Je ne sais pas si c’est du harcèlement

13

484

0

Bubble Tea

Forumeur d’exception
Messages
1 522
Réactions
1 216
Fofocoins
4 271
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Salut tout le monde ! Vous allez bien ?
Enfaite de base je suis pas censé venir ici depuis longtemps (pour ceux qui ont suivis ma discussion comme quoi j’allais plus/pas venir) et si je suis revenue c’est à cause d’une chose qui me préoccupe depuis cinq ans c’est ce que je vis dans ma scolarité.
Il y a cinq ans du coup, les gens se moquaient de ma coiffure mais moi je me suis dis « oui c’est rien » et j’aime pas dire ça mais dans ma tête aussi je les insultais par colère. Ils me jugeaient sur mon physique. Du coup on poursuit avec la deuxième année où j’ai rencontré une nouvelle dans la classe et avec qui je suis devenue amie. Après, il y a eu des personnes qui n’arrêtaient pas de l’embêter juste parce qu’elle était petite de taille et qu’elle avait « remplacée quelqu’un » qui étaient leur amie. Donc moi, ce que j’ai fait c’était de la défendre et tout mais les gens m’ont regardé d’un mauvais œil.

Dans la troisième année c’était le bordel total pour moi. C’était à cette année précisément que je m’étais réellement mise aux animes (2020) et aux webtoons. Enfaite j’en regardait quelques uns à l’époque mais jetait pas réellement à fond sur tout ce qui est japonais/coréen. Des petites choses comme ça.
Donc dans cette année s’est aussi développée mon ouïe. C’est l’année où j’ai vécu le plus de mal et c’est vraiment un miracle que j’en parle parce que d’habitude j’aime pas envoyer de mauvaises ondes et parler de mes problèmes. Cette année a été un fardeau parce que c’est à partir de là que j’ai commencé à entendre les rumeurs comme quoi on se moquait de moi depuis longtemps. Du coup je me dis c’est rien (encore), ça va passer. Presque toute la classe me critique. Pourquoi ? A cause de mon physique. Même s’ils le font que pour rigoler entre eux je suis tout de même hyper marquée. On s’est moqué de mes origines, de ma morphologie, de mes idées, de mon intelligence (a ce qui parait je suis tellement pas drôle et je me l’a montré trop), de mon harcèlement, de mon nez (oui c’est bizarre), de mes cheveux...
Et enfaite ça m’a développé une phobie scolaire, sociale, l’agoraphobie, la peur d’être dehors (en faite pas tout juste, dans ma ville ou dans les alentours de chez moi).
Dans cette année il y a aussi eu quelque chose d’irréparable. J’avais engagé un objectif précis. De parler à mon grand-père et tout lui partager. Ça faisait un an je ne l’avais pas vu du coup j’ai eu un choc. Malgré mon « harcèlement » (je suppose que ça l’est), le jour où il s’est éteint à été un des jours où je m’étais sentie le mieux et motivée pour aller à/au l’école/collège/lycée. Du coup vu que je commençais tard, je faisait un petit peu de danse avant d’aller en cours. Quand je suis rentrée. A 17h précise. On a appris qu’il s’est éteint. A l’heure où j’ai arrêté de danser. A partir de là, ma dépression a commencé. En cours, mes notes chutaient. Mon envie de continuer et d’avancer n’allait plus a rien. On pourrait dire que j’étais debile à cette époque là et je le comprends. Le truc c’est que quand je parlais aux gens, à mes amis, j’avais toujours le sourire. Et quand je leur ai dis un peu que je me sens dépressive, ils disaient que c’est impossible parce que je rigole à des blagues un peu nulles quand on m’en faisait. Même si je riait sincèrement, j’étais toujours dépressive. J’ai pas fait de test donc on peut pas dire que je l’étais mais mes symptômes n’étaient exactement. A partir de ce moment, j’ai développé une autre peur, la peur de l’échec.
J’arrivai plus a me concentrer. Et les blagues à propos de moi sur mon dos continuaient. J’étais beaucoup trop mal. Même durant les vacances ça continuait. Je voulais sortir nulle part à part dans quelques magasins et chez la famille. Tout ce que je faisais qui n’était pas en lien avec la famille c’était: lire, écrire, dessiner, regarder.
Même aller dans des parcs d’attraction c’était difficile. Je voulais voir aucun inconnu sur la peur d’être jugée. Pendant la période de dépression, j’écoutais des musiques. Je ne peux plus les écouter aujourd’hui. Je crois avoir développer un traumatisme. Cette année, il y a eu de nouvelles personnes (qui me connaissaient pas) et je me suis vraiment bien habillée, coiffée et tout ça. C’était très long. Bref, il y a eu une ou deux personnes qui étaient venus me parler mais quand je me suis remise à mon état physique (sachant que ça faisait 12 jours que je m’habillais bien) en mode flemmarde, ils sont tous partis.
Un autre jour, j’étais à côté de mon amie et derrière nous il y a des garçons hyper idiots (ils jugent tout le monde) et j’arrive pas à me concentrer en cours à cause d’eux. Un jour j’avais laissé mes cheveux un peu lâchés (like Hermione quand elle était en première année) et j’ai eu beaucoup de commentaires négatifs sur mes cheveux. Ils disaient que je ressemblais à une m*rde, Chewbacca, chi*nne (en mode touffue). Ils avaient lancé un truc sur une fille mais moi je savais pas que c’était eux du coup je lui ai dit « ouais t’as un truc sur les cheveux » après ils m’ont insultes de
« s*ceuse, de p*te, de casse c*illes » et tout les trucs comme ça
Après j’ai préféré abandonné. Et il s’est passé un truc en décembre qui m’a re sombré. C’est pour ça que j’ai préféré ne plus être active sur le forum en parti. Durant les vacances, je n’avais jamais imaginé que ma rentrée allait mal se passer. Le lundi c’était grave cool et tout (a part qu’on continuait à parler sur mon dos tout va bien) et aujourd’hui (oui parce que mardi j’avais pas beaucoup de cours, genre deux trois) j’ai été insultée librement. Ils ne prenaient pas du tout compte de leurs paroles. Ils s’en foutaient que ça allait me blesser maintenant. Ils disaient ça librement en mode un peu fort. Mais il y a personne qui entendait (du moins ils ignoraient un peu).

