Conseils pour le texte de l'oral du brevet ;^;

Chuisbizarre
Légende
Messages
6 249
Réactions
11 134
Age
15
Fofocoins
15 545
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Bonjour bonsoir les gens !

Désolée d'être reloue à parler école mais j'étais obligée 😅
Voilà j'ai écris un exposé sur un métier pour mon oral de brevet. C'est que le premier jet donc je vais sûrement faire des modifications. Je voulais avoir des avis sur comment l'améliorer, des trucs que je devrais ajouter ou au contraire enlever, ça me serait très utile o(TヘTo) (surtout avec mon père qui va tout bazarder je le sais déjà)
Et surtout, savoir si vous pensez que ça peut tenir en 5 minutes chrono en ajoutant une petite introduction et conclusion ;-; (et je devais même faire un thème économique mais voilà il a sauté, enfin je sais pas si je l'ajouterai 😅).
Et c'est un texte un peu long donc voilà ;-;

Bonne lecture (à ceux qui auront le courage 😆):

Le journalisme n’a pas toujours existé comme nous en parlons aujourd’hui.

C’était au commencement, en 17e siècles, le nouvelliste qui colportait les informations sur la place publique.

A cette époque et sous la Révolution, les journalistes étaient avant tout des politiciens qui se servaient des journaux pour diffuser leurs idées (exemple ; Mirabeau et Le Courrier de Provence).

C’est grâce à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, les progrès techniques et l’accès à la lecture (la loi ferry de 1881 à 1882) que le journalisme prend un nouveau tournant. Au début du 20e siècles, les quotidiens à Paris et en province augmentent considérablement (60 en capitale et plus de 200 en province), ainsi que le nombre de journalistes, avec la contribution de grandes plumes comme Zola, Maupassant ou encore Balzac.

Dès 1918, le syndicat national des journalistes, la S.N.J, milite pour que le journalisme devienne une vraie profession. Ce n’est que le 29 mars 1935 (la loi Bachard) que le métier obtient une définition. Ce statut reconnaît aux journalistes un barème des salaires, des congés payés et une carte d’identité professionnelle. Néanmoins aucun diplôme spécifique n’est requis, ce qui demeure vraie encore aujourd’hui, au nom de la liberté de la presse.

Mais alors, de nos jours, c’est quoi un journaliste ?

***
Un journaliste est avant tout une personne qui recueille, recherche, se documente pour collecter le plus d’informations possibles, utiles à la rédaction d’articles pour divers domaines (comme la presse écrite, radio ou TV). Il doit vérifier ses informations, trouver des sources fiables afin de donner des informations véridiques au lectorat.

D’ailleurs, le journalisme est très proche de la communication ainsi que de la documentation car il regroupe ces trois principes en même temps.

Un journaliste doit être curieux, aimer l’actualité et les mots et avoir la plus vaste culture possible. Il doit faire preuve de motivation, de volonté et de patience, surtout au début, car ce lancer n’est pas simple et pour beaucoup, il faut passer comme pigiste après les études.
***
Le journaliste, comme toute personne exerçant une profession, est encadré par des règles et lois à mettre en pratique.

La loi sur la liberté de la presse le 29 juillet 1881, adopté par le Parlement français, autorise chaque personne au droit de créer son propre journal à conditions de respecter certaines procédures auprès du Procureur de la République et définit également des délits contre la chose publique (offenses au président de la République,…) ou contre les personnes (diffamation portant atteinte à l’honneur) par exemple.

La déclaration des devoirs et des droits des Journalistes, appelée aussi charte de Munich, comprend 15 règles fondamentales. Parmi les 10 droits et 5 devoirs, on retrouve le respect de la vérité et de la vie privé des personnes, la défense de la liberté de l’information et de la critique mais aussi la possibilité d’avoir accès libre à toutes les sources d’informations et le droit d’enquêter librement. Rien n’oblige les journalistes à les respecter mais la déclaration s’impose comme un texte de référence.

Enfin, la loi Brachard ayant crée en 1935 le statut de journaliste professionnel reconnaît aux journalistes un certain nombre de droits censés protéger leurs libertés d’expression et renforcer leur indépendance.

