Petite question qui passe à l'improviste

Chasaki
Forumeur enragé
Messages
836
Réactions
1 100
Fofocoins
14 005
Salut à toutes et à tous,

J'aurais une question qui me traverse l'esprit dans l'instant, et je souhaiterai vous la poser, et elle est relativement simple,

Quels sont vos plus grands regrets dans la vie ?

- Pour ma part, c'est de ne pas avoir connu ma grand-mère paternelle, nu même mes grands-parents de facon large, malgré le fait de savoir au fond que son regard n'est pas loin de moi, et qu'elle veille sur moi, au lointain, quelque part dans un autre état de conscience.

- de finalement savoir ce que je sais désormais, sans ne rien savoir en finalité (je sais, cette affirmation peut paraître grotesque, mais j'en sais déjà assez, et du peu que j'ai, c'est déprimant et dégoûtant d'un point de vue terrestre et humain).

- D'être un personnage falot, taciturne, imbitable, et égaré, un membre de la confrérie atypique des TSA(difficulté de concentration, difficultés en communication verbale, non-verbale, les relations humaines, etc...), enfin un parmis d'autres qui a mal tourné, (j'en parle jamais, parce que je trouve ça abstrait et inutile, mais c'est bien le cas).
Des difficultés à penser le monde, à exprimer ma pensée oralement sans patauger dans tout ce fatras de mots, de termes, de notions, cette abondance d'éléments désordonnés qui débordent et encouragent la suppression de cohérence dans son propre logiciel de pensée, incapable de synthétiser les séquences disons, humaines, ordinaires...comme mettre un triangle dans un carré, ou un rectangle dans un triangle équilatéral, c'est pareil...

Enfin, j'ai le regret, la souffrance et le malheur de réaliser maintenant (récemment après moultes réflexions) que je ne suis indubitablement que un objet qui sert pour les desseins d'un autre, pour l'intérêt d'un autre, et inversement, cela s'est vu aussi de ma part, inconsciemment, et on le fait tous à des échelles diverses.
Chaque personne qui côtoie, qui fréquente, qui intègre un organisme, une plénière, un groupe, ou un forum comme celui-ci le font pour tenter de s'extraire un peu de la réalité qui est rude, âprement dure, et pénible.
Pour finir (petites questions en plus)
Comment trouvez-vous la vie ? Est-elle satisfaisante pour vous ? Avez-vous déjà eu l'impression ou la réflexion que tout était absurde et que rien n'avait de sens ? Enfin ce n'est les mesures prises et adoptées pour sa survie personnelle...

Merci d'avance.

Chasaki.
 
Bref1234
Forumeur mega actif
Messages
230
Réactions
140
Fofocoins
2 056
Ça ne m'étonne pas trop que tu aies un TSA (Trouble du Spectre Autistique),
Le côté abondance de mots et très premier degré qui m'y a fait penser. (Et je dis ça sans intentions belliqueuses).

Et oui, trouver que la vie et les choses n'ont aucun sens ça m'est arrivé plusieurs fois, et surtout ces derniers temps.

C'est pour ça que j'aime autant Dali par exemple... et que j'apprécie Camus également.
 
Dernière édition:
A.Ries
Forumeur d’exception
Messages
3 108
Réactions
6 110
Fofocoins
3 458
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur pseudo
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Couleur pseudo
Je suis bien jeune, j'aurais tout mon temps d'avoir bien des regrets a l'avenir.
Mais sur l'instant, je répondrais que je regrette :
- de ne pas m'être rendu compte plus tôt dans quoi je m'enfermais
- de ne jamais être allé vers les autres
- de ne jamais avoir su dire non.
Après j'ai envie de dire que c'est en partie ce qui fait ce que nous sommes aujourd'hui, ce qui nous forge, et je ne veux pas être un autre que moi, donc j'essaie d'accepter ces regrets aussi futiles soient-ils.

On est tous là pour une raison, une raison égoïste. Même si l'on dit que l'on est ici pour parler et aider, c'est pour soulager sa propre conscience que nous sommes là pour aider alors c'est égoïste. On sert les desseins des autres et les autres servent nos desseins.
On est chacun là pour quelque chose, un problème, un besoin, un soulagement etc...
La liste est longue.

Je ne sais pas comment je trouve la vie ni si elle est suffisante.
Mais bien souvent j'ai l'impression que rien est réel mais que tout est fiction et rêve, comme hors du temps. Alors je dirais que la vie est ridicule car nous pourrions très bien vivre comme des animaux et nous ne serions bien plus heureux, bête mais heureux. Et je pense qu'être heureux est plus important que d'être intelligent ?
Sachant que la vie a plein de limites, il est absurde d'en rajouter avec la société et toutes ces lois. A quoi sert notre vie si elle est si courte ? Je n'en vois pas le but, surtout quand on la passe malheureux.
Je n'ai pas l'impression de bien répondre à la question, mais c'est ce que je pense.
 
Chasaki
Forumeur enragé
Messages
836
Réactions
1 100
Fofocoins
14 005
Ça ne m'étonne pas trop que tu aies un TSA (Trouble du Spectre Autistique),
Le côté abondance de mots et très premier degré qui m'y a fait penser. (Et je dis ça sans intentions belliqueuses).

Et oui, trouver que la vie et les choses n'ont aucun sens ça m'est arrivé plusieurs fois, et surtout ces derniers temps.

C'est pour ça que j'aime autant Dali par exemple... et que j'apprécie Camus également.
C'est surtout que le déclaratif est là, et donc il est toujours plus simple désormais de s'en faire une représentation, et par conséquent se dire par la suite "mais oui, c'est clair à présent".

"Ça ne m'étonne pas trop que tu aies un TSA (Trouble du Spectre Autistique),
Le côté abondance de mots et très premier degré qui m'y a fait penser. (Et je dis ça sans intentions belliqueuses)."