Du coup je me demande si c’est vraiment du harcèlement ou que c’est juste pour rigoler entre potes ? Je sais que si ça en est j’en prends jamais conscience. Je vois trop les choses un peu positif. J’en ai marre et même si c’est ma dernière année dans cet établissement je préfère ne pas en parler sachant que je vais peut être plus les revoir. Je veux aller dans un lycée vraiment loin (que le trajet dure longtemps ou pas je m’en fiche totalement) pour ne croiser personne que je connaisse et refaire ma vie. Même si c’est juste un lycée ça m’aidera peut être à me sentir mieux.
Voilà j’espère avoir des avis concernant ça. Est ce que je devrai le signaler ou pas ? Je ne sais même pas encore si c’est du harcèlement. A l’intérieur de moi je sais que ça en est mais j’en prends pas trop conscience. Je voudrais juste être sure que c’est pas moi qui dramatise trop...
 

salut

Forumeur d’exception
Messages
2 848
Réactions
1 487
Fofocoins
18 326
Badge : Donuts 🍩
Badge : Bière 🍺
Badge : 100k messages Foforum 💯
Couleur pseudo
Salut tout le monde ! Vous allez bien ?
Enfaite de base je suis pas censé venir ici depuis longtemps (pour ceux qui ont suivis ma discussion comme quoi j’allais plus/pas venir) et si je suis revenue c’est à cause d’une chose qui me préoccupe depuis cinq ans c’est ce que je vis dans ma scolarité.
Il y a cinq ans du coup, les gens se moquaient de ma coiffure mais moi je me suis dis « oui c’est rien » et j’aime pas dire ça mais dans ma tête aussi je les insultais par colère. Ils me jugeaient sur mon physique. Du coup on poursuit avec la deuxième année où j’ai rencontré une nouvelle dans la classe et avec qui je suis devenue amie. Après, il y a eu des personnes qui n’arrêtaient pas de l’embêter juste parce qu’elle était petite de taille et qu’elle avait « remplacée quelqu’un » qui étaient leur amie. Donc moi, ce que j’ai fait c’était de la défendre et tout mais les gens m’ont regardé d’un mauvais œil.