***
Hormis toutes les règles fondamentales en exerçant le métier, les études et le choix du parcours est important. Car en effet, il y a deux grands types de journalismes ; la presse écrite et la TV.

Personnellement, je souhaiterai m’orienter vers la presse écrite et devenir journaliste presse écrite et web. Je ne suis pas très à l’aise en public et je préfère écrire des articles et informer les gens sur l’actualité et les faits divers qui nous entoure aujourd’hui.

Bien qu’il n’y ait pas besoin de diplôme pour être journaliste, un bac+2 jusqu’à bac+5 est souhaitable. On peut passer ou non par une des 14 formations reconnues, sélectives et accessibles seulement sur concours. Cela ne promet pas un emploi immédiat mais a ses avantages.

Une fois les études finis, nombre des journalistes débutants commencent à la pige, c’est – à – dire collaborer occasionnellement avec des entreprises de presse et produire sur commandes. Au bout de 3 mois de piges consécutives d’un montant minimal de 600€, un journaliste débutant peut obtenir sa carte de presse, carte d’identité professionnelle lui permettant de prouver son activité, d’accéder à certains lieux et faire valoir ses droits à la protection sociale prévue par le statue de journaliste professionnel crée par la loi Brachard.

Le salaire débutant d’un journaliste est à partir du SMIC et jusqu’à 2100€ brut par mois. Les salaires varient en fonction du type de journal et du média.
***

J'ai oublié de dire que j'écrivais comme un pied haha x)​
 
Artémis 84
Forumeur d’exception
Messages
1 238
Réactions
3 370
Age
13
Fofocoins
2 176
Pseudo en italique
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
C'est bien écrit et c'est très interessant, je pense que ça peut tenir en 5 minutes ...mais après je sais pas ( ça a pas du beaucoup t'aider désolée 😅 )
 
M
Membre supprimé 891
Anonyme
Bonjour bonsoir les gens !

Désolée d'être reloue à parler école mais j'étais obligée 😅
Voilà j'ai écris un exposé sur un métier pour mon oral de brevet. C'est que le premier jet donc je vais sûrement faire des modifications. Je voulais avoir des avis sur comment l'améliorer, des trucs que je devrais ajouter ou au contraire enlever, ça me serait très utile o(TヘTo) (surtout avec mon père qui va tout bazarder je le sais déjà)
Et surtout, savoir si vous pensez que ça peut tenir en 5 minutes chrono en ajoutant une petite introduction et conclusion ;-; (et je devais même faire un thème économique mais voilà il a sauté, enfin je sais pas si je l'ajouterai 😅).
Et c'est un texte un peu long donc voilà ;-;

Bonne lecture (à ceux qui auront le courage 😆):

Le journalisme n’a pas toujours existé comme nous en parlons aujourd’hui.

C’était au commencement, en 17e siècles, le nouvelliste qui colportait les informations sur la place publique.

A cette époque et sous la Révolution, les journalistes étaient avant tout des politiciens qui se servaient des journaux pour diffuser leurs idées (exemple ; Mirabeau et Le Courrier de Provence).

C’est grâce à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, les progrès techniques et l’accès à la lecture (la loi ferry de 1881 à 1882) que le journalisme prend un nouveau tournant. Au début du 20e siècles, les quotidiens à Paris et en province augmentent considérablement (60 en capitale et plus de 200 en province), ainsi que le nombre de journalistes, avec la contribution de grandes plumes comme Zola, Maupassant ou encore Balzac.

Dès 1918, le syndicat national des journalistes, la S.N.J, milite pour que le journalisme devienne une vraie profession. Ce n’est que le 29 mars 1935 (la loi Bachard) que le métier obtient une définition. Ce statut reconnaît aux journalistes un barème des salaires, des congés payés et une carte d’identité professionnelle. Néanmoins aucun diplôme spécifique n’est requis, ce qui demeure vraie encore aujourd’hui, au nom de la liberté de la presse.

Mais alors, de nos jours, c’est quoi un journaliste ?

***
Un journaliste est avant tout une personne qui recueille, recherche, se documente pour collecter le plus d’informations possibles, utiles à la rédaction d’articles pour divers domaines (comme la presse écrite, radio ou TV). Il doit vérifier ses informations, trouver des sources fiables afin de donner des informations véridiques au lectorat.