Oui, je suis très terre à terre, et j'ai une sainte horreur des personnes qui tentent de me faire c****
(Et ne jeter pas de l'huile sur le feu, sur votre première intervention içi, je n'ai fait qu'essayer de comprendre par une série de questions pour obtenir des éléments de réponses, mais comme on dit, vous êtes monté dans les tours, toute seule) et alors c'est très étonnant, pour ne pas dire étrange, pour quelqu'un de "clairvoyante", du moins s'arguant de l'être, de tenter quand même des diatribes en toutes subtilités ou d'essayer (vainement) des charges sarcastiques, pour venir m'écorner, ma foi, il faut être sacrément soupe au lait, ou un tantinet fielleux.

D'ailleurs, c'est parce que vous savez désormais ce fait (donc TSA) que vous vous autorisez à me tutoyer ? (C'est une véritable question, sans intentions "belliqueuses").

"Et oui, trouver que la vie et les choses n'ont aucun sens ça m'est arrivé plusieurs fois, et surtout ces derniers temps."

Moi, ça m'arrive depuis toujours. Et encore plus maintenant quand je prend compte des réalités et des phénomènes historiques les plus "importants" et bouleversant du monde depuis que l'homme sait écrire, et penser (mal, mais penser quand même), tout coïncide, et ces humains, tout ces malades compulsifs qui ont besoin de stimulations dans leur vie pour tenter de s'extirper de la réalité qu'ils savent maussade au fond (je m'y inclus), mais tente de la parfumer en évitant de s'y confronter réellement, je ne l'ai supporte plus. Du ramdam en permanence, des bruits incessants, caustiques et moqueurs(queuses) au possible, et on ose me sortir des homélies sur l'émotion et la sensibilité ? Les hommes et les femmes ne font que se mimer, c'est tout.
Ils prétendent faire aussi preuve de compassion, de chaleur, et d'attention vivifiante ? Tout ce cortège de veules qui formerait soi-disant un creuset sociale fort et essentielle à la productivité et à la pérennité de la vie terrestre ? Qui a besoin en permanence de se stimuler, de se distraire, même parfois on s'essayant à de l'harcèlement moral, à de la violence verbale, et on utilisant l'univers du web, pour exprimer toutes leurs saletés et leurs souffrances derrière des pseudonymes débiles ? Non.
Je ne l'ai supporte plus.

Je ne retient presque jamais les références nominales, mais je vois de qui vous parlez.
 
Shiinku
Forumeur giga actif
Messages
474
Réactions
689
Age
30
Fofocoins
1 269
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Quelques petits soucis d'insomnies ? Tu post souvent dans la nuit :p

Dans mes plus grands regrets j'aurais :

- De ne pas avoir parlé de certaines choses durant ma jeunesse, d'avoir trop pris sur moi, d'avoir cru que je serai capable de tout encaisser, ce qui a impliqué mon éloignement de celle qui a été ma seule véritable alliée dans ma vie, ma grand-mère

- D'avoir été bien trop gentille avec certaines personnes et d'avoir mis bien trop de temps à m'en rendre compte. Et d'avoir réitéré cette erreur à plusieurs reprises. D'être maintenant devenue tout l'inverse, d'une méfiance à l'extrême au point de ne plus laisser personne passer mes barrières entraînant un vide et une solitude parfois difficile

- De ne pas avoir compris/vu ce moment où mon couple a commencé à vaciller, d'avoir relâché les efforts pour faire vivre cet amour, d'avoir manqué de réflexion quant à la situation, de ne pas avoir réussi à comprendre ce qui n'allait pu, de ne plus y avoir cru et d'avoir fait exploser la situation d'une façon pas très jolie jolie... D'avoir été la plus grande force et la plus grande faiblesse de notre couple. D'avoir entrouvert cette petite boite sombre que j'avais enfoui bien profondément en moi et que je n'arrive plus à refermer (j'me comprends haha) et de me retrouver en conflit perpétuel entre émotion et raison.

Quant à la vie, je me repose en ce moment la question. Je la trouve dure, j'ai l'impression d'être née dans un monde qui ne me correspond pas, où je n'y trouve pas ma place et pourtant je continue de lutter mais je ne sais pas vraiment pourquoi. En ce sens, on peut dire que je trouve que tout est absurde mais si je me laisse à le penser trop longtemps je sens que ça va en être fini pour moi, que plus rien n'aura d'importance. J'aimerais me dire que la vie a un sens, qu'il y a un but, que toutes nos actions et nos sacrifices sont faits pour une bonne raison, que nous ne vivons pas pour rien mais je n'aurai jamais de réponses à ce sujet... 😅
En analysant mes dernières actions, je me rends compte que je me dirige tout droit vers un nouveau cycle, celui du relâchement total, de la roue libre absolue, il ne me reste qu'une (grosse) étape à franchir pour y accéder, tout est prêt, ne reste plus qu'à trancher. Je m'accorde encore quelques temps de réflexion tant les conséquences seront grandes
 
Chasaki
Forumeur enragé
Messages
836
Réactions
1 100
Fofocoins
14 005
Je suis bien jeune, j'aurais tout mon temps d'avoir bien des regrets a l'avenir.
Mais sur l'instant, je répondrais que je regrette :
- de ne pas m'être rendu compte plus tôt dans quoi je m'enfermais
- de ne jamais être allé vers les autres
- de ne jamais avoir su dire non.
Après j'ai envie de dire que c'est en partie ce qui fait ce que nous sommes aujourd'hui, ce qui nous forge, et je ne veux pas être un autre que moi, donc j'essaie d'accepter ces regrets aussi futiles soient-ils.

On est tous là pour une raison, une raison égoïste. Même si l'on dit que l'on est ici pour parler et aider, c'est pour soulager sa propre conscience que nous sommes là pour aider alors c'est égoïste. On sert les desseins des autres et les autres servent nos desseins.
On est chacun là pour quelque chose, un problème, un besoin, un soulagement etc...
La liste est longue.

