Réponse a C.Jack sur la vidéo sur la transidentité

Saule
Légende
Messages
9 618
Age
18
Fofocoins
40 926
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur pseudo
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Badge : 100k messages Foforum 💯
Genre
Homme
Bon il nous a été demander de discuter ailleurs, soit je l'entends. Donc j'ai fini de voir la vidéo. Dans l'ensemble je suis à peu près d'accord mais beaucoup de termes employés sont assez imprécis, assez mal choisi.




Je suis d'accord avec le fait que des enfants qui se disent trans au bout d'une semaine de réflexion c'est pas assez. Je suis d'accord avec le fait qu'il faut questionner davantage quand l'enfant se dit trans en raison d'un questionnement causé par son orientation sexuelle ( généralement homosexuelle ).
Je suis d'accord avec le fait que les réseaux sociaux jouent un rôle majeur dans la propagation de ce que vous appelez "l'idéologie " transgenre.
Le fait que des adolescents s'identifie comme transgenre en pensant, même inconsciemment, régler leur problème, c'est vrai.
Mais le point de vue de Eliacheff est quand même très tranché, dans le sens où oui en effet ce qu'elle dit est vrai mais elle est quand même dans une dynamique très contre la transidentité de l'enfant sans prendre en compte ceux qui sont vraiment trans et qui vont allez au bout sans détransitionner par la suite.
Elle dit ne pas avoir de problème avec les adultes trans mais la plupart commence à se dire trans en étant adolescents, donc ça pose aussi un questionnement sur la légitimité de la parole de l'enfant. Et ça ! En effet les psychiatres devrait être plus méfiants et ne pas encourager la transidentité, parce que les démarches doivent être faites par le jeune et non par les adultes qui veulent l'aider à aller plus vite. Parce que l'enfant doit se questionner assez pour être sur de lui et se questionner bien justement avec l'aide d'un psychiatre. Parce que comme c'est souligné, il y a souvent des enfants qui souffrent déjà de troubles qui vont se dire trans soit pour se différencier d'avantages soit parce qu'ils pensent trouver une solution dans la transidentité. Mais en réalité ils ne sont souvent pas trans.

Donc oui il y a un réel problème de ce point de vue parce que des enfants vont se retrouver dans des corps qui par la suite ne leur conviennent pas.
Mais e phénomène est autant présent chez l'adulte qui transitionne à la fin elles parle d'une femme qui après une transition pour devenir homme veut redevenir femme. Eh bien c'est un cas adulte, donc on voit bien que ça ne concerne pas que l'enfant et que donc l'enfant a presque le droit a autant de crédibilité et de légitimité qu'un adulte mais il faut savoir le questionner plus longuement car à l'adolescence on a pas encore toute sa tête et on a encore beaucoup à apprendre.

Après quand Eliacheff dit qu'il y a des trans qui sont encouragé dans la prise d'hormone par des environnements 100% pour ( famille, amis, école ) eh bien c'est impossible. Déjà parce que l'enfant a toujours a faire avec le monde des gens qu'il ne connaît pas, les caissiers, les vendeurs, les passants, etc.. et que l'enfant trans va forcément rencontrer des situations où il n'est pas genré comme il le souhaite.
L'école n'est jamais non plus 100% pour. Il y a toujours des élèves et de prof qui ne vont pas respecter le genre de l'enfant. Donc en l'idée que l'environnement va favoriser la prise d'hormone plus tôt parce que l'environnement est 100% pour, c'est faux. Et ça peut même plutôt être le contraire, parce qu'à force de se faire genrer de la mauvaise façon on va avoir tendance à changer son corps le plus rapidement possible pour être bien genré.
Je pense qu'il faudrait davantage être à l'écoute des enfants et en particulier s'ils sont trans pour leur donner un accompagnement adapté surtout s'ils souffrent de troubles.
Il faut que l'enfant accepte son corps avant de le changer ( accepter ne veut pas dire aimer, mais vivre en paix avec )

Et encore une fois, je pense sincèrement qu'on ne peut pas comprendre réellement la transidentité si on ne l'a pas vécue.
Voilà je crois avoir tout dit.
 
Saule
Légende
Messages
9 618
Age
18
Fofocoins
40 926
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur pseudo
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Badge : 100k messages Foforum 💯
Genre
Homme
Bon il nous a été demander de discuter ailleurs, soit je l'entends. Donc j'ai fini de voir la vidéo. Dans l'ensemble je suis à peu près d'accord mais beaucoup de termes employés sont assez imprécis, assez mal choisi.