D’ailleurs, le journalisme est très proche de la communication ainsi que de la documentation car il regroupe ces trois principes en même temps.

Un journaliste doit être curieux, aimer l’actualité et les mots et avoir la plus vaste culture possible. Il doit faire preuve de motivation, de volonté et de patience, surtout au début, car ce lancer n’est pas simple et pour beaucoup, il faut passer comme pigiste après les études.
***
Le journaliste, comme toute personne exerçant une profession, est encadré par des règles et lois à mettre en pratique.

La loi sur la liberté de la presse le 29 juillet 1881, adopté par le Parlement français, autorise chaque personne au droit de créer son propre journal à conditions de respecter certaines procédures auprès du Procureur de la République et définit également des délits contre la chose publique (offenses au président de la République,…) ou contre les personnes (diffamation portant atteinte à l’honneur) par exemple.

La déclaration des devoirs et des droits des Journalistes, appelée aussi charte de Munich, comprend 15 règles fondamentales. Parmi les 10 droits et 5 devoirs, on retrouve le respect de la vérité et de la vie privé des personnes, la défense de la liberté de l’information et de la critique mais aussi la possibilité d’avoir accès libre à toutes les sources d’informations et le droit d’enquêter librement. Rien n’oblige les journalistes à les respecter mais la déclaration s’impose comme un texte de référence.

Enfin, la loi Brachard ayant crée en 1935 le statut de journaliste professionnel reconnaît aux journalistes un certain nombre de droits censés protéger leurs libertés d’expression et renforcer leur indépendance.

***
Hormis toutes les règles fondamentales en exerçant le métier, les études et le choix du parcours est important. Car en effet, il y a deux grands types de journalismes ; la presse écrite et la TV.

Personnellement, je souhaiterai m’orienter vers la presse écrite et devenir journaliste presse écrite et web. Je ne suis pas très à l’aise en public et je préfère écrire des articles et informer les gens sur l’actualité et les faits divers qui nous entoure aujourd’hui.

Bien qu’il n’y ait pas besoin de diplôme pour être journaliste, un bac+2 jusqu’à bac+5 est souhaitable. On peut passer ou non par une des 14 formations reconnues, sélectives et accessibles seulement sur concours. Cela ne promet pas un emploi immédiat mais a ses avantages.

Une fois les études finis, nombre des journalistes débutants commencent à la pige, c’est – à – dire collaborer occasionnellement avec des entreprises de presse et produire sur commandes. Au bout de 3 mois de piges consécutives d’un montant minimal de 600€, un journaliste débutant peut obtenir sa carte de presse, carte d’identité professionnelle lui permettant de prouver son activité, d’accéder à certains lieux et faire valoir ses droits à la protection sociale prévue par le statue de journaliste professionnel crée par la loi Brachard.

Le salaire débutant d’un journaliste est à partir du SMIC et jusqu’à 2100€ brut par mois. Les salaires varient en fonction du type de journal et du média.
***

J'ai oublié de dire que j'écrivais comme un pied haha x)​
Mais tes pas en 4 eme
 
Chuisbizarre
Légende
Messages
6 249
Réactions
11 134
Age
15
Fofocoins
15 545
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
C'est bien écrit et c'est très interessant, je pense que ça peut tenir en 5 minutes ...mais après je sais pas ( ça a pas du beaucoup t'aider désolée 😅 )
Oh merci TwT
J'ai essayé de le réciter dans ma tête en mettant un chrono de 5 minutes, il m'en restait 1min30 mais bon après je sais pas ;-; Mais t'inquiète pas tu m'as déjà beaucoup aidé ^^
 
Artémis 84
Forumeur d’exception
Messages
1 238
Réactions
3 370
Age
13
Fofocoins
2 176
Pseudo en italique
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Oh merci TwT
J'ai essayé de le réciter dans ma tête en mettant un chrono de 5 minutes, il m'en restait 1min30 mais bon après je sais pas ;-; Mais t'inquiète pas tu m'as déjà beaucoup aidé ^^
Oki et de rien, tu peux peut-être rajouter une conclusion sinon
 
Daisy
Forumeur d’exception
Messages
1 576
Réactions
1 664
Age
14
Fofocoins
1 493
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Bonjour bonsoir les gens !

