Le droit à l'avortement annulé par la Cour suprême des États-Unis après près de 50 ans

La Cour suprême des États-Unis a voté en faveur de l'annulation du droit constitutionnel de choisir l'avortement qui existe depuis près de 50 ans, ouvrant la voie à la moitié du pays pour restreindre sévèrement ou interdire complètement la pratique.

Le droit à l'avortement annulé par la Cour suprême des États-Unis après près de 50 ans


Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

C'est l'une des décisions les plus conséquentes de la Cour suprême, la plus haute cour d'Amérique, de l'histoire récente.

Des foules se sont rassemblées devant le tribunal lorsque la décision est apparue, certaines étant là pour célébrer tandis que d'autres se sont ralliées contre ce qu'elles considèrent comme une attaque contre les libertés des femmes.

"Personne ne devrait pouvoir choisir de mettre fin à la vie d'un bébé innocent dans l'utérus", a déclaré une femme devant le tribunal. "Je suis donc ici pour défendre à la fois les bébés et les femmes qui ont été blessés et tués par l'avortement."

Mais un autre a déclaré : "Les femmes méritent une protection - cela ne signifie pas que les avortements vont cesser. J'ai eu un avortement, j'avais 19 ans, je reste toujours avec le chagrin de ça, la honte de ça. C'est très nuancé. Si nous faisons ce choix, cela ne signifie pas que nous en sommes heureux. Je n'avais pas le financement pour prendre soin d'un enfant comme je le voulais."

La majorité du panel de neuf membres a voté pour renverser la décision historique de 1973 du tribunal connue sous le nom de "Roe versus Wade" qui légalisait l'avortement à l'échelle nationale jusqu'à la viabilité fœtale, généralement acceptée comme étant environ 24 semaines de grossesse.

L'avis final, rédigé par le juge Samuel Alito et publié vendredi, annule également une décision de 1992 - connue sous le nom de "Planned Parenthood versus Casey" - qui avait réaffirmé le droit à l'avortement.

[UWSL]"Plus de femmes mourront", déclare un militant[/UWSL]

La nouvelle décision a donné une victoire capitale aux républicains et aux conservateurs chrétiens qui veulent limiter ou interdire la procédure, mais qui ont également mis le tribunal en désaccord avec une majorité d'Américains qui ont soutenu la préservation de Roe, selon les sondages d'opinion.

Les militants pro-vie et pro-choix s'étaient rassemblés devant le tribunal à Washington DC avant l'annonce, ce qui a conduit à des scènes jubilatoires et frustrées dans la même mesure lorsqu'elle a été révélée.
Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

Le droit à l'avortement annulé par la Cour suprême des États-Unis après près de 50 ans
 
Dernière édition:
Nioui83
Forumeur mega actif
Messages
291
Réactions
304
Age
16
Fofocoins
2 005
Donc ils l'ont interdit pas parceque ils trouvaient ça cruel ?
Non pas du tout je me suis renseigner et voila la raison :
Pourquoi le droit à l'avortement n'est-il pas protégé par la Constitution américaine ?

Samuel Alito justifie cette potentielle révision du droit à l'avortement par le fait que, de toute façon, l'arrêt historique n'est pas protégé par la Constitution américaine. Ainsi, assure-t-il, le droit à l'IVG n'est pas "profondément enraciné dans l’histoire et les traditions de la nation".
enfaites c'est même pour cause d'humanité c'est juste que d'après le juge , légalement la constitution américaine ne parle pas clairement du droit à l'ivg , en gros . Il estime donc que chaque état à le droit de choisir .
 
A.Ries
Forumeur d’exception
Messages
1 488
Réactions
2 645
Fofocoins
2 418
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Couleur pseudo
Non pas du tout je me suis renseigner et voila la raison :
Pourquoi le droit à l'avortement n'est-il pas protégé par la Constitution américaine ?