Je ne sais pas comment je trouve la vie ni si elle est suffisante.
Mais bien souvent j'ai l'impression que rien est réel mais que tout est fiction et rêve, comme hors du temps. Alors je dirais que la vie est ridicule car nous pourrions très bien vivre comme des animaux et nous ne serions bien plus heureux, bête mais heureux. Et je pense qu'être heureux est plus important que d'être intelligent ?
Sachant que la vie a plein de limites, il est absurde d'en rajouter avec la société et toutes ces lois. A quoi sert notre vie si elle est si courte ? Je n'en vois pas le but, surtout quand on la passe malheureux.
Je n'ai pas l'impression de bien répondre à la question, mais c'est ce que je pense.
D'accord, je vois. Merci de ta réponse ^^
Si je puis me permettre, et sans être d'une quelconque "prétention" comme on cherche insidieusement à m'en faire le porte-drapeau, je pense que tu as une vision très euphémiser de la réalité, peut-être dû à ta jeunesse (peut-être), comme tu l'évoques si bien...
As-tu des amis dans la vie réelle, A.Ries ?

"de ne pas m'être rendu compte plus tôt dans quoi je m'enfermais
- de ne jamais être allé vers les autres
- de ne jamais avoir su dire non."

Après je te rassure, tu es jeune, donc bon le "jamais" me fait doucement rire, la vie, malgré tout, est pleine de surprise, le hasard par moment peut créer des situations ou des évènements que l'on ne voyait pas arrivé ^^
Mais il est inutile selon moi de se mentir à soi-même et d'imaginer un monde où tout serait plus léger et facile, car ça n'existe pas, dans la réalité.
La réalité (celle que j'ai découverte il y a peu après des mois et des mois d'observation) elle est froide, parfois géniale, parfois cruelle, et sans vouloir être binaire que je le dis, mais ça dépend sur quel plan ou quel angle on se situe.

"Alors je dirais que la vie est ridicule car nous pourrions très bien vivre comme des animaux et nous ne serions bien plus heureux, bête mais heureux. Et je pense qu'être heureux est plus important que d'être intelligent ?
Sachant que la vie a plein de limites, il est absurde d'en rajouter avec la société et toutes ces lois. A quoi sert notre vie si elle est si courte ? Je n'en vois pas le but, surtout quand on la passe malheureux.
Je n'ai pas l'impression de bien répondre à la question, mais c'est ce que je pense."

C'est plus paradoxale que ça, très cher A.Ries, souvent et à tord, on prend les personnes qui expriment les mots et donne leur point de vue, qui parfois divergent de celle de la majorité d'un groupe ou d'un échantillon d'individus pour des outrecuidants ou des personnages condescendants, sauf que ce n'est pas exactement ça.
Pour être heureux (d'ailleurs ce serait un bon sujet à mettre sur la table, pour savoir ce qu'on pense le reste de la mauvaise troupe de ce forum, merci pour l'impulsion) il faut par tous les moyens, par tous-les-moyens, développer son corps, son esprit, mais aussi et surtout son facteur déterminant, l'ambition, il faut avoir de la détermination dans l'objectif que l'on souhaite atteindre.
Comment crois-tu que les différents empires ou royaumes de l'époque, à leurs têtes des rois, des seigneurs, des souverains s'en prenaient ? Mais ce n'est qu'un exemple, tout le monde peut avoir de l'ambition, le XIXe et XXe ont fait naître des personnes très ambitieuses, bourrées d'intelligences, des génies, et pour autant, elles n'étais pas malheureuses, bon, elles étaient traversées par des vagues de périodes de conflits armés, et de guerres répétées incessants et debordants, cela dit, des personnes comme Alfred Hitchcock, Picasso, ou encore Albert Einstein, Sigmund Freud, Stephen Hawking, j'en passe et des meilleurs, ont pourtant eu du bagout, de part leur talents, leur fibre ingénieuse, leur capacité logiquo-professionnelle était extraordinaire,
Mais est que cette immense bagage intellectuelle les a rendus pour autant malheureux, et ont finis entre quatres planches avec des regrets et des vaches maigres ? Oui et non, enfin ça dépend de qui on parle, objectivement, mais ça m'étonnerait qu'ils aient tous vécu en permanence dans le malheur...l'intelligence, c'est indissociable du bonheur, et le bonheur est l'acmé de l'utilisation judicieuse de son intellect, c'est indéboulonnable.
Pour le reste, je partage et je comprends, d'ailleurs c'est étonnant de voir à quel point les gouvernements et leur assemblée parlementaire s'autorisent plus que de raisons à venir dicter toujours plus de lois interdisant et obstruant les droits et les privilèges dûment emportés par leurs citoyens, avec en guise de mère matrice, la cour européenne.
C'est très mauvais.
 
Bref1234
Forumeur mega actif
Messages
230
Réactions
140
Fofocoins
2 056
C'est surtout que le déclaratif est là, et donc il est toujours plus simple désormais de s'en faire une représentation, et par conséquent se dire par la suite "mais oui, c'est clair à présent".

"Ça ne m'étonne pas trop que tu aies un TSA (Trouble du Spectre Autistique),
Le côté abondance de mots et très premier degré qui m'y a fait penser. (Et je dis ça sans intentions belliqueuses)."

Oui, je suis très terre à terre, et j'ai une sainte horreur des personnes qui tentent de me faire c****
(Et ne jeter pas de l'huile sur le feu, sur votre première intervention içi, je n'ai fait qu'essayer de comprendre par une série de questions pour obtenir des éléments de réponses, mais comme on dit, vous êtes monté dans les tours, toute seule) et alors c'est très étonnant, pour ne pas dire étrange, pour quelqu'un de "clairvoyante", du moins s'arguant de l'être, de tenter quand même des diatribes en toutes subtilités ou d'essayer (vainement) des charges sarcastiques, pour venir m'écorner, ma foi, il faut être sacrément soupe au lait, ou un tantinet fielleux.

