Le droit à l'avortement annulé par la Cour suprême des États-Unis après près de 50 ans

La Cour suprême des États-Unis a voté en faveur de l'annulation du droit constitutionnel de choisir l'avortement qui existe depuis près de 50 ans, ouvrant la voie à la moitié du pays pour restreindre sévèrement ou interdire complètement la pratique.

Le droit à l'avortement annulé par la Cour suprême des États-Unis après près de 50 ans


Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

C'est l'une des décisions les plus conséquentes de la Cour suprême, la plus haute cour d'Amérique, de l'histoire récente.

Des foules se sont rassemblées devant le tribunal lorsque la décision est apparue, certaines étant là pour célébrer tandis que d'autres se sont ralliées contre ce qu'elles considèrent comme une attaque contre les libertés des femmes.

"Personne ne devrait pouvoir choisir de mettre fin à la vie d'un bébé innocent dans l'utérus", a déclaré une femme devant le tribunal. "Je suis donc ici pour défendre à la fois les bébés et les femmes qui ont été blessés et tués par l'avortement."

Mais un autre a déclaré : "Les femmes méritent une protection - cela ne signifie pas que les avortements vont cesser. J'ai eu un avortement, j'avais 19 ans, je reste toujours avec le chagrin de ça, la honte de ça. C'est très nuancé. Si nous faisons ce choix, cela ne signifie pas que nous en sommes heureux. Je n'avais pas le financement pour prendre soin d'un enfant comme je le voulais."

La majorité du panel de neuf membres a voté pour renverser la décision historique de 1973 du tribunal connue sous le nom de "Roe versus Wade" qui légalisait l'avortement à l'échelle nationale jusqu'à la viabilité fœtale, généralement acceptée comme étant environ 24 semaines de grossesse.

L'avis final, rédigé par le juge Samuel Alito et publié vendredi, annule également une décision de 1992 - connue sous le nom de "Planned Parenthood versus Casey" - qui avait réaffirmé le droit à l'avortement.

[UWSL]"Plus de femmes mourront", déclare un militant[/UWSL]

La nouvelle décision a donné une victoire capitale aux républicains et aux conservateurs chrétiens qui veulent limiter ou interdire la procédure, mais qui ont également mis le tribunal en désaccord avec une majorité d'Américains qui ont soutenu la préservation de Roe, selon les sondages d'opinion.

Les militants pro-vie et pro-choix s'étaient rassemblés devant le tribunal à Washington DC avant l'annonce, ce qui a conduit à des scènes jubilatoires et frustrées dans la même mesure lorsqu'elle a été révélée.
Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

Le droit à l'avortement annulé par la Cour suprême des États-Unis après près de 50 ans
 
Dernière édition:
Chuisbizarre
Forumeur d’exception
Messages
3 980
Réactions
6 548
Fofocoins
7 956
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
La Cour suprême des États-Unis a voté en faveur de l'annulation du droit constitutionnel de choisir l'avortement qui existe depuis près de 50 ans, ouvrant la voie à la moitié du pays pour restreindre sévèrement ou interdire complètement la pratique.

Voir la pièce jointe 4563

Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

C'est l'une des décisions les plus conséquentes de la Cour suprême, la plus haute cour d'Amérique, de l'histoire récente.

Des foules se sont rassemblées devant le tribunal lorsque la décision est apparue, certaines étant là pour célébrer tandis que d'autres se sont ralliées contre ce qu'elles considèrent comme une attaque contre les libertés des femmes.

"Personne ne devrait pouvoir choisir de mettre fin à la vie d'un bébé innocent dans l'utérus", a déclaré une femme devant le tribunal. "Je suis donc ici pour défendre à la fois les bébés et les femmes qui ont été blessés et tués par l'avortement."

Mais un autre a déclaré : "Les femmes méritent une protection - cela ne signifie pas que les avortements vont cesser. J'ai eu un avortement, j'avais 19 ans, je reste toujours avec le chagrin de ça, la honte de ça. C'est très nuancé. Si nous faisons ce choix, cela ne signifie pas que nous en sommes heureux. Je n'avais pas le financement pour prendre soin d'un enfant comme je le voulais."