Samuel Alito justifie cette potentielle révision du droit à l'avortement par le fait que, de toute façon, l'arrêt historique n'est pas protégé par la Constitution américaine. Ainsi, assure-t-il, le droit à l'IVG n'est pas "profondément enraciné dans l’histoire et les traditions de la nation".
enfaites c'est même pour cause d'humanité c'est juste que d'après le juge , légalement la constitution américaine ne parle pas clairement du droit à l'ivg , en gros . Il estime donc que chaque état à le droit de choisir .
Oui encore un homme qui décide pour les femmes... c'est une façon de rabaissé la femme à son statut de bonne épouse obéissante. De montrer que les hommes sont supérieurs aux femmes...
Est ce que les femmes décident de ce que les hommes doivent faire avec leur sexe ? Non ! Alors pourquoi les hommes devrait-ils décider pour les femmes alors qu'ils ignorent ce que ça fait de porter un enfant ou encore de se faire violer !
 
Nioui83
Forumeur mega actif
Messages
291
Réactions
304
Age
16
Fofocoins
2 005
Oui encore un homme qui décide pour les femmes... c'est une façon de rabaissé la femme à son statut de bonne épouse obéissante. De montrer que les hommes sont supérieurs aux femmes...
Est ce que les femmes décident de ce que les hommes doivent faire avec leur sexe ? Non ! Alors pourquoi les hommes devrait-ils décider pour les femmes alors qu'ils ignorent ce que ça fait de porter un enfant ou encore de se faire violer !
Exactement , c'est le gros problème , pourquoi ils veulent contrôler le corps , les femmes elles mêmes , alors qu'on ne contrôle pas les hommes , sérieux depuis des siècles c'est nous qui sommes contrôlés pas les hommes , c'est abusé
 
C
Caliope
Anonyme
C'est scandaleux , l'avortement est un choix personnel qui empêche qu'un enfant soit malheureux car la mère n'est pas prête ou ne peut pas subvenir au besoin d'un enfant , les mères qui font ça pensent au bébé avant elles car elles veulent être prête , car oui les accidents ca arrive , la cour suprême des states devrait avoir honte .

C'est loin d'être aussi simple. Un homme peut très bien faire pression sur sa compagne pour qu'elle avorte alors même qu'elle ne le désire pas.
Et inversement qu'une femme puisse avorter d'un homme sans lui dire parce qu'elle décide seule qu'elle ne voudra pas l'élever peut priver celui-ci de tout choix procréatif, le réservant aux seules femmes, ce qui revient à un dictat justifié par la nature, et, pire, à la commercialisation du ventre de femmes (le plus souvent pauvres) comme contournement.

A une époque où les contraceptifs sont aussi développés, un avortement devrait être décidé par les deux porteurs des gamètes du fœtus (sauf cas de viol, de violences, maltraitances, etc.). Mais si un homme veut qu'une grossesse entamée sans contraintes se poursuive, il devra alors en assumer les frais et la reconnaissance exclusive de l'enfant si la mère ne souhaite pas le reconnaître. A mon sens, ce sera le mieux juridiquement pour avoir un traitement égalitaire de la procréation.

Après (ou avant) il y a les négociations humaines...
 
Lili de Washington
Forumeur d’exception
Messages
3 150
Réactions
5 132
Fofocoins
1 024
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
De toutes manières c'est un droit de la femme d'avorter, personne (encore moins des hommes) n'a le droit de retirer ça.
Et comment elles font les femmes violées, qui sont mineures, elles gardent l'enfant ?
Comment elles font pour aimer cet enfant après ?
 
V
Vincent
Anonyme
Je pense que si l'on s'interroge sur notre capacité personnelle a devenir un bon père ou une bonne mère c'est pour le bien de l'enfant évidemment.

Nos capacités a être parents dépendent de notre confiance en soi et de notre estime.

Donc si l'on sent par lâcheté que l'on l'est incapable d'aimer ou d'éduquer un enfant, on évite par principe de féconder la mère, surtout que notre société et soi même veulent ou préfèrent par sagesse des enfants intelligents instruits et capables de gagner beaucoup d'argent pour enrichir le pays.

Il faut aussi que chacun s'interroge sur l'avortement puisque si votre mère avaient décidé de se faire avorter alors que vous n'étiez qu'un embryon (c.a.d peu de chose oui on parle de vous et de moi aussi) vous ne serez pas la en train d'exprimer vos avis sur ce sujet délicat.
Ce serai quelqu'un d'autre mais pas vous qui parlerez.
N'allez pas me dire que le cerveau n'est pas encore fait, je pars du principe que chaque embryon est différent d'un autre et sur cette base le cerveau en devenir donc l'être sera différent de tout le monde.