D'ailleurs, c'est parce que vous savez désormais ce fait (donc TSA) que vous vous autorisez à me tutoyer ? (C'est une véritable question, sans intentions "belliqueuses").

"Et oui, trouver que la vie et les choses n'ont aucun sens ça m'est arrivé plusieurs fois, et surtout ces derniers temps."

Moi, ça m'arrive depuis toujours. Et encore plus maintenant quand je prend compte des réalités et des phénomènes historiques les plus "importants" et bouleversant du monde depuis que l'homme sait écrire, et penser (mal, mais penser quand même), tout coïncide, et ces humains, tout ces malades compulsifs qui ont besoin de stimulations dans leur vie pour tenter de s'extirper de la réalité qu'ils savent maussade au fond (je m'y inclus), mais tente de la parfumer en évitant de s'y confronter réellement, je ne l'ai supporte plus. Du ramdam en permanence, des bruits incessants, caustiques et moqueurs(queuses) au possible, et on ose me sortir des homélies sur l'émotion et la sensibilité ? Les hommes et les femmes ne font que se mimer, c'est tout.
Ils prétendent faire aussi preuve de compassion, de chaleur, et d'attention vivifiante ? Tout ce cortège de veules qui formerait soi-disant un creuset sociale fort et essentielle à la productivité et à la pérennité de la vie terrestre ? Qui a besoin en permanence de se stimuler, de se distraire, même parfois on s'essayant à de l'harcèlement moral, à de la violence verbale, et on utilisant l'univers du web, pour exprimer toutes leurs saletés et leurs souffrances derrière des pseudonymes débiles ? Non.
Je ne l'ai supporte plus.

Je ne retient presque jamais les références nominales, mais je vois de qui vous parlez.
Alors, vous pouvez remarquer que j'essayais de pacifier les choses.

Il faut comprendre aussi, que ne sachant pas de base à qui j'avais affaire, le fait d'utiliser "tous ces grands mots", ça peut donner un effet condescendant.

D'où, en partie, mon agacement.


Ensuite vos théories sur moi et pourquoi je me retrouvais "seule à me plaindre", étaient non fondées et irritantes.
Sous prétexte que selon vous c'était des vérités sur moi (alors que vous ne me connaissez pas je vous le rappelle).

Alors peut être qu'aujourd'hui, sachant que votre façon de parler est certainement en lien avec votre TSA, je prendrais les choses différemment.

Mais relisez vous, vos messages étaient quand même assez culpabilisant et accusateurs.
 
Chasaki
Forumeur enragé
Messages
836
Réactions
1 100
Fofocoins
14 005
Alors, vous pouvez remarquer que j'essayais de pacifier les choses.

Il faut comprendre aussi, que ne sachant pas de base à qui j'avais affaire, le fait d'utiliser "tous ces grands mots", ça peut donner un effet condescendant.

D'où, en partie, mon agacement.


Ensuite vos théories sur moi et pourquoi je me retrouvais "seule à me plaindre", étaient non fondées et irritantes.
Sous prétexte que selon vous c'était des vérités sur moi (alors que vous ne me connaissez pas je vous le rappelle).

Alors peut être qu'aujourd'hui, sachant que votre façon de parler est certainement en lien avec votre TSA, je prendrais les choses différemment.

Mais relisez vous, vos messages étaient quand même assez culpabilisant et accusateurs.
"Alors, vous pouvez remarquer que j'essayais de pacifier les choses."

Ooh, mais j'aurais parié le contraire !
On aurait davantage dit que vous essayiez justement d'envenimer les choses, et de nuire à mon intégrité moral, et d'inferer (tant bien que mal) dans le but pernicieux de me tourner au ridicule à chacun de mes postes, risible attitude au demeurant.

"Il faut comprendre aussi, que ne sachant pas de base à qui j'avais affaire, le fait d'utiliser "tous ces grands mots", ça peut donner un effet condescendant.

D'où, en partie, mon agacement."

Oui, j'ai parfois la réputation injuste d'être considéré par ce que j'écris et ma réflexion comme une personne méprisante ou peu avenante ou que sais-je encore, bah non, et pour cause, dans la réalité je suis plus calme et réservé, à part si on me pousse vraiment dans mes derniers retranchements, où là je deviens presque animal, et le concept du mal et du bien n'existe plus, rien à f*****
mais je m'exprime, j'écris ce que je pense, avec toute probité qui s'aboute à cet exercice, et l'interaction sociale ou le processus de communication n'est pas forcément synonyme de ratification ou d'acceptation des idées de l'autre, c'est d'ailleurs pour cela que les débats politiques sont en réalité des chimères qui ne mettent en scène que des acteurs de plateaux qui se roulent leur fric dans leur petit précarré au détriment des plus précaires, et qui jouent un rôle respectif dans un but électoraliste, et divisionnaire. Il n'y a pas neige sous le soleil ! Quand on n'est pas en concordance avec son/sa locuteur/locutrice, la phase de communication ne sert à rien, et c'est valable en n'importe quel circonstance.

Mais moi c'est pareil vous savez, je ne supporte pas les personnes qui se présentent comme généreuses et aimables, et prévenantes, alors qu'elles incarnent l'inverse absolue de cette image ! au lieu d'être honnête, et dire qu'elles sont caractérielles, superficielles, grossières et pètesecs à souhait, elles cherchent désespérément à se construire une image plaisante et se prévaloir avec ostentation pour se faire encenser par les autres, de la démagogie de m****, bah non, je ne l'ai supporte pas, et je vais même aller plus loin, je dois dire que je l'ai méprise.

"Ensuite vos théories sur moi et pourquoi je me retrouvais "seule à me plaindre", étaient non fondées et irritantes.
Sous prétexte que selon vous c'était des vérités sur moi (alors que vous ne me connaissez pas je vous le rappelle)."

