• Bonjour à toi 😀
    Foforum.fr est là pour toi ! Foforum est le seul forum où il est possible de discuter de façon anonyme ! 🇫🇷
    Aucunes obligations de s'inscrire, un pseudo suffit pour poster un sujet ou une reponse !
    Toujours dans le respect des autres ❤️

    🔥 La partie +18 est reservée aux membres inscrits et majeurs

Réaliser de meilleurs tirages photographique

  • Auteur de la discussion Piiixel
  • Date de début
Piiixel

Piiixel

Administrateur
Membre du personnel
Inscrit
22/7/19
Messages
50
Reaction score
2
Points
8
Il n’est certes pas très original de constater la prédominance du numérique sur notre monde. Je suis stupéfait de voir la place de plus en plus grande qu’ont prise, dans notre vie quotidienne, familiale et professionnelle, les appareils photo et les imprimantes numériques. Les fabricants de films et de papier photographique en subissent même les conséquences. Certains ferment, d’autres s’adaptent.

Il y a pourtant des choses immuables en photographie : le tirage papier en est une. Bien sûr, nous envoyons des photos numériques et des captures d’écran partout dans le monde, par e-mail, en fichier joint. Mais rien n’est comparable à un tirage papier. Nous pouvons le tenir dans les mains, l’accrocher au mur. Il constitue un lien visuel et tactile avec certains moments de notre passé. Une épreuve papier a le pouvoir de faire resurgir en nous le souvenir d’une personne, d’un lieu, d’un instant. C’est un enregistrement physique de nos vies, qui ne court aucun risque de se perdre dans une pile de CD ou sur un disque dur endommagé.

De nombreux pros ont commencé leur carrière dans les chambres noires des journaux, les mains plongées dans les bains chimiques Kodak pour réaliser les tirages de leurs photos. En général, ces tirages étaient livrés à l’éditeur au dernier moment. De temps à autre, nous abandonnions le format standard 20 x 25 pour tirer nos images noir et blanc préférées en 40 x 50. Quelle satisfaction alors de pouvoir les accrocher au mur, et quel plaisir, pour moi, de disposer de vraies archives de mes premières années de photographie. A l’époque, pour les tirages couleur, le procédé dépassant souvent nos capacités, nous avions recours au labo photo.

En 1984, quand le Macintosh et les imprimantes à jet d’encre de Hewlett Packard sont arrivés sur le marché, je me suis rendu compte de tout ce que pouvait apporter le numérique à la photographie.

Mais le vrai point de départ du voyage dans l’impression numérique remonte à 1992, lorsque est sortie l’imprimante Displaymaker 36 pouces fabriquée par une société du Minnesota. Il fut alors possible de numériser une diapositive et la tirer au format de son choix, sans produit chimique, et tout ça chez soi. Une vraie révolution, même avec la résolution maximale qui n’était alors que de 300 dpi (dots per inch, « points par pouce »). Bien sûr, certains photographies ne jurent toujours que par la chambre noire, mais leur nombre a considérablement diminué. On ne peut parler d’infériorité ou de supériorité du numérique par rapport à la chambre noire, bien que les défenseurs des deux camps se déchaînent à ce propos. C’est simplement un nouvel outil d’expression créative, à vous de choisir. Mais, si vous penchez pour un voyage dans le futur, attachez votre ceinture.

La première étape dans le choix d’une imprimante est de bien définir l’utilisation que vous en ferez. Si votre intention est de garder des souvenirs de famille, de vacances, d’amis, optez pour un modèle qui requiert le moins d’opérations possibles entre la numérisation ou l’appareil photo et votre tirage 10 x 15 sur papier glacé. Ici, il est important de privilégier la simplicité et de vérifier la présence de quelques options d’archivage pour ne pas voir disparaître vos trésors familiaux.
Mais si vous désirez sortir de votre routine, soit pour faire un agrandissement du magnolia de votre jardin, soit pour singulariser sérieusement votre travail, vous avez besoin d’un tout autre type d’imprimante.

La plupart des imprimantes à jet d’encre actuelles offrent une impression de qualité. Le choix n’est pas aisé : afin d’en circonscrire les données, penchons nous sur les spécificités des différents modèles, sur ce qui rend l’un plus approprié que l’autre.