En revanche je ne sais pas si l'on peut séparer le physique (notre constitution physique) de la conscience c.a.d soi qui parle et s'exprime.
Dans l'affirmative il n'y a plus lieu de s'interroger.Dans ce cas l'avortement ne me gène pas.

Avorter , c'est refuser quelqu'un d'unique la vie,donc la générosité et contribuer à enlaidir le monde.
Chaque femme peut faire 2 enfants sans que cela ait des conséquences négatives comme une surpopulation.

Un embryon issu d'un viol est une situation plus dégueulasse encore que le viol lui même, parce que l'embryon est généralement condamné, l'être en devenir ne sera pas la et ne décide jamais qui sont ses parents.

pour ces enfants la , on peut leur souhaiter "bienvenue dans notre monde" ta mère est bien embêtée parce que tu n'est pas le fruit d'un amour réciproque , mais le résultat de la violence.

Imaginez être le fruit d'un viol, l'enfant doit se dire ça commence bien tout ça je n'ai pas eu de bol , mais je n' existerai pas si ma mère en avait décidé autrement, je dois faire avec.

Je pense que la vie est unique et tout le monde est unique même pour des jumeaux monozygotes, qui n'ont pas forcément le même caractère,la même personnalité.

Il faut aussi s'interroger pourquoi des femmes avortent ? parce que souvent elle n'ont pas les moyens financiers et donc matériels pour éduquer dignement leur enfant.

Si les richesses étaient mieux réparties certains avortements auraient pu être évités.
 
Pr1de of Myself
Forumeur ultra actif
Messages
126
Réactions
130
Fofocoins
413
Je pense que si l'on s'interroge sur notre capacité personnelle a devenir un bon père ou une bonne mère c'est pour le bien de l'enfant évidemment.

Nos capacités a être parents dépendent de notre confiance en soi et de notre estime.

Donc si l'on sent par lâcheté que l'on l'est incapable d'aimer ou d'éduquer un enfant, on évite par principe de féconder la mère, surtout que notre société et soi même veulent ou préfèrent par sagesse des enfants intelligents instruits et capables de gagner beaucoup d'argent pour enrichir le pays.

Il faut aussi que chacun s'interroge sur l'avortement puisque si votre mère avaient décidé de se faire avorter alors que vous n'étiez qu'un embryon (c.a.d peu de chose oui on parle de vous et de moi aussi) vous ne serez pas la en train d'exprimer vos avis sur ce sujet délicat.
Ce serai quelqu'un d'autre mais pas vous qui parlerez.
N'allez pas me dire que le cerveau n'est pas encore fait, je pars du principe que chaque embryon est différent d'un autre et sur cette base le cerveau en devenir donc l'être sera différent de tout le monde.

En revanche je ne sais pas si l'on peut séparer le physique (notre constitution physique) de la conscience c.a.d soi qui parle et s'exprime.
Dans l'affirmative il n'y a plus lieu de s'interroger.Dans ce cas l'avortement ne me gène pas.

Avorter , c'est refuser quelqu'un d'unique la vie,donc la générosité et contribuer à enlaidir le monde.
Chaque femme peut faire 2 enfants sans que cela ait des conséquences négatives comme une surpopulation.

Un embryon issu d'un viol est une situation plus dégueulasse encore que le viol lui même, parce que l'embryon est généralement condamné, l'être en devenir ne sera pas la et ne décide jamais qui sont ses parents.

pour ces enfants la , on peut leur souhaiter "bienvenue dans notre monde" ta mère est bien embêtée parce que tu n'est pas le fruit d'un amour réciproque , mais le résultat de la violence.

Imaginez être le fruit d'un viol, l'enfant doit se dire ça commence bien tout ça je n'ai pas eu de bol , mais je n' existerai pas si ma mère en avait décidé autrement, je dois faire avec.

Je pense que la vie est unique et tout le monde est unique même pour des jumeaux monozygotes, qui n'ont pas forcément le même caractère,la même personnalité.