Je n'ai pas annoncer le déclaratif qui certifie sans équivoque que vous êtes comme tout ce qui a été exprimé sur votre post, j'ai donné mon point de vue, sous un angle non conforme à la norme, c'est à dire l'hypocrisie qui consiste à toujours caresser dans le sens du poil, à forcément devoir se mettre en accord avec les pensées énoncées, etc, je n'ai pas soutenue que c'étais une assertion implacable et non changeable, j'ai juste donner mon point de vue, parfois interrogatif sur votre propre questionnement existentiel, et je l'ai retourné pour que vous tentiez de saisir (peut-être) le message, et que finalement vos choix et vos actes étaient (peut-être) responsable de la position que vous avez actuellement, et d'ailleurs, bien que plus structuré et plus élaboré dans l'expression, Kaliope était plutôt placé sur le même segment de réflexion.

Non l'un des vrais problème de notre époque, c'est la faculté ou l'incapacité de se remettre en cause ! (Et je ne parle pas que de vous) c'est que finalement on reste campé sur nos positions, on a l'impression que la terre entière est contre nous, que le monde ne tourne pas selon notre petit nombril, et alors on part sur une série de plaintes exaspérantes et rébutantes à tir larigot, puis pour les plus veules ça finit en déprime, puis dépression, chemin logique. Une vie miséreuse de lamentation car le monde n'est pas comme on l'avait imaginé, pensé, et illustré dans notre champ de vision imaginaire.

"Alors peut être qu'aujourd'hui, sachant que votre façon de parler est certainement en lien avec votre TSA, je prendrais les choses différemment."

Ooh mais allez, soyez honnête avec vous-même hein, ne changer pas votre fusil d'épaule, si je n'avais pas évoqué ce fait, vous auriez continué vos petits quolibets pour "l'affront" que vous estimez injuste de ma part à votre égard, ce cirque aurait pu durer assez longtemps (du moins jusqu'à votre prochain écartement volontaire de votre part) en attendant vous meublez, comme beaucoup d'ailleurs, mais ce n'est qu'un détail, cela dit.

"Mais relisez vous, vos messages étaient quand même assez culpabilisant et accusateurs."

Culpabilisant ? Peut-être...mais il ne faut pas le voir comme ça et ce n'étais pas l'intention disons, recherchée.
Accusateurs ? Non. Je n'ai fais que dire ce qui est souvent tabou, fondamentalement, et ce serait malhonnête de ne pas l'approuver, vous consentez à cette machinerie constante qui accuse toujours les hommes, et les femmes qui sont souvent, pour ainsi dire tout le temps, les victimes d'agressions morales et physiques n'est ce pas ? (Et pour cause, bon, c'est normal que ces derniers soient punis).
Vous consentez à la réalité qui est que les femmes sont souvent dans la tristesse de ne pas rencontrer un homme qui siérait quasiment parfaitement, fut-il possible, à leur propre profil, pas vrai ?
Mais et les hommes alors ? qui se retrouvent dans ce spectre inique ? On s'en fout ? On pisse dessus ? Ça existe aussi !
Mais bon de toute façon, le problème est que il y a encore des "valeurs" et des idéologies passées qui sont encore bien ancrée dans notre modernité, dans les sociétés et la nôtre qui ne sont pas questionnés, et c'est de là que vient le hic. L'un des grands combats actuels de notre époque est la confrontation entre symboliquement ce tigre aujourd'hui chancelant qui représente la tradition, et le lion à plusieurs faces incarnant le "progrès des idées" allez savoir qui l'emportera, mais dans tous les cas, c'est la terre qui en pâtira, encore une fois...rien n'est dû au hasard.
 
A.Ries
Forumeur d’exception
Messages
3 108
Réactions
6 110
Fofocoins
3 458
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur pseudo
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Couleur pseudo
D'accord, je vois. Merci de ta réponse ^^
Si je puis me permettre, et sans être d'une quelconque "prétention" comme on cherche insidieusement à m'en faire le porte-drapeau, je pense que tu as une vision très euphémiser de la réalité, peut-être dû à ta jeunesse (peut-être), comme tu l'évoques si bien...
Sûrement, et puis je n'ai pas encore tout vu !
As-tu des amis dans la vie réelle, A.Ries ?
Non, pas vraiment.
"de ne pas m'être rendu compte plus tôt dans quoi je m'enfermais
- de ne jamais être allé vers les autres
- de ne jamais avoir su dire non."

Après je te rassure, tu es jeune, donc bon le "jamais" me fait doucement rire, la vie, malgré tout, est pleine de surprise, le hasard par moment peut créer des situations ou des évènements que l'on ne voyait pas arrivé ^^
C'est vrai que "jamais" n'est pas vraiment le mot approprié, mais l'idée était là.
Mais il est inutile selon moi de se mentir à soi-même et d'imaginer un monde où tout serait plus léger et facile, car ça n'existe pas, dans la réalité.
La réalité (celle que j'ai découverte il y a peu après des mois et des mois d'observation) elle est froide, parfois géniale, parfois cruelle, et sans vouloir être binaire que je le dis, mais ça dépend sur quel plan ou quel angle on se situe.
Ça n'existe pas, c'est sûr, mais on peut toujours faire mieux, mais le risque c'est qu'après ce mieux il y ait le pire.
"Alors je dirais que la vie est ridicule car nous pourrions très bien vivre comme des animaux et nous ne serions bien plus heureux, bête mais heureux. Et je pense qu'être heureux est plus important que d'être intelligent ?
Sachant que la vie a plein de limites, il est absurde d'en rajouter avec la société et toutes ces lois. A quoi sert notre vie si elle est si courte ? Je n'en vois pas le but, surtout quand on la passe malheureux.
Je n'ai pas l'impression de bien répondre à la question, mais c'est ce que je pense."

