Un jour comme un autres sur la Terre !!....

  • Auteur de la discussion Guy Gillet
  • Date de début
G
Guy Gillet
Anonyme
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des bébés naissent et ils n'auront pas les mêmes chances au départ suivant la région du monde où leur vie débutera !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, d'autres êtres humains s'en vont définitivement de différentes manières et à tous âges, là encore leur parcours de vie aura été différent !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, il y a encore la guerre ici où là faisant des centaines de morts ou de blessés, mais c'est loin de chez moi !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des réfugiés fuient l'oppression, les conflits, la famine.... pour venir chez nous, mais leur sort m'importe peu, je ne les connais pas !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des pauvres demandent une aide morale ou matérielle à côté de chez moi, mais je ne pourrai rien pour eux car je n'entends plus déjà leurs cris de détresse depuis si longtemps !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des êtres humains sont insultés, violentés ou tués à cause de leur couleur de peau, mais je ne lèverai pas le petit doigt pour les défendre car je me suis habitué à ce qu'ils subissent les moqueries ou les coups !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, à côté de chez moi vit une personne âgée souffrant de solitude ou encore un SDF dormant sur le trottoir dans ma rue, mais je ne les verrai toujours pas car mes yeux sont trop aveuglés par l'indifférence !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, on me parle du réchauffement climatique et de la pollution, mais je ne changerai pas mes habitudes étant trop dépendant de mon confort et si peu concerné par l'avenir de nos enfants !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, j'entends parler de gens qui mènent divers combats pour plus de justice, mais je ne les regarderai pas car je pense que c'est inutile de se bouger et d'agir !

Oui, les jours se succèdent devant nos yeux et nous menons une existence parfois sereine ou hélas quelquefois agitée selon l'endroit où on vit sur Terre. Les êtres humains se côtoient sans jamais se rencontrer ou chercher à se connaître. Nous sommes comme des petites fourmis qui nous agitons dans tous les sens sur cette petite boule qu'est la Terre, elle-même perdue dans un univers si vaste. On vit et on meurt, mais que se sera-t-il passé de concret entre ces deux moments cruciaux de notre pauvre existence. Nous aurons vu de belles choses et d'autres horribles, mais quelle aura été notre attitude devant tant d'événements ?!... A bientôt 63 ans, si je fais le bilan de ma vie, je me dis que si j'ai pu faire deux ou trois trucs de bien, j'aurai été aussi parfois frileux, indifférent ou lâche devant une réalité pourtant si insupportable ou si intolérable. Je ne peux me juger moi-même, mais je dois être lucide sur le contenu de mon existence en sachant analyser mes comportements avec courage afin de ne pas trop m'illusionner sur ma petite personne si faible !

Comme disent certains avec justesse (ou pour clore le débat !!....), on ne peut pas changer le monde et, dès lors, il faut d'abord penser à soi et à ses proches sans se compliquer la vie avec les problèmes des autres ou les événements sur Terre devant lesquels on ne peut rien faire ! Cependant, puisque nous sommes vivants et doués d'intelligence et de sensibilité, ne pouvons-nous pas nous impliquer concrètement pour rendre cette Terre un peu plus respirable, déjà en s'engageant à côté de chez soi ?!.... Nous ne sommes coupables de rien mais tout-de-même responsables de tout parce que notre 1er statut, c'est bien celui d'être des citoyens totalement intégrés dans la cité. Il n'est nullement question ici de culpabiliser quiconque, ou alors je dois commencer par moi-même, mais plutôt de se poser les bonnes questions qui permettent peut-être de donner ou pas un sens à la vie.

Nous sommes des milliards sur Terre, mais chacun sera toujours seul devant sa conscience, c'est en tous les cas ce que j'ai compris, d'où mes doutes, mes interrogations et une certaine lucidité qui se veut la plus objective possible sur ma personne ! C'est parfois de cela dont je parle à la jeune génération que je rencontre dans les établissements scolaires, non pas pour leur mettre la pression, mais pour qu'ils se posent très tôt justement les bonnes questions afin d'aller le plus possible à l'essentiel dans leur vie future ! Après, ils feront ce qu'ils voudront en toute liberté, mais ce qui compte, c'est la transmission de valeurs fondamentales qui feront peut-être qu'au final, demain sera enfin différent d'aujourd'hui sur Terre !