Je suis d'accord avec le fait que des enfants qui se disent trans au bout d'une semaine de réflexion c'est pas assez. Je suis d'accord avec le fait qu'il faut questionner davantage quand l'enfant se dit trans en raison d'un questionnement causé par son orientation sexuelle ( généralement homosexuelle ).
Je suis d'accord avec le fait que les réseaux sociaux jouent un rôle majeur dans la propagation de ce que vous appelez "l'idéologie " transgenre.
Le fait que des adolescents s'identifie comme transgenre en pensant, même inconsciemment, régler leur problème, c'est vrai.
Mais le point de vue de Eliacheff est quand même très tranché, dans le sens où oui en effet ce qu'elle dit est vrai mais elle est quand même dans une dynamique très contre la transidentité de l'enfant sans prendre en compte ceux qui sont vraiment trans et qui vont allez au bout sans détransitionner par la suite.
Elle dit ne pas avoir de problème avec les adultes trans mais la plupart commence à se dire trans en étant adolescents, donc ça pose aussi un questionnement sur la légitimité de la parole de l'enfant. Et ça ! En effet les psychiatres devrait être plus méfiants et ne pas encourager la transidentité, parce que les démarches doivent être faites par le jeune et non par les adultes qui veulent l'aider à aller plus vite. Parce que l'enfant doit se questionner assez pour être sur de lui et se questionner bien justement avec l'aide d'un psychiatre. Parce que comme c'est souligné, il y a souvent des enfants qui souffrent déjà de troubles qui vont se dire trans soit pour se différencier d'avantages soit parce qu'ils pensent trouver une solution dans la transidentité. Mais en réalité ils ne sont souvent pas trans.

Donc oui il y a un réel problème de ce point de vue parce que des enfants vont se retrouver dans des corps qui par la suite ne leur conviennent pas.
Mais e phénomène est autant présent chez l'adulte qui transitionne à la fin elles parle d'une femme qui après une transition pour devenir homme veut redevenir femme. Eh bien c'est un cas adulte, donc on voit bien que ça ne concerne pas que l'enfant et que donc l'enfant a presque le droit a autant de crédibilité et de légitimité qu'un adulte mais il faut savoir le questionner plus longuement car à l'adolescence on a pas encore toute sa tête et on a encore beaucoup à apprendre.

Après quand Eliacheff dit qu'il y a des trans qui sont encouragé dans la prise d'hormone par des environnements 100% pour ( famille, amis, école ) eh bien c'est impossible. Déjà parce que l'enfant a toujours a faire avec le monde des gens qu'il ne connaît pas, les caissiers, les vendeurs, les passants, etc.. et que l'enfant trans va forcément rencontrer des situations où il n'est pas genré comme il le souhaite.
L'école n'est jamais non plus 100% pour. Il y a toujours des élèves et de prof qui ne vont pas respecter le genre de l'enfant. Donc en l'idée que l'environnement va favoriser la prise d'hormone plus tôt parce que l'environnement est 100% pour, c'est faux. Et ça peut même plutôt être le contraire, parce qu'à force de se faire genrer de la mauvaise façon on va avoir tendance à changer son corps le plus rapidement possible pour être bien genré.
Je pense qu'il faudrait davantage être à l'écoute des enfants et en particulier s'ils sont trans pour leur donner un accompagnement adapté surtout s'ils souffrent de troubles.
Il faut que l'enfant accepte son corps avant de le changer ( accepter ne veut pas dire aimer, mais vivre en paix avec )

Et encore une fois, je pense sincèrement qu'on ne peut pas comprendre réellement la transidentité si on ne l'a pas vécue.
Voilà je crois avoir tout dit.

J'ajouterai que le titre du livre "la fabrique de l'enfant transgenre" est assez mal choisi et péjoratif envers les trans ~
Ça fait penser à "la fabrique du crétin digital" sauf que le sujet des trans est quand même plus délicat et complexe que le sujet des enfants avec les réseaux sociaux/écrans


Sinon la définition de la transphobie par Eliacheff ~ ça laisse à désirer, elle a pas vraiment définit le mot. Cets pas clair. Elle dit juste que c'est un délit et elle part sur la défensive en disant que les transactivistes sont agressifs. Certes mais donc elle répond pas à la question de ce qu'elle entend par transphobie, et par extension donc elle ne s'exclue pas clairement de la définition ~
Elle est quand même pas mal hostile envers les trans, elle considère juste que quand ils sont adultes ça la regarde pas parce qu'ils sont des gens libres, mais elle ne dit pas clairement qu'elle est positive vis à vis de cela.
 
Dernière édition:
Saule
Légende
Messages
9 618
Age
18
Fofocoins
40 926
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur pseudo
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Badge : 100k messages Foforum 💯
Genre
Homme
J'ajouterai que le titre du livre "la fabrique de l'enfant transgenre" est assez mal choisi et péjoratif envers les trans ~
Ça fait penser à "la fabrique du crétin digital" sauf que le sujet des trans est quand même plus délicat et complexe que le sujet des enfants avec les réseaux sociaux/écrans


Sinon la définition de la transphobie par Eliacheff ~ ça laisse à désirer, elle a pas vraiment définit le mot. Cets pas clair. Elle dit juste que c'est un délit et elle part sur la défensive en disant que les transactivistes sont agressifs. Certes mais donc elle répond pas à la question de ce qu'elle entend par transphobie, et par extension donc elle ne s'exclue pas clairement de la définition ~
Elle est quand même pas mal "contre" ( j'ai pas le bon mot) les trans, elle considère juste que quand ils sont adultes ça la regarde pas parce qu'ils sont des gens libres, mais elle ne dit pas clairement qu'elle est positive vis à vis de cela.
Elle reste ambiguë vis à vis des transgenre. Elle ne se prononce pas en quelque sorte pour éviter de dire qu'elle n'est pas vraiment favorable à la transidentité.
Cets comme ça que je le vois. Mais sinon en dehors de ça elle n'a pas vraiment tort dans ce qu'elle dit.
 