C'est plus paradoxale que ça, très cher A.Ries, souvent et à tord, on prend les personnes qui expriment les mots et donne leur point de vue, qui parfois divergent de celle de la majorité d'un groupe ou d'un échantillon d'individus pour des outrecuidants ou des personnages condescendants, sauf que ce n'est pas exactement ça.
Pour être heureux (d'ailleurs ce serait un bon sujet à mettre sur la table, pour savoir ce qu'on pense le reste de la mauvaise troupe de ce forum, merci pour l'impulsion) il faut par tous les moyens, par tous-les-moyens, développer son corps, son esprit, mais aussi et surtout son facteur déterminant, l'ambition, il faut avoir de la détermination dans l'objectif que l'on souhaite atteindre.
Comment crois-tu que les différents empires ou royaumes de l'époque, à leurs têtes des rois, des seigneurs, des souverains s'en prenaient ? Mais ce n'est qu'un exemple, tout le monde peut avoir de l'ambition, le XIXe et XXe ont fait naître des personnes très ambitieuses, bourrées d'intelligences, des génies, et pour autant, elles n'étais pas malheureuses, bon, elles étaient traversées par des vagues de périodes de conflits armés, et de guerres répétées incessants et debordants, cela dit, des personnes comme Alfred Hitchcock, Picasso, ou encore Albert Einstein, Sigmund Freud, Stephen Hawking, j'en passe et des meilleurs, ont pourtant eu du bagout, de part leur talents, leur fibre ingénieuse, leur capacité logiquo-professionnelle était extraordinaire,
Mais est que cette immense bagage intellectuelle les a rendus pour autant malheureux, et ont finis entre quatres planches avec des regrets et des vaches maigres ? Oui et non, enfin ça dépend de qui on parle, objectivement, mais ça m'étonnerait qu'ils aient tous vécu en permanence dans le malheur...l'intelligence, c'est indissociable du bonheur, et le bonheur est l'acmé de l'utilisation judicieuse de son intellect, c'est indéboulonnable.
Il est vrai qu'en étant intelligent on peut être heureux et conscient d'être heureux.
En étant intelligent, on peut donc devenir heureux à chaque instant car on sait alors comment l'être et comment faire en sorte de l'être au long terme.
Mais on ne peut pas être heureux tout le temps, c'est impossible, mais je crois que c'est ce qui forge alors notre intelligence par la prise de conscience de ces sentiments. Comme vous l'avez dit alors l'intelligence et le bonheur sont indissociables.
Pour le reste, je partage et je comprends, d'ailleurs c'est étonnant de voir à quel point les gouvernements et leur assemblée parlementaire s'autorisent plus que de raisons à venir dicter toujours plus de lois interdisant et obstruant les droits et les privilèges dûment emportés par leurs citoyens, avec en guise de mère matrice, la cour européenne.
C'est très mauvais.
Sûrement, mais c'est alors aux citoyens de reprendre ce qui leur est dû et de rappeler alors nos droits aux "dirigeants".
 
U
Une jeune fille...
Anonyme
Le plus gros regret que j'ai eu dans ma jeune existence jusqu'ici :
Ne pas avoir fermé une fenêtre, vous allez trouver ça débile mais notre chat ne saurait pas sorti et aurait été encore la aujourd'hui 😭
Je ne veux pas faire tout un discours car je n'ai pas envie! J'en ai beaucoup d'autres mais un seul me suffit !
 
Yasmine213
Forumeur d’exception
Messages
2 504
Réactions
1 829
Fofocoins
3 744
Couleur pseudo
Le plus gros regret que j'ai eu dans ma jeune existence jusqu'ici :
Ne pas avoir fermé une fenêtre, vous allez trouver ça débile mais notre chat ne saurait pas sorti et aurait été encore la aujourd'hui 😭
Je ne veux pas faire tout un discours car je n'ai pas envie! J'en ai beaucoup d'autres mais un seul me suffit !
Il m'est arrivé la même chose, sauf que c'était la porte que je n'avais pas fermée
 
Salima
Forumeur enragé
Messages
597
Réactions
315
Fofocoins
13
Couleur pseudo
Le plus gros regret que j'ai eu dans ma jeune existence jusqu'ici :
Ne pas avoir fermé une fenêtre, vous allez trouver ça débile mais notre chat ne saurait pas sorti et aurait été encore la aujourd'hui 😭
Je ne veux pas faire tout un discours car je n'ai pas envie! J'en ai beaucoup d'autres mais un seul me suffit !
Moi c'est que j'ai laissé la cage de mon canaris sur la fenêtre sans surveillance, par ma faute un chat la tué, je suis revenu... Bref, je ne rentrerai pas dans les détails
 
Bref1234
Forumeur mega actif
Messages
230
Réactions
140
Fofocoins
2 056
"Alors, vous pouvez remarquer que j'essayais de pacifier les choses."

Ooh, mais j'aurais parié le contraire !
On aurait davantage dit que vous essayiez justement d'envenimer les choses, et de nuire à mon intégrité moral, et d'inferer (tant bien que mal) dans le but pernicieux de me tourner au ridicule à chacun de mes postes, risible attitude au demeurant.

"Il faut comprendre aussi, que ne sachant pas de base à qui j'avais affaire, le fait d'utiliser "tous ces grands mots", ça peut donner un effet condescendant.

D'où, en partie, mon agacement."

Oui, j'ai parfois la réputation injuste d'être considéré par ce que j'écris et ma réflexion comme une personne méprisante ou peu avenante ou que sais-je encore, bah non, et pour cause, dans la réalité je suis plus calme et réservé, à part si on me pousse vraiment dans mes derniers retranchements, où là je deviens presque animal, et le concept du mal et du bien n'existe plus, rien à f*****
mais je m'exprime, j'écris ce que je pense, avec toute probité qui s'aboute à cet exercice, et l'interaction sociale ou le processus de communication n'est pas forcément synonyme de ratification ou d'acceptation des idées de l'autre, c'est d'ailleurs pour cela que les débats politiques sont en réalité des chimères qui ne mettent en scène que des acteurs de plateaux qui se roulent leur fric dans leur petit précarré au détriment des plus précaires, et qui jouent un rôle respectif dans un but électoraliste, et divisionnaire. Il n'y a pas neige sous le soleil ! Quand on n'est pas en concordance avec son/sa locuteur/locutrice, la phase de communication ne sert à rien, et c'est valable en n'importe quel circonstance.