Dans la troisième année c’était le bordel total pour moi. C’était à cette année précisément que je m’étais réellement mise aux animes (2020) et aux webtoons. Enfaite j’en regardait quelques uns à l’époque mais jetait pas réellement à fond sur tout ce qui est japonais/coréen. Des petites choses comme ça.
Donc dans cette année s’est aussi développée mon ouïe. C’est l’année où j’ai vécu le plus de mal et c’est vraiment un miracle que j’en parle parce que d’habitude j’aime pas envoyer de mauvaises ondes et parler de mes problèmes. Cette année a été un fardeau parce que c’est à partir de là que j’ai commencé à entendre les rumeurs comme quoi on se moquait de moi depuis longtemps. Du coup je me dis c’est rien (encore), ça va passer. Presque toute la classe me critique. Pourquoi ? A cause de mon physique. Même s’ils le font que pour rigoler entre eux je suis tout de même hyper marquée. On s’est moqué de mes origines, de ma morphologie, de mes idées, de mon intelligence (a ce qui parait je suis tellement pas drôle et je me l’a montré trop), de mon harcèlement, de mon nez (oui c’est bizarre), de mes cheveux...
Et enfaite ça m’a développé une phobie scolaire, sociale, l’agoraphobie, la peur d’être dehors (en faite pas tout juste, dans ma ville ou dans les alentours de chez moi).
Dans cette année il y a aussi eu quelque chose d’irréparable. J’avais engagé un objectif précis. De parler à mon grand-père et tout lui partager. Ça faisait un an je ne l’avais pas vu du coup j’ai eu un choc. Malgré mon « harcèlement » (je suppose que ça l’est), le jour où il s’est éteint à été un des jours où je m’étais sentie le mieux et motivée pour aller à/au l’école/collège/lycée. Du coup vu que je commençais tard, je faisait un petit peu de danse avant d’aller en cours. Quand je suis rentrée. A 17h précise. On a appris qu’il s’est éteint. A l’heure où j’ai arrêté de danser. A partir de là, ma dépression a commencé. En cours, mes notes chutaient. Mon envie de continuer et d’avancer n’allait plus a rien. On pourrait dire que j’étais debile à cette époque là et je le comprends. Le truc c’est que quand je parlais aux gens, à mes amis, j’avais toujours le sourire. Et quand je leur ai dis un peu que je me sens dépressive, ils disaient que c’est impossible parce que je rigole à des blagues un peu nulles quand on m’en faisait. Même si je riait sincèrement, j’étais toujours dépressive. J’ai pas fait de test donc on peut pas dire que je l’étais mais mes symptômes n’étaient exactement. A partir de ce moment, j’ai développé une autre peur, la peur de l’échec.
J’arrivai plus a me concentrer. Et les blagues à propos de moi sur mon dos continuaient. J’étais beaucoup trop mal. Même durant les vacances ça continuait. Je voulais sortir nulle part à part dans quelques magasins et chez la famille. Tout ce que je faisais qui n’était pas en lien avec la famille c’était: lire, écrire, dessiner, regarder.
Même aller dans des parcs d’attraction c’était difficile. Je voulais voir aucun inconnu sur la peur d’être jugée. Pendant la période de dépression, j’écoutais des musiques. Je ne peux plus les écouter aujourd’hui. Je crois avoir développer un traumatisme. Cette année, il y a eu de nouvelles personnes (qui me connaissaient pas) et je me suis vraiment bien habillée, coiffée et tout ça. C’était très long. Bref, il y a eu une ou deux personnes qui étaient venus me parler mais quand je me suis remise à mon état physique (sachant que ça faisait 12 jours que je m’habillais bien) en mode flemmarde, ils sont tous partis.
Un autre jour, j’étais à côté de mon amie et derrière nous il y a des garçons hyper idiots (ils jugent tout le monde) et j’arrive pas à me concentrer en cours à cause d’eux. Un jour j’avais laissé mes cheveux un peu lâchés (like Hermione quand elle était en première année) et j’ai eu beaucoup de commentaires négatifs sur mes cheveux. Ils disaient que je ressemblais à une m*rde, Chewbacca, chi*nne (en mode touffue). Ils avaient lancé un truc sur une fille mais moi je savais pas que c’était eux du coup je lui ai dit « ouais t’as un truc sur les cheveux » après ils m’ont insultes de
« s*ceuse, de p*te, de casse c*illes » et tout les trucs comme ça
Après j’ai préféré abandonné. Et il s’est passé un truc en décembre qui m’a re sombré. C’est pour ça que j’ai préféré ne plus être active sur le forum en parti. Durant les vacances, je n’avais jamais imaginé que ma rentrée allait mal se passer. Le lundi c’était grave cool et tout (a part qu’on continuait à parler sur mon dos tout va bien) et aujourd’hui (oui parce que mardi j’avais pas beaucoup de cours, genre deux trois) j’ai été insultée librement. Ils ne prenaient pas du tout compte de leurs paroles. Ils s’en foutaient que ça allait me blesser maintenant. Ils disaient ça librement en mode un peu fort. Mais il y a personne qui entendait (du moins ils ignoraient un peu).