Rappelez-vous une règle simple : c’est avant tout le format de sortie qui différencie la plupart des imprimantes. Mais il existe bien d’autres facteurs à prendre en compte, comme le type et le nombre de cartouches d’encre, les papiers compatibles et la connexion à votre appareil photo. Examinons ces points en détail.
CHOISIR UNE IMPRIMANTE

Les fabricants ont su être à l’écoute des adeptes des boutiques de développement photo en 1 heure, qui avaient envie de faire la même chose chez avec une imprimante simple d’usage. Résultat, un grand nombre d’imprimantes express ont vu le jour, simplement dotées d’une prise USB ou d’une fente pour carte mémoire et d’un unique format d’impression (le plus souvent 10 x 15). Elles sont conçues spécialement pour imprimer des photos et être bon marché. Leur autre avantage est leur compacité et leur portabilité. Certaines fonctionnent sur piles, si bien que, si vous avez photographié votre fils avec sa bande de copains, vous pouvez distribuer des souvenirs à tout le monde depuis le siège avant de votre voiture.
IMPRIMANTES PHOTO à JET D’ENCRE

Permettant l’impression depuis votre ordinateur et tirant à de plus grands formats, ces imprimantes coutent plus cher. Elles ont davantage d’options de cartouches et prennent plus de place sur votre bureau.
Au début, elles n’utilisaient que quatre couleurs. En lançant des imprimantes à six, sept, voire huit couleurs, les fabricants visaient amateurs et professionnels à la recherche d’une vraie » qualité photographique ». Les ingénieurs avaient découvert que, plutôt que d’augmenter la résolution par point, ils obtenaient une palette plus large et une gradation quasi continue en augmentant le nombre d’encres. Dans la plupart des cas, le résultat était bien meilleur. Les imprimantes photo sont aujourd’hui très performantes, et le prix des modèles haut de gamme, du format bureau aux 44 pouces, poursuit sa chute.
Imprimante photo pour réaliser ses propres tirages

Imprimante photo pour réaliser ses propres tirages
IMPRIMANTES à SUBLIMATION THERMIQUE

Si vous souhaitez la qualité labo à domicile, pourquoi ne pas envisager une imprimante à sublimation thermique? Dans ce cas, l’impression s’appuie sur la vaporisation du colorant contenu dans une fine feuille de plastique, sous l’effet d’une pointe chauffée. Les colorants transfèrent l’image sur la surface brillante en ton continu, contrairement aux imprimantes à jet d’encre qui les déposent par séries de points. L’image obtenue présente une gradation plus subtile des pixels et se rapproche du tirage photo.
Certains modèles sont portables et impriment des photos 10 x 15 avec un vernis protecteur. Vous pouvez évaluer le prix par photo en vous référant au prix des cartouches de remplacement. Sachant qu’une boîte de 24 feuilles contient le papier et les cartouches pour exactement 24 impressions, il suffit de faire la division. Recherchez sur le Net les différents modèles commercialisés et lisez les avis donnés sur chacun. Cette technologie est très intéressante.
IMPRIMANTES MULTIFONCTION

Elles offrent, sur une même unité, les fonctions imprimante, scanneur, photocopie et fax. Destinées aux micro-sociétés, ces imprimantes ont proliféré, tant en jet d’encre qu’en laser. Leurs prix et leurs fonctions varient considérablement d’un modèle à l’autre. Pour le fax et ceux qui pratiquent encore cette vieille technologie, elles peuvent avoir besoin de votre ligne internet.
CONNECTIQUE

Finie la corvée du branchement des câbles entre les imprimantes et les ordinateurs, finis l’extinction et le redémarrage de l’ordinateur pour changer d’imprimante. Les derniers modèles se connectent presque instantanément grâce au câble USB et au FireWire. Vous passez d’une imprimante à l’autre par une simple sélection dans le logiciel.
Il est aussi utile de savoir comment passer au Wi-Fi chez vous. Une imprimante compatible Wi-Fi peut être connectée à plusieurs ordinateurs qui se trouvent à sa portée. Ce type d’imprimante n’est plus une nouveauté.
GESTION DU PAPIER