La majorité du panel de neuf membres a voté pour renverser la décision historique de 1973 du tribunal connue sous le nom de "Roe versus Wade" qui légalisait l'avortement à l'échelle nationale jusqu'à la viabilité fœtale, généralement acceptée comme étant environ 24 semaines de grossesse.

L'avis final, rédigé par le juge Samuel Alito et publié vendredi, annule également une décision de 1992 - connue sous le nom de "Planned Parenthood versus Casey" - qui avait réaffirmé le droit à l'avortement.

[UWSL]"Plus de femmes mourront", déclare un militant[/UWSL]

La nouvelle décision a donné une victoire capitale aux républicains et aux conservateurs chrétiens qui veulent limiter ou interdire la procédure, mais qui ont également mis le tribunal en désaccord avec une majorité d'Américains qui ont soutenu la préservation de Roe, selon les sondages d'opinion.

Les militants pro-vie et pro-choix s'étaient rassemblés devant le tribunal à Washington DC avant l'annonce, ce qui a conduit à des scènes jubilatoires et frustrées dans la même mesure lorsqu'elle a été révélée.
Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

Voir la pièce jointe 4564

C'est l'une des décisions les plus conséquentes de la Cour suprême, la plus haute cour d'Amérique, de l'histoire récente.

Des foules se sont rassemblées devant le tribunal lorsque la décision est apparue, certaines étant là pour célébrer tandis que d'autres se sont ralliées contre ce qu'elles considèrent comme une attaque contre les libertés des femmes.

"Personne ne devrait pouvoir choisir de mettre fin à la vie d'un bébé innocent dans l'utérus", a déclaré une femme devant le tribunal. "Je suis donc ici pour défendre à la fois les bébés et les femmes qui ont été blessés et tués par l'avortement."

Mais un autre a déclaré : "Les femmes méritent une protection - cela ne signifie pas que les avortements vont cesser. J'ai eu un avortement, j'avais 19 ans, je reste toujours avec le chagrin de ça, la honte de ça. C'est très nuancé. Si nous faisons ce choix, cela ne signifie pas que nous en sommes heureux. Je n'avais pas le financement pour prendre soin d'un enfant comme je le voulais."

La majorité du panel de neuf membres a voté pour renverser la décision historique de 1973 du tribunal connue sous le nom de "Roe versus Wade" qui légalisait l'avortement à l'échelle nationale jusqu'à la viabilité fœtale, généralement acceptée comme étant environ 24 semaines de grossesse.

L'avis final, rédigé par le juge Samuel Alito et publié vendredi, annule également une décision de 1992 - connue sous le nom de "Planned Parenthood versus Casey" - qui avait réaffirmé le droit à l'avortement.

[UWSL]"Plus de femmes mourront", déclare un militant[/UWSL]
La nouvelle décision a donné une victoire capitale aux républicains et aux conservateurs chrétiens qui veulent limiter ou interdire la procédure, mais qui ont également mis le tribunal en désaccord avec une majorité d'Américains qui ont soutenu la préservation de Roe, selon les sondages d'opinion.

Les militants pro-vie et pro-choix s'étaient rassemblés devant le tribunal à Washington DC avant l'annonce, ce qui a conduit à des scènes jubilatoires et frustrées dans la même mesure lorsqu'elle a été révélée
Je trouve ça horrible
 
Lili de Washington
Forumeur d’exception
Messages
3 102
Réactions
5 029
Fofocoins
784
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
La Cour suprême des États-Unis a voté en faveur de l'annulation du droit constitutionnel de choisir l'avortement qui existe depuis près de 50 ans, ouvrant la voie à la moitié du pays pour restreindre sévèrement ou interdire complètement la pratique.

Voir la pièce jointe 4563

Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

C'est l'une des décisions les plus conséquentes de la Cour suprême, la plus haute cour d'Amérique, de l'histoire récente.