Mais moi c'est pareil vous savez, je ne supporte pas les personnes qui se présentent comme généreuses et aimables, et prévenantes, alors qu'elles incarnent l'inverse absolue de cette image ! au lieu d'être honnête, et dire qu'elles sont caractérielles, superficielles, grossières et pètesecs à souhait, elles cherchent désespérément à se construire une image plaisante et se prévaloir avec ostentation pour se faire encenser par les autres, de la démagogie de m****, bah non, je ne l'ai supporte pas, et je vais même aller plus loin, je dois dire que je l'ai méprise.

"Ensuite vos théories sur moi et pourquoi je me retrouvais "seule à me plaindre", étaient non fondées et irritantes.
Sous prétexte que selon vous c'était des vérités sur moi (alors que vous ne me connaissez pas je vous le rappelle)."

Je n'ai pas annoncer le déclaratif qui certifie sans équivoque que vous êtes comme tout ce qui a été exprimé sur votre post, j'ai donné mon point de vue, sous un angle non conforme à la norme, c'est à dire l'hypocrisie qui consiste à toujours caresser dans le sens du poil, à forcément devoir se mettre en accord avec les pensées énoncées, etc, je n'ai pas soutenue que c'étais une assertion implacable et non changeable, j'ai juste donner mon point de vue, parfois interrogatif sur votre propre questionnement existentiel, et je l'ai retourné pour que vous tentiez de saisir (peut-être) le message, et que finalement vos choix et vos actes étaient (peut-être) responsable de la position que vous avez actuellement, et d'ailleurs, bien que plus structuré et plus élaboré dans l'expression, Kaliope était plutôt placé sur le même segment de réflexion.

Non l'un des vrais problème de notre époque, c'est la faculté ou l'incapacité de se remettre en cause ! (Et je ne parle pas que de vous) c'est que finalement on reste campé sur nos positions, on a l'impression que la terre entière est contre nous, que le monde ne tourne pas selon notre petit nombril, et alors on part sur une série de plaintes exaspérantes et rébutantes à tir larigot, puis pour les plus veules ça finit en déprime, puis dépression, chemin logique. Une vie miséreuse de lamentation car le monde n'est pas comme on l'avait imaginé, pensé, et illustré dans notre champ de vision imaginaire.

"Alors peut être qu'aujourd'hui, sachant que votre façon de parler est certainement en lien avec votre TSA, je prendrais les choses différemment."

Ooh mais allez, soyez honnête avec vous-même hein, ne changer pas votre fusil d'épaule, si je n'avais pas évoqué ce fait, vous auriez continué vos petits quolibets pour "l'affront" que vous estimez injuste de ma part à votre égard, ce cirque aurait pu durer assez longtemps (du moins jusqu'à votre prochain écartement volontaire de votre part) en attendant vous meublez, comme beaucoup d'ailleurs, mais ce n'est qu'un détail, cela dit.

"Mais relisez vous, vos messages étaient quand même assez culpabilisant et accusateurs."

Culpabilisant ? Peut-être...mais il ne faut pas le voir comme ça et ce n'étais pas l'intention disons, recherchée.
Accusateurs ? Non. Je n'ai fais que dire ce qui est souvent tabou, fondamentalement, et ce serait malhonnête de ne pas l'approuver, vous consentez à cette machinerie constante qui accuse toujours les hommes, et les femmes qui sont souvent, pour ainsi dire tout le temps, les victimes d'agressions morales et physiques n'est ce pas ? (Et pour cause, bon, c'est normal que ces derniers soient punis).
Vous consentez à la réalité qui est que les femmes sont souvent dans la tristesse de ne pas rencontrer un homme qui siérait quasiment parfaitement, fut-il possible, à leur propre profil, pas vrai ?
Mais et les hommes alors ? qui se retrouvent dans ce spectre inique ? On s'en fout ? On pisse dessus ? Ça existe aussi !
Mais bon de toute façon, le problème est que il y a encore des "valeurs" et des idéologies passées qui sont encore bien ancrée dans notre modernité, dans les sociétés et la nôtre qui ne sont pas questionnés, et c'est de là que vient le hic. L'un des grands combats actuels de notre époque est la confrontation entre symboliquement ce tigre aujourd'hui chancelant qui représente la tradition, et le lion à plusieurs faces incarnant le "progrès des idées" allez savoir qui l'emportera, mais dans tous les cas, c'est la terre qui en pâtira, encore une fois...rien n'est dû au hasard.
Ok
 
Chasaki
Forumeur enragé
Messages
836
Réactions
1 100
Fofocoins
14 005
Le plus gros regret que j'ai eu dans ma jeune existence jusqu'ici :
Ne pas avoir fermé une fenêtre, vous allez trouver ça débile mais notre chat ne saurait pas sorti et aurait été encore la aujourd'hui 😭
Je ne veux pas faire tout un discours car je n'ai pas envie! J'en ai beaucoup d'autres mais un seul me suffit !
Je suis navré pour vous que cette tragédie soit arrivée...
 
Bref1234
Forumeur mega actif
Messages
230
Réactions
140
Fofocoins
2 056
Jerry Seinfeld Reaction GIF
 
mathiass2.0
Forumeur d’exception
Messages
2 193
Réactions
4 293
Age
18
Fofocoins
453
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Salut à toutes et à tous,

J'aurais une question qui me traverse l'esprit dans l'instant, et je souhaiterai vous la poser, et elle est relativement simple,

Quels sont vos plus grands regrets dans la vie ?