Guy GILLET
 
Lili de Washington
Forumeur d’exception
Messages
3 106
Réactions
5 029
Fofocoins
792
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des bébés naissent et ils n'auront pas les mêmes chances au départ suivant la région du monde où leur vie débutera !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, d'autres êtres humains s'en vont définitivement de différentes manières et à tous âges, là encore leur parcours de vie aura été différent !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, il y a encore la guerre ici où là faisant des centaines de morts ou de blessés, mais c'est loin de chez moi !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des réfugiés fuient l'oppression, les conflits, la famine.... pour venir chez nous, mais leur sort m'importe peu, je ne les connais pas !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des pauvres demandent une aide morale ou matérielle à côté de chez moi, mais je ne pourrai rien pour eux car je n'entends plus déjà leurs cris de détresse depuis si longtemps !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, des êtres humains sont insultés, violentés ou tués à cause de leur couleur de peau, mais je ne lèverai pas le petit doigt pour les défendre car je me suis habitué à ce qu'ils subissent les moqueries ou les coups !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, à côté de chez moi vit une personne âgée souffrant de solitude ou encore un SDF dormant sur le trottoir dans ma rue, mais je ne les verrai toujours pas car mes yeux sont trop aveuglés par l'indifférence !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, on me parle du réchauffement climatique et de la pollution, mais je ne changerai pas mes habitudes étant trop dépendant de mon confort et si peu concerné par l'avenir de nos enfants !
* Aujourd'hui comme hier sur Terre, j'entends parler de gens qui mènent divers combats pour plus de justice, mais je ne les regarderai pas car je pense que c'est inutile de se bouger et d'agir !

Oui, les jours se succèdent devant nos yeux et nous menons une existence parfois sereine ou hélas quelquefois agitée selon l'endroit où on vit sur Terre. Les êtres humains se côtoient sans jamais se rencontrer ou chercher à se connaître. Nous sommes comme des petites fourmis qui nous agitons dans tous les sens sur cette petite boule qu'est la Terre, elle-même perdue dans un univers si vaste. On vit et on meurt, mais que se sera-t-il passé de concret entre ces deux moments cruciaux de notre pauvre existence. Nous aurons vu de belles choses et d'autres horribles, mais quelle aura été notre attitude devant tant d'événements ?!... A bientôt 63 ans, si je fais le bilan de ma vie, je me dis que si j'ai pu faire deux ou trois trucs de bien, j'aurai été aussi parfois frileux, indifférent ou lâche devant une réalité pourtant si insupportable ou si intolérable. Je ne peux me juger moi-même, mais je dois être lucide sur le contenu de mon existence en sachant analyser mes comportements avec courage afin de ne pas trop m'illusionner sur ma petite personne si faible !

Comme disent certains avec justesse (ou pour clore le débat !!....), on ne peut pas changer le monde et, dès lors, il faut d'abord penser à soi et à ses proches sans se compliquer la vie avec les problèmes des autres ou les événements sur Terre devant lesquels on ne peut rien faire ! Cependant, puisque nous sommes vivants et doués d'intelligence et de sensibilité, ne pouvons-nous pas nous impliquer concrètement pour rendre cette Terre un peu plus respirable, déjà en s'engageant à côté de chez soi ?!.... Nous ne sommes coupables de rien mais tout-de-même responsables de tout parce que notre 1er statut, c'est bien celui d'être des citoyens totalement intégrés dans la cité. Il n'est nullement question ici de culpabiliser quiconque, ou alors je dois commencer par moi-même, mais plutôt de se poser les bonnes questions qui permettent peut-être de donner ou pas un sens à la vie.

Nous sommes des milliards sur Terre, mais chacun sera toujours seul devant sa conscience, c'est en tous les cas ce que j'ai compris, d'où mes doutes, mes interrogations et une certaine lucidité qui se veut la plus objective possible sur ma personne ! C'est parfois de cela dont je parle à la jeune génération que je rencontre dans les établissements scolaires, non pas pour leur mettre la pression, mais pour qu'ils se posent très tôt justement les bonnes questions afin d'aller le plus possible à l'essentiel dans leur vie future ! Après, ils feront ce qu'ils voudront en toute liberté, mais ce qui compte, c'est la transmission de valeurs fondamentales qui feront peut-être qu'au final, demain sera enfin différent d'aujourd'hui sur Terre !

Guy GILLET
Désolée, mais encore une fois, c'est aux jeunes de se débrouiller avec ce qu'on leurs laissent...
 
G
Guy Gillet
Anonyme
OK, lili, mais on leur laisse quoi ??!!...... c'est la bonne question à se poser, il me semble ! Bien-entendu, ils feront suivant l'état de notre société ou du Monde, mais nous sommes, sinon coupables, au moins responsables de ce qu'on leur donne en héritage, si je puis dire ! Les parents, grands parents et citoyens que nous sommes doivent tout faire pour préserver une lueur d'espoir pour que nos jeunes héritent du mieux possible et non du pire, autrement à quoi sert-il de faire des gosses s'ils ne peuvent pas démarrer ensuite dans la vie avec les meilleures chances possibles ! Evidemment, on ne laisse jamais un Monde parfait, mais la jeune génération serait en droit de nous en vouloir si on leur laisse le chaos et c'est un peu ma crainte, même si je sais que bien des gens s'en foutent royalement ! L'heure n'est plus à la satisfaction de nos désirs égoïstes en se moquant des conséquences de nos comportements pour l'avenir, il est déjà de constater les dégâts irréversibles sur notre climat avec le réchauffement climatique et comme les autres, je fais partie aussi des fautifs, hélas ! Alors, au lieu de rester assis gentiment en observant sans broncher ce qui se passe, chacun de nous peut, avec ses talents, apporter sa pierre à l'édifice branlant de notre Monde pour tenter de permettre un avenir plus serein pour l'avenir. On ne nous demande pas de faire des choses extraordinaires, mais simplement d'oeuvrer, là où on est, pour le bien commun de tous, c'est exigeant mais ce peut être aussi exaltant car cela donne un sens MAJEUR à notre vie !
 