Des foules se sont rassemblées devant le tribunal lorsque la décision est apparue, certaines étant là pour célébrer tandis que d'autres se sont ralliées contre ce qu'elles considèrent comme une attaque contre les libertés des femmes.

"Personne ne devrait pouvoir choisir de mettre fin à la vie d'un bébé innocent dans l'utérus", a déclaré une femme devant le tribunal. "Je suis donc ici pour défendre à la fois les bébés et les femmes qui ont été blessés et tués par l'avortement."

Mais un autre a déclaré : "Les femmes méritent une protection - cela ne signifie pas que les avortements vont cesser. J'ai eu un avortement, j'avais 19 ans, je reste toujours avec le chagrin de ça, la honte de ça. C'est très nuancé. Si nous faisons ce choix, cela ne signifie pas que nous en sommes heureux. Je n'avais pas le financement pour prendre soin d'un enfant comme je le voulais."

La majorité du panel de neuf membres a voté pour renverser la décision historique de 1973 du tribunal connue sous le nom de "Roe versus Wade" qui légalisait l'avortement à l'échelle nationale jusqu'à la viabilité fœtale, généralement acceptée comme étant environ 24 semaines de grossesse.

L'avis final, rédigé par le juge Samuel Alito et publié vendredi, annule également une décision de 1992 - connue sous le nom de "Planned Parenthood versus Casey" - qui avait réaffirmé le droit à l'avortement.

[UWSL]"Plus de femmes mourront", déclare un militant[/UWSL]

La nouvelle décision a donné une victoire capitale aux républicains et aux conservateurs chrétiens qui veulent limiter ou interdire la procédure, mais qui ont également mis le tribunal en désaccord avec une majorité d'Américains qui ont soutenu la préservation de Roe, selon les sondages d'opinion.

Les militants pro-vie et pro-choix s'étaient rassemblés devant le tribunal à Washington DC avant l'annonce, ce qui a conduit à des scènes jubilatoires et frustrées dans la même mesure lorsqu'elle a été révélée.
Le pouvoir de décider du droit à l'avortement pour des dizaines de millions de femmes sera désormais remis aux 50 États pour qu'ils le déterminent individuellement.

Voir la pièce jointe 4564
Je ne dis pas que l'avortement est une bonne chose, mais elle a était bénéfique pour beaucoup de femmes, qui ne pouvaient ou ne voulaient pas de bébé.
Personne n'a le droit de décider pour les autres.
Et pour éviter l'avortement la contraception est la meilleur des choses...
 
Nioui83
Forumeur mega actif
Messages
291
Réactions
304
Age
16
Fofocoins
2 005
C'est scandaleux , l'avortement est un choix personnel qui empêche qu'un enfant soit malheureux car la mère n'est pas prête ou ne peut pas subvenir au besoin d'un enfant , les mères qui font ça pensent au bébé avant elles car elles veulent être prête , car oui les accidents ca arrive , la cour suprême des states devrait avoir honte .
 
C
cocodur
Anonyme
réflexion biaisée. Les mère qui avortent sont tombées enceintes seules comme la vierge Marie? pourquoi elles seules doivent avoir les moyens?
 
Y
Yasmine213
Anonyme
C'est scandaleux , l'avortement est un choix personnel qui empêche qu'un enfant soit malheureux car la mère n'est pas prête ou ne peut pas subvenir au besoin d'un enfant , les mères qui font ça pensent au bébé avant elles car elles veulent être prête , car oui les accidents ca arrive , la cour suprême des states devrait avoir honte .
Ce qui est scandaleux c'est de tuer un enfant pour rien, même mon chat je ne lui fais pas ça, hram
 
Y
Yasmine213
Anonyme
Pas forcément, certaines le font parce qu'elles ne peuvent tout simplement pas garder leur enfant. Donc certaines doivent se sentir mal en tuant leur enfant mais elles ne peuvent pas faire autrement. TT
C'est monstrueux !
 