I
Ivanhoé
Anonyme
Salut Saule

Merci tout d’abord pour avoir créé le nouveau sujet.

Je manque de temps pour te répondre sur certains points malheureusement.
Alors je préfère de te conseiller certaines lectures si le sujet t’intéresse :
- tu as le livre "c’est pas mon genre " écrit par le docteur pédopsychiatre Dr Anne Bargiacchi.
Il a été écrit à la destination des parents d’enfants transgenres ou en questionnement.
C’est une spécialiste reconnue sur le sujet par ses pairs.
Elle exerce à l’hôpital Robert Debré au service de pedopsychiatrie.

Voilà ! Et bonne journée à toi.
 
I
Ivanhoé
Anonyme
Alors je t’apporte des informations complémentaires sur l’observatoire de la petite sirène en restant factuel :
- derrière cette association, se cache un mouvement d’extrême droite anti lgbt. Tu as eu une enquête de mediapart et d’autres journaux à ce sujet dévoilant ce qu’il y avait derrière cette association.

- ils ont pour but d’instrumentaliser la souffrance des parents d’enfants trans ou en questionnements, dans un but politique et non pas dans un objectif d’aide bienveillante.

- ils ont entre autres fait du lobbying pour que la loi interdisant les thérapies de conversion des lgbt ne passent pas.

Par exemple bcp de spécialistes pédopsychiatres reprochent ces 3 psychanalystes par exemple de n’avoir jamais eu de patients transgenres et de parler d’un sujet qu’ils ne dominent et sur lequel ils n’ont jamais publiés d’articles dans des revues scientifiques.

Le monde de la pedopsychiatrie a déjà dénoncé àplusieurs reprises l’association la petite sirène à cause de ses positions clairement politiques et qui n’à rien de scientifique.

Je te laisse faire tes recherches sur cette association pour faire ta propre opinion.
Il y a eu bcp de choses écrites dessus.
 
Saule
Légende
Messages
9 618
Age
18
Fofocoins
40 926
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur pseudo
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Badge : 100k messages Foforum 💯
Genre
Homme
Alors je t’apporte des informations complémentaires sur l’observatoire de la petite sirène en restant factuel :
- derrière cette association, se cache un mouvement d’extrême droite anti lgbt. Tu as eu une enquête de mediapart et d’autres journaux à ce sujet dévoilant ce qu’il y avait derrière cette association.

- ils ont pour but d’instrumentaliser la souffrance des parents d’enfants trans ou en questionnements, dans un but politique et non pas dans un objectif d’aide bienveillante.

- ils ont entre autres fait du lobbying pour que la loi interdisant les thérapies de conversion des lgbt ne passent pas.

Par exemple bcp de spécialistes pédopsychiatres reprochent ces 3 psychanalystes par exemple de n’avoir jamais eu de patients transgenres et de parler d’un sujet qu’ils ne dominent et sur lequel ils n’ont jamais publiés d’articles dans des revues scientifiques.

Le monde de la pedopsychiatrie a déjà dénoncé àplusieurs reprises l’association la petite sirène à cause de ses positions clairement politiques et qui n’à rien de scientifique.

Je te laisse faire tes recherches sur cette association pour faire ta propre opinion.
Il y a eu bcp de choses écrites dessus.
Mon ressenti vis a vis de Eliacheff n'était donc pas faux x)
J'irais me renseigner merci beaucoup
 
A
Asheswolf
Anonyme
Alors je t’apporte des informations complémentaires sur l’observatoire de la petite sirène en restant factuel :
- derrière cette association, se cache un mouvement d’extrême droite anti lgbt. Tu as eu une enquête de mediapart et d’autres journaux à ce sujet dévoilant ce qu’il y avait derrière cette association.

- ils ont pour but d’instrumentaliser la souffrance des parents d’enfants trans ou en questionnements, dans un but politique et non pas dans un objectif d’aide bienveillante.

- ils ont entre autres fait du lobbying pour que la loi interdisant les thérapies de conversion des lgbt ne passent pas.

Par exemple bcp de spécialistes pédopsychiatres reprochent ces 3 psychanalystes par exemple de n’avoir jamais eu de patients transgenres et de parler d’un sujet qu’ils ne dominent et sur lequel ils n’ont jamais publiés d’articles dans des revues scientifiques.

Le monde de la pedopsychiatrie a déjà dénoncé àplusieurs reprises l’association la petite sirène à cause de ses positions clairement politiques et qui n’à rien de scientifique.

Je te laisse faire tes recherches sur cette association pour faire ta propre opinion.
Il y a eu bcp de choses écrites dessus.
N'importe quoi cette association essai d'aider les parents qui s'inquiète pour leurs enfants tout simplement ... :/ on a le droit de se questionner et de s'inquiéter pour son enfant sachant que le mouvement trans peut être dangereux ... !