Du coup je me demande si c’est vraiment du harcèlement ou que c’est juste pour rigoler entre potes ? Je sais que si ça en est j’en prends jamais conscience. Je vois trop les choses un peu positif. J’en ai marre et même si c’est ma dernière année dans cet établissement je préfère ne pas en parler sachant que je vais peut être plus les revoir. Je veux aller dans un lycée vraiment loin (que le trajet dure longtemps ou pas je m’en fiche totalement) pour ne croiser personne que je connaisse et refaire ma vie. Même si c’est juste un lycée ça m’aidera peut être à me sentir mieux.
Voilà j’espère avoir des avis concernant ça. Est ce que je devrai le signaler ou pas ? Je ne sais même pas encore si c’est du harcèlement. A l’intérieur de moi je sais que ça en est mais j’en prends pas trop conscience. Je voudrais juste être sure que c’est pas moi qui dramatise trop...
Je te conseille d’en parler avec les surveillants ou les profs, je pense que c grave là
 

Hihi moiii

Forumeur giga actif
Messages
472
Réactions
407
Fofocoins
1 592
Badge : 100k messages Foforum 💯
Ombre sur pseudo
Ombre sur groupe
Couleur pseudo
Effectivement, faut en parler!
Personnellement, je suis harcelé depuis euh des années (depuis que j'ai 6 ans environ en fait) et je n'aurais pas été capable de dire que c'était du harcèlement si je n'en avais pas parlé. Ce qui est sûr, c'est que si c'était "pour rire", ce serait sensé te faire rire toi aussi.
 

Swissmercenary27

Légende
Messages
6 350
Réactions
5 015
Fofocoins
30 905
Badge : 100k messages Foforum 💯
Badge : Coeur cadeau 💝
Badge : 100k messages Foforum 💯
Couleur pseudo
Hey,

Bon pas très actif aujourd'hui mais je me permettrais de répondre au moins à ton topic.

Déjà tu fais bien d'en parler, la communication est essentielle. Je te recommande premièrement d'en parler à une personne de confiance, que ce soit tes parents si tu penses qu'ils pourront agir et/ou des professeurs. Ne cherchent pas a en parler à des amis, c'est inutile.

Personnellement, je l'assimile comme du harcèlement. Tu as alors plusieurs possibilité pour t'en protéger. Si tu en es capable, tu pourrais user de la technique de ma copine qui consiste à toujours riposter, par la force majoritairement ou verbale. Tu sais, leur gueule contre un mur ça les calmera bien vite. Après c'est hm radical et assez violent mais après tout, c'est ce qu'ils demandent et ce qu'ils méritent. Si tu as un délégué qui semble de confiance et capable d'agir, tu peux toujours lui parler même si je doute fort que ce soit le cas. Sinon, une de mes techniques consiste à retourner un maximum de personne contre ces individus et les isoler un maximum. Ils se calment quand ils se sentent écrasé par le nombre. Quelque soit l'option choisi, tu devras développer une compétence. Soit la force, soit la diplomatie. Au mieux le dernier. L'art de répondre, c'est à la fois compliqué et tellement efficace quand tu le maîtrise. Le mieux sont des réponses direct, sèche, toujours souriant ce qui te donnera un air dominant, qui contrôle la situation. Le principe ensuite est simple : Ne dis jamais "Je" mais toujours "Tu". Évite le "Vous" au début de l'altercation, tu t'en prendrais à trop d'individu dès le départ. Le but ensuite est de leur renvoyer les reproches en les écrasants avec plus d'argument. Soit tu t'informes sur eux et leur passé qu'ils voudraient peut-être pas divulguer. Fais du chantage si tu as un point faible de ton adversaire et quelque petite menace donc.