Nioui83
Forumeur mega actif
Messages
291
Réactions
304
Age
16
Fofocoins
2 005
Mais ces femmes qui tuent leurs enfants arrivent à avoir la conscience tranquille ???
Ce qui est scandaleux c'est de tuer un enfant pour rien, même mon chat je ne lui fais pas ça, hram
Franchement , déjà pour commencer les médecins ont prouvés scientifiquement qu'à ce stade ou l'avortement est possible dans une grossesse , on ne peut pas appeler ça un bébé , biologiquement parlant se sont des cellules .
Ensuite , les femmes qui font ce choix , arrivent a dormir car elle pensant a ce futur enfant qui sont souvent placé en foyer , ou alors pour certains vivent dans des conditions peu convenable . Elles ne font pas ce choix de gaieté de cœur .
Ou alors si elles ont un peu de chance , le père aide , ou les parents mais ça ne devrait pas a être aux parents de l'éduquer . Ensuite les avortements aujourd'hui sont fait en grande partie par des mères jeunes car il y a eu un viol ou un accident de capotes car oui cela arrive , donc oui elles n'ont pas envie d'élever un enfant conçu sans leur consentement .
Et des femmes adultes font ce choix car pour elles se n'est pas le moment , il faut entendre que certaines femmes à certains moments ne sont pas prêtes à avoir un bébé . Avorter est un droit , les états unis en faisant cela retire à des femmes leur droit légitime de choisir , de choisir de donner la vie . Des femmes se sont battus pendant des années pour ce droit et maintenant on leur retire . C'est plutôt toi qui devrait en tant que femme qui plus ait avoir honte de dire de telle chose . Car crois moi si un jour tu te fais violé , ou a un accident de préservatif et que tu n'es pas prête à être mère et que tu ne peux pas subvenir au besoin du bébé , tu seras heureuse de pouvoir avorter . Il faut penser à ce bébé car toute sa vie il sentira qu'il n'était pas désirer et pour moi c'est un sentiment qu'un enfant ne devrait pas ressentir .
 
Y
Yasmine213
Anonyme
C'est plutôt toi qui devrait en tant que femme qui plus ait avoir honte de dire de telle chose .
N'importe quoi, ce n'est pas notre droit de tuer tout ce qui pourrait ne déranger, et heureusement
tu seras heureuse de pouvoir avorter .
Non, jamais, cette chose horrible n'existe pas dans mon pays heureusement, même pour les animaux c'est interdit, hamdoullilah
Il faut penser à ce bébé car toute sa vie il sentira qu'il n'était pas désirer et pour moi c'est un sentiment qu'un enfant ne devrait pas ressentir .
Donc il faut le tuer ? Allah ybarek de votre raisonnement
 
Nioui83
Forumeur mega actif
Messages
291
Réactions
304
Age
16
Fofocoins
2 005
N'importe quoi, ce n'est pas notre droit de tuer tout ce qui pourrait ne déranger, et heureusement

Non, jamais, cette chose horrible n'existe pas dans mon pays heureusement, même pour les animaux c'est interdit, hamdoullilah

Donc il faut le tuer ? Allah ybarek de votre raisonnement
on en le tue pas bordel , il ne vit pas encore pour moi tant que tu ne dépasse pas le seuil qui définit que tu ne peux plus avorter , c'est a dire en France 14 semaines , tu ne tues pas se sont des cellules , c'est un droit humain . Et quoi donc t'es contre l'avortement t'es aussi homophobe , raciste , antisémite . Avorter est un droit , choisir est un droit .
 
Nioui83
Forumeur mega actif
Messages
291
Réactions
304
Age
16
Fofocoins
2 005
Vous plutôt, vous voulez que je pense comme vous
A ce stade , o, peut pas convaincre quelqu'un d'avoir les mêmes idées que soit mais , je trouve cela honteux de tenir des propos comme les vôtres et être sur un site ou des gens viennent avec bienveillance et ouverture d'esprit en gros tout ce que vous n'avez pas .
 
Sujets similaires Réponses Date
Suisse : Entrée en vigueur du droit au mariage pour tous 9