Le masculin et le poil

  • Auteur de la discussionCaliope
  • Date de début
C
Caliope
Anonyme
A la fin du 19e s. la plupart des hommes des villes arboraient des barbes, à la mode en europe. Elles étaient plus rares dans les campagnes. L'entretien qu'elles demandaient marquait un statut, des soins, plus de temps et d'argent qu'un simple rasage.

Puis l'efficacité productive, par une certaine propreté et fraicheur du visage rasé, s'est imposé. La barbe est revenue dans les années 70, comme constestation, plutôt hirsute, ou en tout cas beaucoup moins entretenue, assez viriliste aussi dans une période féministe forte où celles-ci malgré tout voulaient des droits et du pouvoir mais dans le même temps des mâles très masculin, en étant des femmes très féminine (cheveux très longs, minijupe). Ces caractères sexuels secondaires étaient exacerbés vers une forme de primitivisme animal et une sexualité ouverte, voire débordante.

Si cela a voisiné une remise en cause des genres, des rôles traditionnels dans l'idéal, à travers la déconstruction, mais qui s'est affirmée plutôt dans les années 80 / 90, le poil lui a ensuite reculé à nouveau, à une époque sidéenne à nouveau fascinée par l'argent, la production, le libéralisme...

Le retour de la barbe depuis les années 2005 / 2010 s'est fait dans une conjonction entre
- une massification de population venues toujours plus nombreuses du sud (maghreb et moyen-orient en Europe, Amérique du sud, hispanique au USA). Des populations plus poilus, aux poils plus marqués, bruns, pour lesquelles le rasage est plus difficile car plus régulier pour être propre et frais. Un climat de barbe de trois jours c'est alors imposé, et par effet de mode à tous.
et
- une boboisation d'une esthétique ancienne, référente à la fin du 19e s. / début du 20e. Dans un climat culturelpris entre le steam punk et la nostalgie d'un passé glorieux, sentant bon le vrai cuir, le cigare, l'homme vrai, mais remis au goût du jour par une discipline sportive et musculaire, une refabrication du corps masculin, revirilisé par la barde et les muscles pour mieux rester masculin en le devenant moins dans ses soins quotidiens de métro-sexuel, de partage des tâches ménagères, etc.



Pour vous les femmes, VOTRE homme peut-il vraiment être masculin sans poils ? Ou êtes-vous ambigües sur la question ? (votre homme est-il barbu par exemple)


Pour vous les hommes, concédez-vous à la norme ambiante et (que ce soit oui ou non) pourquoi ?
 
Messages
6 235
Réactions
12 472
Fofocoins
2 477
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur groupe
Pseudo en italique
Pour vous les femmes, VOTRE homme peut-il vraiment être masculin sans poils ? Ou êtes-vous ambigües sur la question ? (votre homme est-il barbu par exemple)
Si j'était en couple ça ne me dérangerai pas dans les deux cas.
C'est le corps de la personne, on n'a pas le droit d'imposer notre vision...
 
C
Caliope
Anonyme
Si j'était en couple ça ne me dérangerai pas dans les deux cas.
C'est le corps de la personne, on n'a pas le droit d'imposer notre vision...

Je ne posais pas une question de droit mais de préférence ! Qu'est-ce qui te plait, le plus, le plus souvent... avec ou sans. (et si, comme j'en ai peur... "ca dépend", ... alors de quoi est-ce que ça dépend ;) ?)
 
Messages
6 235
Réactions
12 472
Fofocoins
2 477
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ombre sur groupe
Pseudo en italique
Je ne posais pas une question de droit mais de préférence ! Qu'est-ce qui te plait, le plus, le plus souvent... avec ou sans. (et si, comme j'en ai peur... "ca dépend", ... alors de quoi est-ce que ça dépend ;) ?)
Eh bien je dirai que je serai plus porter sur sans la barbe (Sinon ça me fera penser à mon beau-père 😅).
 
L
Lgbtplusplus
Anonyme
J'aime pas du tout la barbe.
Et puis la barbe ne va pas à tout le monde.
Il faut être beau gosse pour avoir la barbe. Dans le cas contraire ça fait crado.
 
C
Caliope
Anonyme
Eh bien je dirai que je serai plus porter sur sans la barbe (Sinon ça me fera penser à mon beau-père 😅).

Oui, j'oubliais, c'est une question pour des femmes !