Il faut aussi s'interroger pourquoi des femmes avortent ? parce que souvent elle n'ont pas les moyens financiers et donc matériels pour éduquer dignement leur enfant.

Si les richesses étaient mieux réparties certains avortements auraient pu être évités.
Oui, mais il y a le viol, l'accident...
 
C
Caliope
Anonyme
De toutes manières c'est un droit de la femme d'avorter, personne (encore moins des hommes) n'a le droit de retirer ça.
Et comment elles font les femmes violées, qui sont mineures, elles gardent l'enfant ?
Comment elles font pour aimer cet enfant après ?

Sur le principe vous avez raison.

Mais je vais prendre un cas particulier mais qui arrive parfois :

Un couple conçoit un enfant, d'un commun accord. Puis, à 6 semaines de grossesse, la femme rencontre un autre homme et, prise de doute, décide alors soudain de mettre fin à sa grossesse.

Cela voudrait dire que l'homme quitté, parce qu'il ne porte pas le produit commun de leur désir, n'aurait pas son mot à dire, aucun choix.

Là où une femme quittée pourrait elle continuer sa grossesse et avoir son bébé, contre la volonté de son ex compagnon.

Vous voyez le renversement d'inégalité que cela produit ? Ca vous semble ne poser aucun problème ?
 
Psanony
Forumeur enragé
Messages
877
Réactions
565
Fofocoins
5 349
Couleur pseudo
La Cour suprême des États-Unis a voté en faveur de l'annulation du droit constitutionnel de choisir l'avortement qui existe depuis près de 50 ans, ouvrant la voie à la moitié du pays pour restreindre sévèrement ou interdire complètement la pratique.

Voir la pièce jointe 4563

Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

C'est l'une des décisions les plus conséquentes de la Cour suprême, la plus haute cour d'Amérique, de l'histoire récente.

Des foules se sont rassemblées devant le tribunal lorsque la décision est apparue, certaines étant là pour célébrer tandis que d'autres se sont ralliées contre ce qu'elles considèrent comme une attaque contre les libertés des femmes.

"Personne ne devrait pouvoir choisir de mettre fin à la vie d'un bébé innocent dans l'utérus", a déclaré une femme devant le tribunal. "Je suis donc ici pour défendre à la fois les bébés et les femmes qui ont été blessés et tués par l'avortement."

Mais un autre a déclaré : "Les femmes méritent une protection - cela ne signifie pas que les avortements vont cesser. J'ai eu un avortement, j'avais 19 ans, je reste toujours avec le chagrin de ça, la honte de ça. C'est très nuancé. Si nous faisons ce choix, cela ne signifie pas que nous en sommes heureux. Je n'avais pas le financement pour prendre soin d'un enfant comme je le voulais."

La majorité du panel de neuf membres a voté pour renverser la décision historique de 1973 du tribunal connue sous le nom de "Roe versus Wade" qui légalisait l'avortement à l'échelle nationale jusqu'à la viabilité fœtale, généralement acceptée comme étant environ 24 semaines de grossesse.

L'avis final, rédigé par le juge Samuel Alito et publié vendredi, annule également une décision de 1992 - connue sous le nom de "Planned Parenthood versus Casey" - qui avait réaffirmé le droit à l'avortement.

[UWSL]"Plus de femmes mourront", déclare un militant[/UWSL]

La nouvelle décision a donné une victoire capitale aux républicains et aux conservateurs chrétiens qui veulent limiter ou interdire la procédure, mais qui ont également mis le tribunal en désaccord avec une majorité d'Américains qui ont soutenu la préservation de Roe, selon les sondages d'opinion.

