Dépression endogène

  • Auteur de la discussion Mayo
  • Date de début
M
Mayo
Anonyme
Bonsoir, il est 00h50 chez moi. Je vais parler de mon cas pour que les gens dans la même situation puissent se dire qu’ils ne sont pas seuls, parce que vous n’êtes pas seuls. Bon, même si je hais cette phrase, il faut reconnaître qu’elle est vraie. J’ai toujours complexé de me sentir mal car mon entourage a subit des choses très difficiles. Pour ma part, j’ai juste perdu ma grand-mère en 2018. Je n’ai pas d’autres événements traumatisants dans ma vie et croyez moi ou pas, j’en souffre beaucoup. C’est difficile de reconnaître qu’on va mal avec un entourage pareil. On ne se sent pas légitimes, on croit qu’on fait semblant, on croit qu’on se force à aller mal. Le pire c’est qu’il n’y a aucun témoignage qui parle du fait d’avoir l’impression de se forcer à être mal, on se sent donc encore plus seuls. Mais je sais aussi que c’est faux. Mais..la culpabilité est si forte..c’est horrible. Puis, il y a quelque temps, j’ai découvert la dépression endogène. « C’est quoi ça ? » je me suis dit. La dépression endogène est une dépression faite sans motif particulier. On peut avoir une vie géniale sur tous les aspects mais avoir une dépression endogène. C’est le principe. Du coup, on se sent coupable car on voit des témoignages de gens qui disent « j’ai été abusé » ou « mes parents ne m’ont jamais aimé » ou encore « j’ai perdu mon père » ou pleins d’autres trucs. Parfois, on en vient même à vouloir une vie horrible pour se sentir légitime de vouloir crever, et encore personnellement je ne sais même pas si je me sentirais légitime. La dépression endogène est aussi liée à la génétique, si ton père a fait une dépression par exemple, tu as 2x plus de chances de faire une dépression, endogène ou pas. Vous comprenez pourquoi j’ai dit que je détestais la phrase « vous n’êtes pas seuls » ? Parce que quand les gens disent ça, ils parlent des gens tristes pour quelque chose, cette phrase me donne juste l’impression d’être fou. Et quand on est « dépressifs pour rien » on se sent encore plus seuls que les autres dépressifs avec des vies horribles. J’aimerais me faire diagnostiquer mais je crois que la mienne est passée depuis très peu, donc à part avoir l’air c*n devant le psychiatre, ça n’a plus d’intérêt. Et honnêtement, ça me dégoûte car j’ai besoin de mettre des mots sur mon état, sinon je me sentirais pas légitime, et ce pour toujours. En fait, des fois, ça me rend tellement dingue que je me mets à haïr les gens avec des vies horribles car je ne supporte plus ce syndrome de l’imposteur permanent, alors que ce sont ces mêmes personnes qui te disent qu’elles t’aiment et qu’elles sont fières de toi dans l’espace commentaires YouTube des musiques tristes alors qu’elles aussi sont venues pour pleurer. Ça me fout encore plus la haine. Quand j’écris ça, j’ai l’impression d’être un monstre mais vous le savez, les vrais sentiments n’ont pas de pitié. J’aimerais que pour une fois, il y ait des salons un peu partout dans le monde où les gens qui ne savent pas pourquoi elles sont tristes/déprimées se réunissent pour faire des choses cool toutes ensemble, je serais à ce salon. Il y a une petite période de ma vie dont j’aimerais vous parler : août 2021. Je crois que me suis jamais sentie aussi....vide. Bon, les derniers mois étaient très durs aussi mais cette période août 2021 m’a vraiment marqué. J’étais en vacances en Espagne, pendant un mois. Tous les soirs en rentrant de la plage (on faisait ça tous les jours, tout le monde semblait si heureux, je ne l’étais pas), je me mettais sur TikTok. Il n’y avait que des personnes