Autre point à prendre en considération le format d’impression. Si vous ne souhaitez que des tirages 10 x 15, il existe des imprimantes dédiées à ce format. Tous les modèles ne permettent pas forcément de format plus grand. Vérifiez aussi, si vous imprimez parfois votre courrier pendant la pause déjeuner, que votre imprimante peut contenir la quantité de papier nécessaire et offre une qualité d’impression impeccable.
Assurez-vous qu’elle accepte le type de papier que vous souhaitez glacé, perle, lisse, beaux-arts, aquarelle, mat… De nombreux papiers sont sans acide et parfaits pour l’archivage. Mais leur qualité et leur traitement de surface peuvent considérablement modifier l’aspect de votre photo ! Calculez bien le rapport encre/papier avant de dépenser une fortune dans une imprimante qui sera limitée dans l’un ou l’autre domaine.
COLORANT OU PIGMENT

Peut-être pensez-vous que cette discussion sur les encres est futile. Mais repensez aux albums photo de vos parents ou grands-parents. Ne trouvez-vous pas incroyable de voir à quel point les tirages en noir et blanc sont, pour la plupart, en bon état, tandis que les couleurs des photos des années 1960 se sont affadies. La même chose peut arriver à vos photos. Les tirages des premières imprimantes à jet d’encre sont maintenant définitivement décolorés, et cela en seulement deux ans.
Pourtant, n’est-il pas de notre devoir de transmettre aux générations futures un peu de notre vie, comme l’ont fait nos parents, sans que les couleurs pâlissent au fil des ans ? Je sais, vous allez dire : « Ce sont des fichiers numériques, et le numérique ne vieillit pas. Nous n’aurons qu’à les réimprimer ».
Oui mais voilà qui aura, dans 100 ans, ou seulement dans 20 ans, le lecteur DVD ou le lecteur flash capable de lire vos images ? Pour moi, le tirage papier reste le meilleur moyen de retrouver ses souvenirs.
Dernièrement, de nombreux fabricants d’imprimantes se sont attaqués à ce problème. Ils ont choisi pour leurs imprimantes photo des encres pigmentées, prouvées plus stables que les encres à colorant. Voici quelques mesures simples à prendre pour obtenir sans trop d’efforts des tirages de qualité durables.

Déterminez le type d’encre utilisé par votre imprimante : colorant ou pigment.
Vous pouvez vous rendre sur le site www.zdnet fr et lire le banc d’essai relatif à votre imprimante, notamment les commentaires sur la consommation d’encre.
Choisissez votre encre en fonction de vos objectifs à court et à long terme. En général, les encres pigmentées sont beaucoup plus stables.
N’oubliez pas que le type de papier, le rangement, les conditions de lumière et le verre utilisé pour l’encadrement jouent un rôle important. La bonne nouvelle est qu’avec nombre d’encres modernes et de bonnes conditions d’archivage, vos photos peuvent durer plus d’un siècle.

FONCTIONS SPECIALES

Tout le monde n’a pas besoin d’une imprimante truffée de fonctions, mais il est prudent de connaitre les plus intéressantes.

La portabilité nous en avons déjà parlé, mais définissez vos besoins, comme si vous prépariez un voyage. Souhaitez-vous imprimer vos photos de vacances depuis votre hôtel ou depuis le siège de votre voiture ?
Etes-vous intéressé par une impression directement depuis votre appareil photo ? Un grand nombre d’imprimantes savent très bien se passer d’ordinateur.
Souhaitez-vous personnaliser vos CD ou vos DVD ? Certaines imprimantes vous permettent de créer de superbes pochettes de CD avant de les offrir.
Quelques-unes savent imprimer recto verso. Pratique pour réaliser des bulletins d’informations et des cartes de correspondance. Ces modèles sont plus chers, mais si vous en avez assez de retourner les feuilles avant chaque impression, c’est peut-être ce qu’il vous faut.
La gestion du papier : beaucoup d’imprimantes ne peuvent contenir que 30 ou 40 feuilles à la fois. Si vous ne voulez pas être obligé d’alimenter votre imprimante, prenez un modèle à grand bac.
L’impression grand format si vous avez déjà regardé fonctionner une imprimante de 24 ou 44 pouces, comme une Epson grand format, vous savez que c’est un vrai spectacle. N’oubliez pas, vous pouvez toujours confier votre image numérique à un laboratoire, qui saura vous la tirer en grand format.