Les militants pro-vie et pro-choix s'étaient rassemblés devant le tribunal à Washington DC avant l'annonce, ce qui a conduit à des scènes jubilatoires et frustrées dans la même mesure lorsqu'elle a été révélée.
Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

Voir la pièce jointe 4564
C'est horrible affreux vrmtt
 
Yasmine213
Forumeur d’exception
Messages
2 155
Réactions
1 444
Fofocoins
1 724
Couleur pseudo
C'est pareil que ton chat tu ne pas tuer ton chat mais tu tues bien des plantes, des inesctes, donc pourquoi pas un enfant ?
Je ne tue ni mes chats ni les insectes, ni le Sloughi de mon voisin qui pourtant a déjà tué certains chats, alors un enfant c'est encore pire
 
A.Ries
Forumeur d’exception
Messages
1 488
Réactions
2 645
Fofocoins
2 418
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Couleur pseudo
Sur le principe vous avez raison.

Mais je vais prendre un cas particulier mais qui arrive parfois :

Un couple conçoit un enfant, d'un commun accord. Puis, à 6 semaines de grossesse, la femme rencontre un autre homme et, prise de doute, décide alors soudain de mettre fin à sa grossesse.

Cela voudrait dire que l'homme quitté, parce qu'il ne porte pas le produit commun de leur désir, n'aurait pas son mot à dire, aucun choix.

Là où une femme quittée pourrait elle continuer sa grossesse et avoir son bébé, contre la volonté de son ex compagnon.

Vous voyez le renversement d'inégalité que cela produit ? Ca vous semble ne poser aucun problème ?
Oui c'est vrai que c'est dégueulasse pour l'embryon, mais le monde est injuste et il vaut mieux qu'il ne voit pas le jour que de vivre avec une mère bête au point de le laisser tomber pour un autre homme que son père.

Mais bon, cet avortement n'est pas pour autant plus choquant.
Dans la nature, prenons les lions par exemples. Lorsqu'un lion se bat contre un autre lion pour avoir la tête de la meute/du groupe de lionnes, le lion qui gagne, s'il n'était pas déjà chef, tue les lionceaux que l'ancien lion avait eut avec le groupe. Tout ça pour s'imposer et effacer les trace de l'ancien lion.
Mais en soit on est pas en train de faire une loi pour les petits lionceaux.
Alors OK l'avortement n'est pas "naturel" et c'est selon certain comme tuer des enfants, mais ça n'en reste pas moins similaire aux lions et à pleins d'autres animaux.
Bref, on tourne en rond
 
Lili de Washington
Forumeur d’exception
Messages
3 150
Réactions
5 132
Fofocoins
1 024
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Sur le principe vous avez raison.

Mais je vais prendre un cas particulier mais qui arrive parfois :

Un couple conçoit un enfant, d'un commun accord. Puis, à 6 semaines de grossesse, la femme rencontre un autre homme et, prise de doute, décide alors soudain de mettre fin à sa grossesse.

Cela voudrait dire que l'homme quitté, parce qu'il ne porte pas le produit commun de leur désir, n'aurait pas son mot à dire, aucun choix.

Là où une femme quittée pourrait elle continuer sa grossesse et avoir son bébé, contre la volonté de son ex compagnon.

Vous voyez le renversement d'inégalité que cela produit ? Ca vous semble ne poser aucun problème ?
Je regrette, mais je vais être franche ;
C'est son corps, tant pis, et même si c'est dommage pour l'ex qui à était quitté... c'est son corps à elle.
 
Dernière édition:
C
Caliope
Anonyme
Je regrette mais je vais être franche ;
C'est son corps, tant pis, et même si c'est dommage pour l'ex qui à était quitté... c'est son corps à elle.

Donc on peut maintenant aller vers une domination matriarcale d'ici quelques siècles où les hommes auront les mêmes non-droits que les femmes au 19e s.
Il n'y aura jamais d'égalité entre des humains. Chacun utilisera des groupes, des communautés dont il fera partie pour profiter des autres...
Ca risque de répondre également à nos chances de survie en tant qu'espèce d'ici là, malheureusement.
 
Lili de Washington
Forumeur d’exception
Messages
3 150
Réactions
5 132
Fofocoins
1 024
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Donc on peut maintenant aller vers une domination matriarcale d'ici quelques siècles où les hommes auront les mêmes non-droits que les femmes au 19e s.
Il n'y aura jamais d'égalité entre des humains. Chacun utilisera des groupes, des communautés dont il fera partie pour profiter des autres...
Ca risque de répondre également à nos chances de survie en tant qu'espèce d'ici là, malheureusement.
Tant mieux, qu'on crève tous !
Sache que jamais nous ne seront dans un monde matriarcale, les femmes ne sont pas les hommes, nous n'avons pas la même mentalité en général, et puis les hommes n'accepteront jamais que les femmes prennent ''le pouvoir" ils sont trop... je n'ai pas le mot, mais bref...
 
