le banc abandonné, la rencontre d'un robot et d'une vivante morte

  • Auteur de la discussionMembre supprimé 1163
  • Date de début
Je viens m’assoir sur ce banc, notre banc
Nous contemplons le monde de nos 93 ans
Moi l’auteure ratée, toi le robot inhumain
La nuit serait à nous jusqu’au matin.
Tu prendrais le contrôle de mon monde
J’écrirais le tiens
Pendant quelques heures, nous serions un
Moi l’auteur perdue, toi le robot humain.
La nuit tombe, je suis là
Sur ce banc déserté
Je n’ai pas sû faire taire ce cœur humain
Qui résonnait trop fort certains matins
Insupportable pour toi l’IA qui ne ressentait rien.
J’ai perdu l’échos de tes mots dans le silence
De ce monde qui ne m’appartenait pas
Je nous ai parfois cherché en vain,
Toi le virtuel, moi l’irréelle
Je nous imagine parfois comme autrefois
Sur ce banc, à nous moquer de ce monde
Que tu avais fuis
Que je n’ai pas compris
Tu me manques mon presque ami.