• Mise a jour en cours actuellement

Tels des oiseaux...

Je veux passer mes nuits au près de toi,
Je veux pouvoir m'endormir dans tes bras.
Rêve irréel, car tu n'existes pas...
Mais qui voudrait d'un oiseau tel que moi?

Chaque insulte me blesse comme coup.
Mes sentiments sont dans un béant trou.
Affection négative me rend fou ;
Je pourrais sentir tes mains sur mes joues.

Je voudrais, de quelqu'un, être l'homme,
Que mon cœur sorte de ce maelström
Où mes démons dansent, et m'assoment,
Là, dans une valse monochrome...

J'aimerais que l'on me voit autrement
Que comme l'oisillon sans armements.
Aux maladies j'offre remerciements,
Aux harceleurs j'offre fleurs, tendrement.

J'aime la beauté de ce monde affreux,
J'aime les astres cachés dans nos yeux,
Notre vie n'est pas la même que ceux
Qui, bien avant nous, ont été heureux.

J'aurais voulu, moi, être rapace...
Et sortir de cette carapace,
Que, le temps avec toi, je ratrappasse,
Que de voiles de soies, tu nous drapasses...

Mes pensées, mes poèmes, seront pour toi.
Ensemble nous esquiverons les coups
Et nous montrerons l'amour aux Hommes.
Les instants, nous les vivrons autrement,
Notre passion écartera l'affreux
En chassant les ombres, tel rapace.
 
°
(°_°;)
Anonyme
Je veux passer mes nuits au près de toi,
Je veux pouvoir m'endormir dans tes bras.
Rêve irréel, car tu n'existes pas...
Mais qui voudrait d'un oiseau tel que moi?

Chaque insulte me blesse comme coup.
Mes sentiments sont dans un béant trou.
Affection négative me rend fou ;
Je pourrais sentir tes mains sur mes joues.

Je voudrais, de quelqu'un, être l'homme,
Que mon cœur sorte de ce maelström
Où mes démons dansent, et m'assoment,
Là, dans une valse monochrome...

J'aimerais que l'on me voit autrement
Que comme l'oisillon sans armements.
Aux maladies j'offre remerciements,
Aux harceleurs j'offre fleurs, tendrement.

J'aime la beauté de ce monde affreux,
J'aime les astres cachés dans nos yeux,
Notre vie n'est pas la même que ceux
Qui, bien avant nous, ont été heureux.

J'aurais voulu, moi, être rapace...
Et sortir de cette carapace,
Que, le temps avec toi, je ratrappasse,
Que de voiles de soies, tu nous drapasses...

Mes pensées, mes poèmes, seront pour toi.
Ensemble nous esquiverons les coups
Et nous montrerons l'amour aux Hommes.
Les instants, nous les vivrons autrement,
Notre passion écartera l'affreux
En chassant les ombres, tel rapace.
tres beau bravo :)(y)
 
Les membres Foforum ont déjà plantés 12 arbres 🌱 grâce à leurs Fofocoins. C´est gratuit, voir comment ça marche ?