Lili de Washington
Forumeur d’exception
Messages
3 150
Réactions
5 132
Fofocoins
1 024
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Je pense que si l'on s'interroge sur notre capacité personnelle a devenir un bon père ou une bonne mère c'est pour le bien de l'enfant évidemment.

Nos capacités a être parents dépendent de notre confiance en soi et de notre estime.

Donc si l'on sent par lâcheté que l'on l'est incapable d'aimer ou d'éduquer un enfant, on évite par principe de féconder la mère, surtout que notre société et soi même veulent ou préfèrent par sagesse des enfants intelligents instruits et capables de gagner beaucoup d'argent pour enrichir le pays.

Il faut aussi que chacun s'interroge sur l'avortement puisque si votre mère avaient décidé de se faire avorter alors que vous n'étiez qu'un embryon (c.a.d peu de chose oui on parle de vous et de moi aussi) vous ne serez pas la en train d'exprimer vos avis sur ce sujet délicat.
Ce serai quelqu'un d'autre mais pas vous qui parlerez.
N'allez pas me dire que le cerveau n'est pas encore fait, je pars du principe que chaque embryon est différent d'un autre et sur cette base le cerveau en devenir donc l'être sera différent de tout le monde.

En revanche je ne sais pas si l'on peut séparer le physique (notre constitution physique) de la conscience c.a.d soi qui parle et s'exprime.
Dans l'affirmative il n'y a plus lieu de s'interroger.Dans ce cas l'avortement ne me gène pas.

Avorter , c'est refuser quelqu'un d'unique la vie,donc la générosité et contribuer à enlaidir le monde.
Chaque femme peut faire 2 enfants sans que cela ait des conséquences négatives comme une surpopulation.

Un embryon issu d'un viol est une situation plus dégueulasse encore que le viol lui même, parce que l'embryon est généralement condamné, l'être en devenir ne sera pas la et ne décide jamais qui sont ses parents.

pour ces enfants la , on peut leur souhaiter "bienvenue dans notre monde" ta mère est bien embêtée parce que tu n'est pas le fruit d'un amour réciproque , mais le résultat de la violence.

Imaginez être le fruit d'un viol, l'enfant doit se dire ça commence bien tout ça je n'ai pas eu de bol , mais je n' existerai pas si ma mère en avait décidé autrement, je dois faire avec.

Je pense que la vie est unique et tout le monde est unique même pour des jumeaux monozygotes, qui n'ont pas forcément le même caractère,la même personnalité.

Il faut aussi s'interroger pourquoi des femmes avortent ? parce que souvent elle n'ont pas les moyens financiers et donc matériels pour éduquer dignement leur enfant.

Si les richesses étaient mieux réparties certains avortements auraient pu être évités.
Je dois avouer que je suis d'accord avec toi sur une grande partie, mais pour ce qui est de la personnalité, dans cette réalité, personne n'est unique, je dis bien personne, après on n'a pas tous le même point de vu...
 
A.Ries
Forumeur d’exception
Messages
1 488
Réactions
2 645
Fofocoins
2 418
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Couleur pseudo
Donc on peut maintenant aller vers une domination matriarcale d'ici quelques siècles où les hommes auront les mêmes non-droits que les femmes au 19e s.
Il n'y aura jamais d'égalité entre des humains. Chacun utilisera des groupes, des communautés dont il fera partie pour profiter des autres...
Ca risque de répondre également à nos chances de survie en tant qu'espèce d'ici là, malheureusement.
C'est le cas chez les hyènes, ce sont les femelles qui dominent et qui sont plus grandes en taille. :cool:
 
Sujets similaires Réponses Date
Suisse : Entrée en vigueur du droit au mariage pour tous 9
Les membres Foforum ont déjà plantés 7 arbres 🌱 grâce à leurs Fofocoins. Comment ça marche ?