle devenait folle sous la douleur incessante qui lui déchirait le cœur. Et là encore, elle veut hurler, pleurer et de pas cacher sa dépression. Elle aurait voulue déambuler dans la rue et crier à l'aide. Mais c'est trop tard...
« Les mots ont toujours un double sens. »
Merci.
 

Camori

Forumeur giga actif
Inscrit
31/8/21
Messages
337
Score de réaction
326
Fofocoins
2 764
Assise sur le sol froid, son corps est tremblant, secoué par le mal-être. Elle se sent sale.
Mon passé TT
Ses larmes coulent sur son visage sans expression.
Mon passé TT
Être enfermée dans son propre corps. Voilà ce que cette fille ressent. Elle est prisonnière d'elle-même.
Encore mon passé TwT
Tout ça tourne à la démence. Elle a besoin de parler, mais son son mal-être la fait se taire. Et son corps tremble ! Les larmes coulent encore, dans un flot de chagrin. Et personne n'est jamais, non jamais, venu l'aider.
C bon vous avez capté...mon passé TT
Elle a dû tout supporter seule.
Ma vie omg TT
Mentalement elle est à bout. Elle tombe en morceaux. Physiquement, elle cache ses blessures sous des bandages, bracelets et manches longues
Ma vie TwT
cache sa douleur avec un beau sourire qu'elle vous offrira.
OMG le reflet de ma vie TT
 

Pomelooo

Légende
⭐ Top contributeur ⭐
Inscrit
20/12/20
Messages
7 627
Score de réaction
3 246
Age
13
Fofocoins
45 096
Ombre sur titre
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Ce soir encore, sa respiration devient saccadée. Assise sur le sol froid, son corps est tremblant, secoué par le mal-être. Elle se sent sale. Ses larmes coulent sur son visage sans expression. Être enfermée dans son propre corps. Voilà ce que cette fille ressent. Elle est prisonnière d'elle-même. Son démon n'est que son reflet, il en fait des ragaves. Elle se prends la tête dans les mains, essayant de faire taire ces voix l'insultant, la rabaissant. Quand elle rentre chez elle, elle préfèrerait ne pas s'y trouver. De même dans son établissement scolaire. Elle voudrait arrêter les souvenirs des coups violents qu'elle enduraient. Elle étouffe. Elle veut hurler mais elle se tait. Elle veut sauter mais elle est restée. Elle veut tout abandonner, cesser de pleurer chaque soir, de se sentir opréssée et de ne vouloir que se tuer. Elle offre des magnifiques sourires aux gens, affirmant aller bien. Mais en fait, il n'en est rien. Le soir revient, et le manège recommence. L'enfer qu'elle vit vous est invisible.
Tout ça tourne à la démence. Elle a besoin de parler, mais son son mal-être la fait se taire. Et son corps tremble ! Les larmes coulent encore, dans un flot de chagrin. Et personne n'est jamais, non jamais, venu l'aider. Elle a dû tout supporter seule. Mentalement elle est à bout. Elle tombe en morceaux. Physiquement, elle cache ses blessures sous des bandages, bracelets et manches longues Elle recouvre ses cernes avec du maquillage, et cache sa douleur avec un beau sourire qu'elle vous offrira. Maintenant voyez ! Voyez la vérité. Elle vous a mentit, toute sa vie. Ce que vous ne savez pas c'est qu'elle a abandonné. Ils ont découvert son corps, pendu. Ses blessures, ses bras seulement couverts de coupures. Et cette lettre. Cette lettre tachée de sang et de larmes, pourtant lisible. Elle vous explique. Elle allait mal. Elle ne dormait plus. Elle devenait folle sous la douleur incessante qui lui déchirait le cœur. Et là encore, elle veut hurler, pleurer et de pas cacher sa dépression. Elle aurait voulue déambuler dans la rue et crier à l'aide. Mais c'est trop tard...
« Les mots ont toujours un double sens. »
oooh TT
 

Hombre

Forumeur d’exception
Inscrit
22/12/20
Messages
1 052
Score de réaction
395
Fofocoins
7 933
Comme les marées charrient ce qui devait être dans l'oublie, le passé passe pour revenir sur les plages établies. Il y avait des montagnes devenues sable par délà ces temps d'avant, où les rapaces géants se mettaient à table. Maintenant, les vagues lèchent les falaises pour créer les sables de demain. Tenons nous par la main, on ne sait ce que sera demain!
 
  • :)
  • ;)
  • :(
  • :mad:
  • :confused:
  • :cool:
  • :p
  • :D
  • :eek:
  • :oops:
  • :rolleyes:
  • o_O
  • :cautious:
  • :censored:
  • :cry:
  • :love:
  • :LOL:
  • :ROFLMAO:
  • :sick:
  • :sleep:
  • :sneaky:
  • (y)
  • (n)
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :coffee:
  • :giggle:
  • :alien:
  • :devilish:
  • :geek:
  • :poop:

Top contributeur ( mois )

Haut