Un rêve constant

C'est toujours sans aides, sans canne,
Que je remonte la montagne.
La nuit, le chemin est dangereux,
Je suis mon destin vertigineux,
Qu'il me guide au travers des contrées,
Qu'elle soient proches ou éloignées.

C'est toujours regardant la Lune,
Que je continue sans rancune.
Le monde autours de moi s'effrite
J'ignore ce que je mérite
Bloqué là, dans un rêve constant.
Où tout est irréel en tout temps.

C'est toujours les mêmes histoires
Que je me raconte dans le noir.
La fin est toujours identique,
Trop heureuse pour la critique.
Mais en rêve, la vie n'a de sens
Et j'ignore ce que je pense.


________

Je crois qu'ici se termine mon recueil, avec un nombre de 28 poèmes. Pas grand chose mais bon 😄.
Mais je vais continuer d'écrire bien entendu 🙃