Voilà ce que je te recommande si tu veux te défendre, ce que tu devrais faire. Entraîne toi devant un miroir, affronte les. Tu n'auras plus cette image de "faiblesse" qu'ils t'attribuent. Écrase les, c'est tout ce qu'ils te demandent.

Force à toi, on est là pour toi
 

Chuisbizarre

Forumeur d’exception
Messages
2 112
Réactions
2 503
Fofocoins
9 202
Salut tout le monde ! Vous allez bien ?
Enfaite de base je suis pas censé venir ici depuis longtemps (pour ceux qui ont suivis ma discussion comme quoi j’allais plus/pas venir) et si je suis revenue c’est à cause d’une chose qui me préoccupe depuis cinq ans c’est ce que je vis dans ma scolarité.
Il y a cinq ans du coup, les gens se moquaient de ma coiffure mais moi je me suis dis « oui c’est rien » et j’aime pas dire ça mais dans ma tête aussi je les insultais par colère. Ils me jugeaient sur mon physique. Du coup on poursuit avec la deuxième année où j’ai rencontré une nouvelle dans la classe et avec qui je suis devenue amie. Après, il y a eu des personnes qui n’arrêtaient pas de l’embêter juste parce qu’elle était petite de taille et qu’elle avait « remplacée quelqu’un » qui étaient leur amie. Donc moi, ce que j’ai fait c’était de la défendre et tout mais les gens m’ont regardé d’un mauvais œil.