- Pour ma part, c'est de ne pas avoir connu ma grand-mère paternelle, nu même mes grands-parents de facon large, malgré le fait de savoir au fond que son regard n'est pas loin de moi, et qu'elle veille sur moi, au lointain, quelque part dans un autre état de conscience.

- de finalement savoir ce que je sais désormais, sans ne rien savoir en finalité (je sais, cette affirmation peut paraître grotesque, mais j'en sais déjà assez, et du peu que j'ai, c'est déprimant et dégoûtant d'un point de vue terrestre et humain).

- D'être un personnage falot, taciturne, imbitable, et égaré, un membre de la confrérie atypique des TSA(difficulté de concentration, difficultés en communication verbale, non-verbale, les relations humaines, etc...), enfin un parmis d'autres qui a mal tourné, (j'en parle jamais, parce que je trouve ça abstrait et inutile, mais c'est bien le cas).
Des difficultés à penser le monde, à exprimer ma pensée oralement sans patauger dans tout ce fatras de mots, de termes, de notions, cette abondance d'éléments désordonnés qui débordent et encouragent la suppression de cohérence dans son propre logiciel de pensée, incapable de synthétiser les séquences disons, humaines, ordinaires...comme mettre un triangle dans un carré, ou un rectangle dans un triangle équilatéral, c'est pareil...

Enfin, j'ai le regret, la souffrance et le malheur de réaliser maintenant (récemment après moultes réflexions) que je ne suis indubitablement que un objet qui sert pour les desseins d'un autre, pour l'intérêt d'un autre, et inversement, cela s'est vu aussi de ma part, inconsciemment, et on le fait tous à des échelles diverses.
Chaque personne qui côtoie, qui fréquente, qui intègre un organisme, une plénière, un groupe, ou un forum comme celui-ci le font pour tenter de s'extraire un peu de la réalité qui est rude, âprement dure, et pénible.
Pour finir (petites questions en plus)
Comment trouvez-vous la vie ? Est-elle satisfaisante pour vous ? Avez-vous déjà eu l'impression ou la réflexion que tout était absurde et que rien n'avait de sens ? Enfin ce n'est les mesures prises et adoptées pour sa survie personnelle...

Merci d'avance.

Chasaki.
Mon plus grand regret ? Ne pas m'être aperçu plus tôt qu'il fallait absolument que je change, si je ne voulais pas vite en une sorte de cassos qui a le melon.
La vie est satisfaisante un jour, et pas un autre jour. On ne peux pas mettre oui ou non à une question qui varie en fonction de notre humeur
Oui, j'ai déjà eu la sensation que la vie était absurde : de toute ma scolarité au collège, il y avait précisément 9 personnes que je détestais, et elles se sont toutes retrouvés dans ma classe 2 ans de suite. A ce stade là, j'ai trouvé la situation...particulièrement ironique.
 
Cerise
Forumeur d’exception
Messages
3 903
Réactions
8 128
Age
14
Fofocoins
2 288
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Salut à toutes et à tous,

J'aurais une question qui me traverse l'esprit dans l'instant, et je souhaiterai vous la poser, et elle est relativement simple,

Quels sont vos plus grands regrets dans la vie ?
Je dirais que j'ai une tonne de regrets dans la vie, qui me font culpabilisé à chaque fois que mon esprit s'égare et que j'y pense. Mais bon, maintenant, je pense qu'il faudrait mieux que j'en énumère deux qui me font le plus souffrir je crois :

- Le pire regret que j'ai est d'avoir négligé ma relation avec ma grand-mère lorsqu'elle était encore en vie. Elle habitait loin de chez moi, je ne la voyais pas souvent, et je crois que je pensais trop peu à elle. Je la voyais à l'occasion de fête de famille, mais ce genre de choses m'ennuyait et y aller n'étais pas pour moi une partit de plaisir. Et les rares moment privilégiés que j'ai pu partager avec elle, je n'ai pas su en profiter. Dans ma tête, et ça va vous paraître horrible, je préférais mon AUTRE grand-mère. Alors même si je l'aimais, je n'ai pas assez savouré les instants de bonheur partagé avec elle. Maintenant, elle est partit. En une semaine, une leucémie foudroyante l'a tué, et je ne me suis rendu compte de ce à quel point elle compté pour moi qu'à ce moment. Maintenant, je pense toujours à elle lorsque j'ai de bons résultats ou autre par exemple en me disant "elle aurait été fière de moi".

- Un autre regret que j'ai et de n'avoir jamais été l'enfant intelligente, douée, parfaite que mes parents auraient voulu. En faîte, j'ai parfois l'impression de les décevoir à un point si haut que ça me donne mal au cœur.

Mais ça, c'est une autre histoire…
 
P
Philippe
Anonyme
Question qui entraîne celle-ci ? Quels ont été jusqu'à présent vos plus grands bonheurs dans votre vie ?
 
Y
Yannick L
Anonyme
Alors, vous pouvez remarquer que j'essayais de pacifier les choses.

Il faut comprendre aussi, que ne sachant pas de base à qui j'avais affaire, le fait d'utiliser "tous ces grands mots", ça peut donner un effet condescendant.

D'où, en partie, mon agacement.


Ensuite vos théories sur moi et pourquoi je me retrouvais "seule à me plaindre", étaient non fondées et irritantes.
Sous prétexte que selon vous c'était des vérités sur moi (alors que vous ne me connaissez pas je vous le rappelle).

Alors peut être qu'aujourd'hui, sachant que votre façon de parler est certainement en lien avec votre TSA, je prendrais les choses différemment.

Mais relisez vous, vos messages étaient quand même assez culpabilisant et accusateurs.
Il a besoin de se sentir au-dessus des autres.
Il changerait très vite d'avis s'il savait que c'est l'enfer quand on constate que tout le monde est bien plus petit que soi.

Puis la déc0nnade y capte pas.