Désolée d'être reloue à parler école mais j'étais obligée 😅
Voilà j'ai écris un exposé sur un métier pour mon oral de brevet. C'est que le premier jet donc je vais sûrement faire des modifications. Je voulais avoir des avis sur comment l'améliorer, des trucs que je devrais ajouter ou au contraire enlever, ça me serait très utile o(TヘTo) (surtout avec mon père qui va tout bazarder je le sais déjà)
Et surtout, savoir si vous pensez que ça peut tenir en 5 minutes chrono en ajoutant une petite introduction et conclusion ;-; (et je devais même faire un thème économique mais voilà il a sauté, enfin je sais pas si je l'ajouterai 😅).
Et c'est un texte un peu long donc voilà ;-;

Bonne lecture (à ceux qui auront le courage 😆):

Le journalisme n’a pas toujours existé comme nous en parlons aujourd’hui.

C’était au commencement, en 17e siècles, le nouvelliste qui colportait les informations sur la place publique.

A cette époque et sous la Révolution, les journalistes étaient avant tout des politiciens qui se servaient des journaux pour diffuser leurs idées (exemple ; Mirabeau et Le Courrier de Provence).

C’est grâce à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, les progrès techniques et l’accès à la lecture (la loi ferry de 1881 à 1882) que le journalisme prend un nouveau tournant. Au début du 20e siècles, les quotidiens à Paris et en province augmentent considérablement (60 en capitale et plus de 200 en province), ainsi que le nombre de journalistes, avec la contribution de grandes plumes comme Zola, Maupassant ou encore Balzac.

Dès 1918, le syndicat national des journalistes, la S.N.J, milite pour que le journalisme devienne une vraie profession. Ce n’est que le 29 mars 1935 (la loi Bachard) que le métier obtient une définition. Ce statut reconnaît aux journalistes un barème des salaires, des congés payés et une carte d’identité professionnelle. Néanmoins aucun diplôme spécifique n’est requis, ce qui demeure vraie encore aujourd’hui, au nom de la liberté de la presse.

Mais alors, de nos jours, c’est quoi un journaliste ?

***
Un journaliste est avant tout une personne qui recueille, recherche, se documente pour collecter le plus d’informations possibles, utiles à la rédaction d’articles pour divers domaines (comme la presse écrite, radio ou TV). Il doit vérifier ses informations, trouver des sources fiables afin de donner des informations véridiques au lectorat.

D’ailleurs, le journalisme est très proche de la communication ainsi que de la documentation car il regroupe ces trois principes en même temps.

Un journaliste doit être curieux, aimer l’actualité et les mots et avoir la plus vaste culture possible. Il doit faire preuve de motivation, de volonté et de patience, surtout au début, car ce lancer n’est pas simple et pour beaucoup, il faut passer comme pigiste après les études.
***
Le journaliste, comme toute personne exerçant une profession, est encadré par des règles et lois à mettre en pratique.

La loi sur la liberté de la presse le 29 juillet 1881, adopté par le Parlement français, autorise chaque personne au droit de créer son propre journal à conditions de respecter certaines procédures auprès du Procureur de la République et définit également des délits contre la chose publique (offenses au président de la République,…) ou contre les personnes (diffamation portant atteinte à l’honneur) par exemple.

La déclaration des devoirs et des droits des Journalistes, appelée aussi charte de Munich, comprend 15 règles fondamentales. Parmi les 10 droits et 5 devoirs, on retrouve le respect de la vérité et de la vie privé des personnes, la défense de la liberté de l’information et de la critique mais aussi la possibilité d’avoir accès libre à toutes les sources d’informations et le droit d’enquêter librement. Rien n’oblige les journalistes à les respecter mais la déclaration s’impose comme un texte de référence.

Enfin, la loi Brachard ayant crée en 1935 le statut de journaliste professionnel reconnaît aux journalistes un certain nombre de droits censés protéger leurs libertés d’expression et renforcer leur indépendance.

***
Hormis toutes les règles fondamentales en exerçant le métier, les études et le choix du parcours est important. Car en effet, il y a deux grands types de journalismes ; la presse écrite et la TV.

