- Que l'eau m'emporte. -

Noyé, je n'ai pas trouvé mon île,
Perdu dans le tourment des sombres eaux,
Emporté par le courant et les flots,
Salé caprice des vagues viles.

Faire couler ces idées avec moi,
Les laisser gagner ma raison folle,
Adoucir le mal devenu geôle.
Et, dans la brume défilent les mois.

Égaré je ne retrouve mon cap,
L'océan m'attire et me consume.
Devenir cyclone puis écume,
Crier dans un silence qui happe.

Au fond, disparaître comme épave,
Descendre doucement sans entrave,
Sous la surface. Un calme infini.

Rejoindre les tréfonds coquillages,
En mer, dans un bleu et doux mirage.
Ô tristesse des lamentables vies...
 
O
Ocram
Anonyme
Noyé, je n'ai pas trouvé mon île,
Perdu dans le tourment des sombres eaux,
Emporté par le courant et les flots,
Salé caprice des vagues viles.

Faire couler ces idées avec moi,
Les laisser gagner ma raison folle,
Adoucir le mal devenu geôle.
Et, dans la brume défilent les mois.

Égaré je ne retrouve mon cap,
L'océan m'attire et me consume.
Devenir cyclone puis écume,
Crier dans un silence qui happe.

Au fond, disparaître comme épave,
Descendre doucement sans entrave,
Sous la surface. Un calme infini.

Rejoindre les tréfonds coquillages,
En mer, dans un bleu et doux mirage.
Ô tristesse des lamentables vies...
:) C' est jolie ! dommage que tu peut pas écrire en bleue ! ça aurais été encore plus beaux ! 😁
 
Messages
5 106
Réactions
9 713
Fofocoins
1 466
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur groupe
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Noyé, je n'ai pas trouvé mon île,
Perdu dans le tourment des sombres eaux,
Emporté par le courant et les flots,
Salé caprice des vagues viles.

Faire couler ces idées avec moi,
Les laisser gagner ma raison folle,
Adoucir le mal devenu geôle.
Et, dans la brume défilent les mois.

Égaré je ne retrouve mon cap,
L'océan m'attire et me consume.
Devenir cyclone puis écume,
Crier dans un silence qui happe.

Au fond, disparaître comme épave,
Descendre doucement sans entrave,
Sous la surface. Un calme infini.

Rejoindre les tréfonds coquillages,
En mer, dans un bleu et doux mirage.
Ô tristesse des lamentables vies...
Euuh, honnêtement, pour moi tu es comme le Dieu des poètes, fragile, doux, un cocktail d'émotions 🍸💚
J'aime beaucoup ce poème profond comme la mer 🌊 💙
 
Les membres Foforum ont déjà plantés 13 arbres 🌱 grâce à leurs Fofocoins. C´est gratuit, voir comment ça marche ?