COÛTS D’IMPRESSION

Au début, beaucoup d’imprimantes disposaient d’une cartouche pour l’encre noire et d’une autre pour les encres cyan, magenta
et jaune. Si vous tombiez à cours de jaune, vous deviez jeter toute la cartouche, même s’il vous restait du cyan et du magenta. Aujourd’hui, la plupart des plus gros modèles disposent de cartouches séparées pour chaque couleur, une vraie économie.
Ne soyez pas surpris au moment de faire l’addition du prix du papier et de l’encre : ce n’est pas bon marché. Il peut être utile de consulter les sites web qui comparent les coûts par page. De toute façon, avant d’acheter une imprimante couleur, mieux vaut vérifier le prix des cartouches d’encre et celui du papier que vous avez choisi. Mais rappelez-vous qu’il n’y a pas si longtemps aucun de nous n’était capable de tirer ses photos couleur préférées sur de grandes feuilles de papier d’art. Tout cela a un coût.
RÉUSSIR LE PARFAIT TIRAGE

Chassons l’idée de la photo parfaite, elle n’existe pas. La perfection est une notion arbitraire, propre à chacun. Ce que nous recherchons, c’est une photo dont les couleurs, le contraste et la qualité sont fidèles à ce que nous avons imaginé. Personne ne voudrait passer des heures à travailler sur une photo pour obtenir un résultat médiocre. Une photo parfaite est celle qui plait à vous et aux autres.
J’ai tiré beaucoup d’épreuves et aujourd’hui encore, j’ai du mal à me résigner à déchirer un tirage raté et à recommencer. Je dois me rappeler toujours que je peux mieux faire. Personne ne réussit de superbes photos sans pratique ni erreurs.
Dans mon cas, assimiler les réglages d’imprimante, travailler dans Photoshop et choisir le papier et l’encre ne s’est pas fait tout seul. Je vous conseille donc de prendre le temps de vous documenter sur l’impression de photos, et bientôt vous réussirez des tirages dont vous serez fier.
ÉTALONNER VOTRE ÉCRAN

Comme nous le verrons lors d’un prochain article, de nombreux paramètres et réglages entrent en compte pour la numérisation, l’impression et la réalisation d’une belle image. Il est important d’étalonner votre écran (les modèles bon marché ne le permettent pas tous), pour que le contraste, la luminosité et les couleurs soient équilibrés. Si votre écran n’affiche pas bien le contraste et les couleurs, comment pourrez-vous, vous-même, ajuster vos tirages ? Sans outil de référence, vous ne trouverez pas de solution et tournerez en rond.
Adobe Photoshop et Photoshop Elements sont dotés d’un assistant d’étalonnage. Les Mac ont un astucieux utilitaire d’étalonnage d’écran intégré dans les Préférences système, qui vous guidera tout au long de la manœuvre. Sous Windows, vous trouverez dans Photoshop, section Ecran de contrôle, le nom Adobe Gamma. Il existe aussi des calibreurs assez bon marché qui vous assureront un bon étalonnage d’écran.
PILOTE D’IMPRIMANTE ET PROFIL ICC

Bon nombre de problèmes colorimétriques viennent du fait que les réglages de papier, de résolution et de gestion des couleurs ne sont pas paramétrés pour l’imprimante utilisée.
Le pilote d’imprimante est le logiciel qui définit dans votre ordinateur les paramètres de votre imprimante. Lors de la première connexion d’une imprimante, il est souvent demandé de charger le CD livré avec, afin que l’ordinateur puisse récupérer le pilote dans son système. Et, au moment d’imprimer, une fenêtre de dialogue vous demande d’entrer les réglages spécifiques d’imprimante et de papier.

Dimensions du papier : votre imprimante sera limitée par ses dimensions maximales.
Type de papier : papier profilé et recommandé par le fabricant. D’autres profils peuvent être ajoutés. Voir les profils ICC ci-dessous.
Niveaux d’encre (sur certains modèles).
Utilitaires, comme alignement ou nettoyage de buses.
Options de personnalisation des couleurs.

Qu’est-ce qu’un profil ICC ?