tristes qui avait une vie terrible, c’est le mot. Plus je scrollais, plus j’étais triste, mon seul échappatoire était le dessin, et encore certaines fois ça me déprimais aussi ; mais bon, les vidéos du youtubeur Khal Ali (il parle des artistes qui font de la musique pop) me mettait de bonne humeur. Thank you Khal Ali. Si vous vous sentez comme moi pendant août 2021, faites une pause des réseaux, surtout TikTok. Ce réseau social peut être génial mais destructeur si on ne tombe que sur des personnes tristes alors qu’on est déjà pas très en forme. Ce n’est pas bon de ressasser du négatif, de « broyer du noir », ne faites pas la même erreur que moi. L’école correspond à mon état général actuel « triste, plutôt effrayé pour le cas de l’école pour rien ». J’ai toujours été un bon élève mais il y a quelques mois, il y a eu une rumeur à mon sujet. Ça m’a changé. Depuis, j’ai beaucoup de mal avec les cours, rajouté à mon état actuel. Les profs l’ont bien remarqué d’ailleurs. Mais bon, je sais que c’est pas ou que c’était pas la raison de ma dépression, juste une petite m*rde, ça arrive à tout le monde. Mais vu que la rumeur est passée mais que j’ai encore du mal pour les cours, ma classe ne comprend pas, sauf le peu de gens qui savent. L’une des personnes que j’apprécie le plus dans ma classe va déménager bientôt, en juillet-août, mais ça non plus n’influence pas mon état mental, je le sais. J’écoute une playlist « triste » pendant que j’écris. J’ai trouvé comment mettre de la musique sur YouTube alors qu’on est sur une autre application, gratuitement en plus, j’avoue que je suis assez fier de moi pour le coup. Enfin bref, même si ma connexion bug et que du coup j’écris à 2 à l’heure, je vais finir ce p***ain de témoignage, peut-être message d’espoir pour certains, qui sait...En ce moment, j’ai comme un « air bag » dans la tête, j’oublie tout, je suis très fatigué même si j’ai bien dormi et je suis très en colère pour rien. Peut être pas pour rien au fond...
Ce genre d’état est assez perturbant car je ne saurais même pas vous dire si je vais bien ou pas. Et le pire, c’est que j’ai de plus en plus l’impression d’être un poids pour tout mon entourage, proche ou pas. En plus, je ne sais même plus ce que c’est d’être heureux. Je dois bien avouer que parfois et je dis bien parfois, TikTok me manque. Et je pense, que finalement, la mort de ma grand-mère m’a beaucoup plus impacté que ce que j’imaginais....
Radia, elle s’appelais Radia (faux nom). Repose en paix. Des fois, quand je suis mal, je l’imagine à côté de moi, et ça m’aide. J’aurais aimé un peu plus la connaître. Ça m’a impacté mais ce n’est pas la cause de mon état, je le sais. Chose importante à savoir : je n’ai, certes, pas été diagnostiqué dépressif mais anxieux et surdoué (hpi/hpe) et je briser le mythe, mais être surdoué ce n’est pas cool du tout, c’est affreux. Je suis jeune, mais mon enfance et mon innocence est partie bien avant celle de tout le monde, je regrette tellement, même si ce n’est pas de ma faute...
Bref, le mot de la fin :
Si vous vous reconnaissez dans mes paroles, vous n’êtes pas seuls, vous ne le serez jamais, aimez vous et soyez vous-même, croyez en vous et en vos rêves, et n’oubliez pas : vous êtes forts et je vous aime tel que vous êtes ❤️.
Si vous avez des idées suicidaires, rappelez vous que ce n’est pas parce qu’il y a un mauvais chapitre que c’est la fin du livre. Si vous voulez parler, je suis là et je vous PROMET que ça va aller.
Prenez soin de vous.
- Un étranger qui tient à vous
 
Top contributeur ( mois )
Les membres Foforum ont déjà plantés 5 arbres 🌱 grâce à leurs Fofocoins. Comment ça marche ?