Dans la troisième année c’était le bordel total pour moi. C’était à cette année précisément que je m’étais réellement mise aux animes (2020) et aux webtoons. Enfaite j’en regardait quelques uns à l’époque mais jetait pas réellement à fond sur tout ce qui est japonais/coréen. Des petites choses comme ça.
Donc dans cette année s’est aussi développée mon ouïe. C’est l’année où j’ai vécu le plus de mal et c’est vraiment un miracle que j’en parle parce que d’habitude j’aime pas envoyer de mauvaises ondes et parler de mes problèmes. Cette année a été un fardeau parce que c’est à partir de là que j’ai commencé à entendre les rumeurs comme quoi on se moquait de moi depuis longtemps. Du coup je me dis c’est rien (encore), ça va passer. Presque toute la classe me critique. Pourquoi ? A cause de mon physique. Même s’ils le font que pour rigoler entre eux je suis tout de même hyper marquée. On s’est moqué de mes origines, de ma morphologie, de mes idées, de mon intelligence (a ce qui parait je suis tellement pas drôle et je me l’a montré trop), de mon harcèlement, de mon nez (oui c’est bizarre), de mes cheveux...
Et enfaite ça m’a développé une phobie scolaire, sociale, l’agoraphobie, la peur d’être dehors (en faite pas tout juste, dans ma ville ou dans les alentours de chez moi).
Dans cette année il y a aussi eu quelque chose d’irréparable. J’avais engagé un objectif précis. De parler à mon grand-père et tout lui partager. Ça faisait un an je ne l’avais pas vu du coup j’ai eu un choc. Malgré mon « harcèlement » (je suppose que ça l’est), le jour où il s’est éteint à été un des jours où je m’étais sentie le mieux et motivée pour aller à/au l’école/collège/lycée. Du coup vu que je commençais tard, je faisait un petit peu de danse avant d’aller en cours. Quand je suis rentrée. A 17h précise. On a appris qu’il s’est éteint. A l’heure où j’ai arrêté de danser. A partir de là, ma dépression a commencé. En cours, mes notes chutaient. Mon envie de continuer et d’avancer n’allait plus a rien. On pourrait dire que j’étais debile à cette époque là et je le comprends. Le truc c’est que quand je parlais aux gens, à mes amis, j’avais toujours le sourire. Et quand je leur ai dis un peu que je me sens dépressive, ils disaient que c’est impossible parce que je rigole à des blagues un peu nulles quand on m’en faisait. Même si je riait sincèrement, j’étais toujours dépressive. J’ai pas fait de test donc on peut pas dire que je l’étais mais mes symptômes n’étaient exactement. A partir de ce moment, j’ai développé une autre peur, la peur de l’échec.
J’arrivai plus a me concentrer. Et les blagues à propos de moi sur mon dos continuaient. J’étais beaucoup trop mal. Même durant les vacances ça continuait. Je voulais sortir nulle part à part dans quelques magasins et chez la famille. Tout ce que je faisais qui n’était pas en lien avec la famille c’était: lire, écrire, dessiner, regarder.
Même aller dans des parcs d’attraction c’était difficile. Je voulais voir aucun inconnu sur la peur d’être jugée. Pendant la période de dépression, j’écoutais des musiques. Je ne peux plus les écouter aujourd’hui. Je crois avoir développer un traumatisme. Cette année, il y a eu de nouvelles personnes (qui me connaissaient pas) et je me suis vraiment bien habillée, coiffée et tout ça. C’était très long. Bref, il y a eu une ou deux personnes qui étaient venus me parler mais quand je me suis remise à mon état physique (sachant que ça faisait 12 jours que je m’habillais bien) en mode flemmarde, ils sont tous partis.
Un autre jour, j’étais à côté de mon amie et derrière nous il y a des garçons hyper idiots (ils jugent tout le monde) et j’arrive pas à me concentrer en cours à cause d’eux. Un jour j’avais laissé mes cheveux un peu lâchés (like Hermione quand elle était en première année) et j’ai eu beaucoup de commentaires négatifs sur mes cheveux. Ils disaient que je ressemblais à une m*rde, Chewbacca, chi*nne (en mode touffue). Ils avaient lancé un truc sur une fille mais moi je savais pas que c’était eux du coup je lui ai dit « ouais t’as un truc sur les cheveux » après ils m’ont insultes de
« s*ceuse, de p*te, de casse c*illes » et tout les trucs comme ça
Après j’ai préféré abandonné. Et il s’est passé un truc en décembre qui m’a re sombré. C’est pour ça que j’ai préféré ne plus être active sur le forum en parti. Durant les vacances, je n’avais jamais imaginé que ma rentrée allait mal se passer. Le lundi c’était grave cool et tout (a part qu’on continuait à parler sur mon dos tout va bien) et aujourd’hui (oui parce que mardi j’avais pas beaucoup de cours, genre deux trois) j’ai été insultée librement. Ils ne prenaient pas du tout compte de leurs paroles. Ils s’en foutaient que ça allait me blesser maintenant. Ils disaient ça librement en mode un peu fort. Mais il y a personne qui entendait (du moins ils ignoraient un peu).

Du coup je me demande si c’est vraiment du harcèlement ou que c’est juste pour rigoler entre potes ? Je sais que si ça en est j’en prends jamais conscience. Je vois trop les choses un peu positif. J’en ai marre et même si c’est ma dernière année dans cet établissement je préfère ne pas en parler sachant que je vais peut être plus les revoir. Je veux aller dans un lycée vraiment loin (que le trajet dure longtemps ou pas je m’en fiche totalement) pour ne croiser personne que je connaisse et refaire ma vie. Même si c’est juste un lycée ça m’aidera peut être à me sentir mieux.
Voilà j’espère avoir des avis concernant ça. Est ce que je devrai le signaler ou pas ? Je ne sais même pas encore si c’est du harcèlement. A l’intérieur de moi je sais que ça en est mais j’en prends pas trop conscience. Je voudrais juste être sure que c’est pas moi qui dramatise trop...
C'est de la discrimination, de l'harcèlement ce qu'ils font. Ils ont pas le droit de se moquer de toi, et puis je pense pas qu'ils soient mieux que toi, parce que insulter les gens c'est pas mature (ノಠ益ಠ)ノ