Beaucoup d’entre vous n’iront guère plus loin dans les profils de papier que cette courte explication. Un profil ICC est un fichier informatique qui corrige les informations de couleurs et de niveaux de gris dans une image au fur et à mesure qu’elle circule sur la chaîne graphique, entre le scanneur, l’appareil photo, l’écran et l’imprimante numérique.
L’objectif est de fournir des couleurs constantes dans un langage commun tout au long du processus numérique.
De nombreux fabricants de papier fournissent le profil de leurs papiers en fonction des imprimantes. Ils se trouvent sur les sites du fabricant ou sur le CD du pilote d’impression livré avec votre imprimante.
Beaucoup de ces profils sont téléchargés lors de l’installation. C’est là l’intérêt d’utiliser l’imprimante avec le papier d’un même fournisseur : ils sont compatibles et s’affichent automatiquement sur la fenêtre d’impression.
Résolution de l’imprimante

Il est essentiel de bien comprendre les réglages de résolution d’imprimante. Au début, quand vous numérisiez vos négatifs, vous choisissiez les hautes résolutions pour doper la numérisation et vous permettre d’utiliser plus tard vos images en différents formats. Rappelez-vous que ppi (pixels per inch, « pixels par pouce ») est la mesure utilisée pour la numérisation et la résolution d’image sur l’ordinateur, et que dpi (dots per inch, « points par pouce ») est utilisé pour l’imprimante.
Quand vous cliquez sur Imprimer, une fenêtre de dialogue s’ouvre, il est alors important de sélectionner le réglage dpi de l’imprimante correspondant à votre papier. Une résolution d’imprimante à 720 dpi convient à la plupart des papiers photo de qualité,
mais mieux vaut prendre du 1440 dpi pour le papier glacé ou beaux-arts. Un tirage 10 x 15 rendra bien à 720 dpi, mais il faudra au moins du 1 440 dpi pour une photo en 75 x 100.
N’oubliez pas, cependant, que le réglage maximal n’est pas forcément le meilleur. S’il n’est pas nécessaire, il ne vous fera que perdre de l’encre, sans rien apporter à l’image. L’œil humain peut percevoir tant de détails que le mieux est d’essayer plusieurs réglages avec votre papier et de voir ce que vous obtenez. Votre œil sera le meilleur juge. Un papier de qualité joue aussi un rôle essentiel sur le résultat.
Essayez plusieurs réglages et différents papiers sur votre imprimante, en prenant des notes. Vous mettrez au point un système qui réduira le temps passé à l’aspect technique. Après tout, le but est de s’amuser.
Nous avons beaucoup traité des questions techniques pour vous aider à réussir de bons tirages. Mais, plus que tout, j’espère vous avoir incité à vous lancer dans ce travail, avec pour but d’accrocher une belle image au mur. Le désir de montrer votre travail vous aidera à dépasser la plupart des problèmes que vous rencontrerez. Essayez, imprimez, prenez des notes, puis imprimez de nouveau. A la fin, vous photographierez et imprimerez au mieux de votre talent.
CONFIER L’IMPRESSION AU LABO

J’ai laissé ce sujet pour la fin. Si, à un certain moment, vous préférez ne pas vous occuper de cette partie, vous trouverez nombre de relais qui imprimeront vos photos. Des sites web vous proposent de télécharger vos images depuis votre ordinateur, de choisir le format, d’ajouter des notes et d’indiquer l’adresse du destinataire des tirages. Vous pouvez aussi graver un CD et l’apporter à la boutique du coin. Dans tous les cas, la fête d’anniversaire de votre bébé arrivera en quelques clics sur la porte du réfrigérateur des grands-parents.
Il existe de nombreux utilitaires informatiques comme iPhoto d’Apple, qui vous aide à classer, afficher et imprimer vos images. Vous pourrez même réaliser un album que vous aurez la possibilité de faire relier et imprimer à l’extérieur. Les choix sont étonnants, mais tous demandent de passer du temps à classer. Je ne pense pas que nous sommes près de voir la fin de l’innovation en termes d’impression et de partage des photos. Dans combien de temps pourrons-nous couramment afficher nos photos non pas au mur, mais sur l’écran haute définition du salon
En fait, c’est déjà possible !
Je vous passe toutes les applications mobiles qui existent déjà et font du média photo un instantané à partager, éventuellement porteur de message politique, amusant ou engagé.
 
Haut