J'aime pas du tout la barbe.
Et puis la barbe ne va pas à tout le monde.
Il faut être beau gosse pour avoir la barbe. Dans le cas contraire ça fait crado.

Ca ne m'étonne pas. Il n'y a pas pire sexiste et dans le jugement physique que les communautaristes du genre, puisqu'il ne pense qu'à ça et organise leur vie autour de leurs représentations physiques.
 
Shiinku
Forumeur giga actif
Messages
474
Réactions
689
Age
30
Fofocoins
1 269
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Je préfère mon homme avec la barbe (légère) par contre lorsqu'il ne l'a pas je ne le trouve pas moins masculin (donc pour répondre à ta question je dirai que oui il peut être masculin sans poils).

Plus généralement je dirai que je préfère avec mais je peux également aimer sans. En fait, concernant l'esthétique, je dirai que ça dépend principalement de la forme du visage, du volume de la barbe et de sa longueur (par exemple, les hommes au visage carré je les trouve plus beaux sans barbe ou très courte)
 
Baptiste Goumain
Forumeur actif
Messages
43
Réactions
54
Fofocoins
195
A la fin du 19e s. la plupart des hommes des villes arboraient des barbes, à la mode en europe. Elles étaient plus rares dans les campagnes. L'entretien qu'elles demandaient marquait un statut, des soins, plus de temps et d'argent qu'un simple rasage.

Puis l'efficacité productive, par une certaine propreté et fraicheur du visage rasé, s'est imposé. La barbe est revenue dans les années 70, comme constestation, plutôt hirsute, ou en tout cas beaucoup moins entretenue, assez viriliste aussi dans une période féministe forte où celles-ci malgré tout voulaient des droits et du pouvoir mais dans le même temps des mâles très masculin, en étant des femmes très féminine (cheveux très longs, minijupe). Ces caractères sexuels secondaires étaient exacerbés vers une forme de primitivisme animal et une sexualité ouverte, voire débordante.

Si cela a voisiné une remise en cause des genres, des rôles traditionnels dans l'idéal, à travers la déconstruction, mais qui s'est affirmée plutôt dans les années 80 / 90, le poil lui a ensuite reculé à nouveau, à une époque sidéenne à nouveau fascinée par l'argent, la production, le libéralisme...

Le retour de la barbe depuis les années 2005 / 2010 s'est fait dans une conjonction entre
- une massification de population venues toujours plus nombreuses du sud (maghreb et moyen-orient en Europe, Amérique du sud, hispanique au USA). Des populations plus poilus, aux poils plus marqués, bruns, pour lesquelles le rasage est plus difficile car plus régulier pour être propre et frais. Un climat de barbe de trois jours c'est alors imposé, et par effet de mode à tous.
et
- une boboisation d'une esthétique ancienne, référente à la fin du 19e s. / début du 20e. Dans un climat culturelpris entre le steam punk et la nostalgie d'un passé glorieux, sentant bon le vrai cuir, le cigare, l'homme vrai, mais remis au goût du jour par une discipline sportive et musculaire, une refabrication du corps masculin, revirilisé par la barde et les muscles pour mieux rester masculin en le devenant moins dans ses soins quotidiens de métro-sexuel, de partage des tâches ménagères, etc.



Pour vous les femmes, VOTRE homme peut-il vraiment être masculin sans poils ? Ou êtes-vous ambigües sur la question ? (votre homme est-il barbu par exemple)


Pour vous les hommes, concédez-vous à la norme ambiante et (que ce soit oui ou non) pourquoi ?
Moi, je porte la moustache
Murder Mystery Mustache GIF by Reconnecting Roots

bon, peut-être pas aussi longue, mais quand même (mdr)
 
C
Caliope
Anonyme
Moi, je porte la moustache
Murder Mystery Mustache GIF by Reconnecting Roots

bon, peut-être pas aussi longue, mais quand même (mdr)

C'est du poil, ça fait partie de la normativité masculine. (un peu comme les femmes qui porte des jupes et mettent des talons)... Tu ne portes d'ailleurs pas de jupes n'est-ce pas ?

Mais aucune pression, c'est un choix personnel, uniquement individuel ;)
C'est à dire ?
Des femmes avec une barbe ?
J'ai pas compris 😅

Des femmes, qui travaillent par exemple et fréquentent des hommes qui sont en mesure d'avoir du poil au menton.