Parle en avec quelqu'un, de confiance et que tu sais qu'il fera quelque chose pour toi. Et si tu peux, défend toi !! (ノಠ益ಠ)ノ parce que ça se fait pas ! (ノಠ益ಠ)ノ彡┻━┻

(Ok je me calme ;-; )
 
Dernière édition:

Bubble Tea

Forumeur d’exception
Messages
1 522
Réactions
1 216
Fofocoins
4 271
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Je te conseille d’en parler avec les surveillants ou les profs, je pense que c grave là
En fait les surveillants j’ai pas trop confiance et les profs non plus. Parfois ils s’en fichent totalement. Enfin, même s’il voit qu’on nous critique ça leur fait un peu rien.
Effectivement, faut en parler!
Personnellement, je suis harcelé depuis euh des années (depuis que j'ai 6 ans environ en fait) et je n'aurais pas été capable de dire que c'était du harcèlement si je n'en avais pas parlé. Ce qui est sûr, c'est que si c'était "pour rire", ce serait sensé te faire rire toi aussi.
En fait j’ai tendance à laisser passer ça parce qu’avec le temps je me suis habituée. J’ai vécu 7 ans d’harcelement et les quatre dernières années ne me poussent pas à en parler. C’est comme si je trouvais ça normal...
Hey,
Bon pas très actif aujourd'hui mais je me permettrais de répondre au moins à ton topic.

Déjà tu fais bien d'en parler, la communication est essentielle. Je te recommande premièrement d'en parler à une personne de confiance, que ce soit tes parents si tu penses qu'ils pourront agir et/ou des professeurs. Ne cherchent pas a en parler à des amis, c'est inutile.

Personnellement, je l'assimile comme du harcèlement. Tu as alors plusieurs possibilité pour t'en protéger. Si tu en es capable, tu pourrais user de la technique de ma copine qui consiste à toujours riposter, par la force majoritairement ou verbale. Tu sais, leur gueule contre un mur ça les calmera bien vite. Après c'est hm radical et assez violent mais après tout, c'est ce qu'ils demandent et ce qu'ils méritent. Si tu as un délégué qui semble de confiance et capable d'agir, tu peux toujours lui parler même si je doute fort que ce soit le cas. Sinon, une de mes techniques consiste à retourner un maximum de personne contre ces individus et les isoler un maximum. Ils se calment quand ils se sentent écrasé par le nombre. Quelque soit l'option choisi, tu devras développer une compétence. Soit la force, soit la diplomatie. Au mieux le dernier. L'art de répondre, c'est à la fois compliqué et tellement efficace quand tu le maîtrise. Le mieux sont des réponses direct, sèche, toujours souriant ce qui te donnera un air dominant, qui contrôle la situation. Le principe ensuite est simple : Ne dis jamais "Je" mais toujours "Tu". Évite le "Vous" au début de l'altercation, tu t'en prendrais à trop d'individu dès le départ. Le but ensuite est de leur renvoyer les reproches en les écrasants avec plus d'argument. Soit tu t'informes sur eux et leur passé qu'ils voudraient peut-être pas divulguer. Fais du chantage si tu as un point faible de ton adversaire et quelque petite menace donc.

Voilà ce que je te recommande si tu veux te défendre, ce que tu devrais faire. Entraîne toi devant un miroir, affronte les. Tu n'auras plus cette image de "faiblesse" qu'ils t'attribuent. Écrase les, c'est tout ce qu'ils te demandent.

Force à toi, on est là pour toi
Coucou. Oui j’y ai pensé aussi mais je prefere pas sachant qu’ils ont de très mauvaises fréquentations. J’ai pensé à la parole mais justement je l’utilise. Ca me fait ni chaud ni froid meme si ça me blesse et m’atteint psychologiquement. Je les considère comme des pourritures donc bon. Je préfère ne pas me mêler à eux parce que ce serai comme montrer qu’on est atteint.
C'est de la discrimination, de l'harcèlement ce qu'ils font. Ils ont pas le droit de se moquer de toi, et puis je pense pas qu'ils soient mieux que toi, parce que insulter les gens c'est pas mature (ノಠ益ಠ)ノ