M
Membre supprimé 350
Anonyme
De l'espoir c'est un bien joli cadeau pour compenser la misère qu'on nous fais subir et nous offre. L'espoir, on ne l'a jamais reçu des adultes, l'espoir provient uniquement de nos âmes, de nos coeurs aux jeunes. Nous n'avons rien, nous avons tout contre nous. Tous nous empêche de réfléchir, d'avoir nos idées et notre vision. Les adultes imposent la leur pour ne pas assumer la m*rde qu'ils ont causé, s'imaginant les Dieux de cette terre par leur âge, préférant accusé les jeunes de pourrir cette terre. Peut-être votre avis d'adulte, mais clairement pas partagé par les autres et pas de notre vécu vis-à-vis des adultes. Il est amusant d'entendre des adultes dire "Tu te rends pas compte de ce qu'on a fait pour vous dans la construction de ce monde, on fait tout pour vous faciliter la vie et vous offrir le meilleur monde". Si c'est ça leur monde, je n'en veux pas. Malheureusement, je n'ai pas le choix, je devrais composer avec les paroles de ces menteurs pathologique, avec cette planète et avec ceux encore humain, surtout les jeunes. Les choses changeront oui, elles doivent changer. Les coupables sont les anciens, on leur en tiendra rigueur. Mais plus important est de réparer leur connerie, reconstruire un véritable monde à notre image et pas à la leur : Humain. Franchement, je n'irai pas écouter des vieillards enfermés dans un système dépassé d'inégalité, de maltraitance et discrimination, de compétition et méritocratie, d'inhumain dans lequel on nous fait survivre, accusé et bloqué de toute part. De belle parole qui ne reflète pas la réalité, de belle parole reflétant un fantasme qui n'aura pas lieu dans notre univers. Nous verrons bien l'avenir, mieux, nous le construirons et qu'importe ce que voudront les adultes. On ne le fera pas pour eux, pour les rendre fier. Nous le ferons pour nous, pour enfin vivre
 
G
Guy Gillet
Anonyme
Swissmercenary27, oui, tu as raison d'être en colère contre nous les adultes ou soi-disant adultes qui avons plus penser à nous qu'aux jeunes. On a gaspillé, consommé à outrance pour satisfaire nos désirs et profiter en toute insouciance du progrès et des nouvelles technologies mises à disposition. C'est pour cela que je disais à Lili de Washington qu'on ne pouvait pas se foutre de ce qu'on laissait à nos jeunes. Tu sais, je suis un vieux croûton de 63 ans à présent qui va parler de solidarité et d'engagement dans les établissements scolaires, mais qui surtout leur dit de ne pas commettre les mêmes erreurs de notre génération. Je leur parle de tolérance, d'engagement et je les avertis sur ces fameux préjugés qui empêchent l'action et suscitent la haine, notamment envers les jeunes d'ailleurs qu'on considère souvent comme des abrutis ou des ignorants. Je ne fais pas de monologue avec eux, cela n'a aucun intérêt, mais je suscite le débat pour avoir leur opinion, leur témoignage sur le Monde qui les entoure et j'en apprends autant que ce que je peux leur transmettre sur ma petit expérience de Responsable-bénévole dans l'humanitaire.

Ils s'expriment librement et les échanges ou interrogations sont riches et, parfois, je les invite, avec leurs enseignants, à se projeter sur une action caritative concrète, les enfants et les jeunes sont toujours partants, pour cela je les admire ! Pour en revenir à ma génération, j'ai souvent discuter avec des amis ou des gens de mon âge et je me rends compte qu'il est bien difficile d'assumer nos erreurs, nos lâchetés, certains disent qu'ils ne sont coupables de rien et rejettent la faute sur les gouvernants. Si les dirigeants ont une part de responsabilité, chaque citoyen doit aussi assumer sa part et j'assume entièrement la mienne car je n'ai pas été plus malin ou meilleur que les autres dans cette affaire ! Pour autant, je ne suis pas un fataliste, sinon je ne poursuivrais pas mon "petit combat" pour faire changer les choses, je sais que pour vous, ce sera dur pour réparer le mal qui a été fait, injustices, réchauffement climatique, discriminations, conflits, pauvreté ici et ailleurs dans le Monde, etc... Oui, comme tu le dis, il faudra sortir de la méritocratie et je dirais en plus de la "médiocratie" ambiante et remplacer le besoin d'avoir toujours plus par l'envie de donner un peu ! Voilà ce que je voulais te dire et voilà pourquoi, avec d'autres, on tente imparfaitement de changer les choses avant de quitter la scène un jour ou l'autre, merci pour ta saine réaction !
 
Sujets similaires Réponses Date
Pot de terre contre pot de fer 3
Sujets similaires