Parle en avec quelqu'un, de confiance et que tu sais qu'il fera quelque chose pour toi. Et si tu peux, défend toi !! (ノಠ益ಠ)ノ parce que ça se fait pas ! (ノಠ益ಠ)ノ彡┻━┻

(Ok je me calme ;-; )
Justement j’essaye de me défendre en montrant que j’en suis pas atteinte. Parfois je crie même haut et fort que ce sont des figurants dans ma vie et que s’il parle a moi c’est qu’ils sont intéressés par moi mais qu’il ne le montre pas. Je le dis en souriant mais ca se voit pas a cause du masque. Du coup je le dis d’une voix comme celle des pimbêches dans les films américains 🙃 Ils sont atteints mais ne le montre pas non plus. Enfin ils ignorent. Surtout mon ex crush. Je regrette aujourd’hui d’être tombée in love de lui ;-;
 

Bubble Tea

Forumeur d’exception
Messages
1 522
Réactions
1 216
Fofocoins
4 271
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Et j’ai déjà utilisé tes techniques pour les trois premières années d’harcelement (Quand j’etais en maternelle) et ça fonctionne bien. Mais aujourd’hui je me suis dégonflée a cause de ce qui m’arrive. Parce que petite, je m’en foutait royalement. Mais la je suis plus sensible du coup ça m’atteint beaucoup
 

Psanony

Forumeur enragé
Messages
658
Réactions
368
Fofocoins
3 979
Couleur pseudo
Les gens ne pensent qu'à eux mtn enfin...
Je pense tu devrais quand même en parler pas forcément à un psy mais quelqu'un
Et pour le lycée je te déconseille d'en prendre un loin même si ça peut t'aider mentalement parce que c'est vraiment dur de tenir entre les cours le trajet les devoirs que tu fais chez toi à 22h puis le réveille tôt aussi
J'espère que ça ira mieux pour toi
Kiss
 

Bubble Tea

Forumeur d’exception
Messages
1 522
Réactions
1 216
Fofocoins
4 271
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Les gens ne pensent qu'à eux mtn enfin...
Je pense tu devrais quand même en parler pas forcément à un psy mais quelqu'un
Et pour le lycée je te déconseille d'en prendre un loin même si ça peut t'aider mentalement parce que c'est vraiment dur de tenir entre les cours le trajet les devoirs que tu fais chez toi à 22h puis le réveille tôt aussi
J'espère que ça ira mieux pour toi
Kiss
Ouais je sais mais je vais essayer de tenir un maximum au lycée. C’est que trois ans. Après les études je t’en parle pas *^*. Mais je crois je vais aller à l’internat des jours. On a pas encore tout planifié 😅
 

OrlandoGreen

Forumeur enragé
Messages
894
Réactions
1 286
Fofocoins
5 963
Badge : 100k messages Foforum 💯
Badge : 100k messages Foforum 💯
Badge : 100k messages Foforum 💯
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Oui, c'est clairement du harcèlement, dans l'idéal il faudrait que tu en parles à quelqu'un de confiance qui peut agir et le faire cesser, mais c'est parfois difficile de trouver des personnes comme ça dans son entourage, le risque de ne pas en parler c'est qu'ils vont probablement continuer voire intensifier leurs attaques puisqu'ils n'ont rien qui les en empêchent ou les en dissuadent ...
Fais attention à toi, ne les laisse pas te détruire !
Courage Bubble !
Désolé si ce message ne t'apporte pas de réelles solutions et est un peu une redite des précédents sur beaucoup de point
 
  • :)
  • ;)
  • :(
  • :mad:
  • :confused:
  • :cool:
  • :p
  • :D
  • :eek:
  • :oops:
  • :rolleyes:
  • o_O
  • :cautious:
  • :censored:
  • :cry:
  • :love:
  • :LOL:
  • :ROFLMAO:
  • :sick:
  • :sleep:
  • :sneaky:
  • (y)
  • (n)
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :coffee:
  • :giggle:
  • :alien:
  • :devilish:
  • :geek:
  • :poop:
Thread starter Sujets similaires Forum Replies Date
V Spé physique - bac- Je sais plus trop si je peux y arriver École 3

Top contributeur ( mois )