Personnellement, je souhaiterai m’orienter vers la presse écrite et devenir journaliste presse écrite et web. Je ne suis pas très à l’aise en public et je préfère écrire des articles et informer les gens sur l’actualité et les faits divers qui nous entoure aujourd’hui.

Bien qu’il n’y ait pas besoin de diplôme pour être journaliste, un bac+2 jusqu’à bac+5 est souhaitable. On peut passer ou non par une des 14 formations reconnues, sélectives et accessibles seulement sur concours. Cela ne promet pas un emploi immédiat mais a ses avantages.

Une fois les études finis, nombre des journalistes débutants commencent à la pige, c’est – à – dire collaborer occasionnellement avec des entreprises de presse et produire sur commandes. Au bout de 3 mois de piges consécutives d’un montant minimal de 600€, un journaliste débutant peut obtenir sa carte de presse, carte d’identité professionnelle lui permettant de prouver son activité, d’accéder à certains lieux et faire valoir ses droits à la protection sociale prévue par le statue de journaliste professionnel crée par la loi Brachard.

Le salaire débutant d’un journaliste est à partir du SMIC et jusqu’à 2100€ brut par mois. Les salaires varient en fonction du type de journal et du média.
***

J'ai oublié de dire que j'écrivais comme un pied haha x)​
Désolée je ne peux pas vraiment te conseillée je suis en 4 ème alors j'ai jamais fais des oraux comme ça. Mais moi il me semble bien ton texte ! Désolé de ne pas avoir de conseil 😅
 
Chuisbizarre
Légende
Messages
6 249
Réactions
11 134
Age
15
Fofocoins
15 545
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Désolée je ne peux pas vraiment te conseillée je suis en 4 ème alors j'ai jamais fais des oraux comme ça. Mais moi il me semble bien ton texte ! Désolé de ne pas avoir de conseil 😅
C'est po grave, merci quand même ✨\( ̄︶ ̄*\))
 
Haru.
Forumeur enragé
Messages
695
Réactions
245
Fofocoins
1 910
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Couleur pseudo
Bonjour bonsoir les gens !

Désolée d'être reloue à parler école mais j'étais obligée 😅
Voilà j'ai écris un exposé sur un métier pour mon oral de brevet. C'est que le premier jet donc je vais sûrement faire des modifications. Je voulais avoir des avis sur comment l'améliorer, des trucs que je devrais ajouter ou au contraire enlever, ça me serait très utile o(TヘTo) (surtout avec mon père qui va tout bazarder je le sais déjà)
Et surtout, savoir si vous pensez que ça peut tenir en 5 minutes chrono en ajoutant une petite introduction et conclusion ;-; (et je devais même faire un thème économique mais voilà il a sauté, enfin je sais pas si je l'ajouterai 😅).
Et c'est un texte un peu long donc voilà ;-;

Bonne lecture (à ceux qui auront le courage 😆):

Le journalisme n’a pas toujours existé comme nous en parlons aujourd’hui.

C’était au commencement, en 17e siècles, le nouvelliste qui colportait les informations sur la place publique.

A cette époque et sous la Révolution, les journalistes étaient avant tout des politiciens qui se servaient des journaux pour diffuser leurs idées (exemple ; Mirabeau et Le Courrier de Provence).

C’est grâce à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, les progrès techniques et l’accès à la lecture (la loi ferry de 1881 à 1882) que le journalisme prend un nouveau tournant. Au début du 20e siècles, les quotidiens à Paris et en province augmentent considérablement (60 en capitale et plus de 200 en province), ainsi que le nombre de journalistes, avec la contribution de grandes plumes comme Zola, Maupassant ou encore Balzac.

Dès 1918, le syndicat national des journalistes, la S.N.J, milite pour que le journalisme devienne une vraie profession. Ce n’est que le 29 mars 1935 (la loi Bachard) que le métier obtient une définition. Ce statut reconnaît aux journalistes un barème des salaires, des congés payés et une carte d’identité professionnelle. Néanmoins aucun diplôme spécifique n’est requis, ce qui demeure vraie encore aujourd’hui, au nom de la liberté de la presse.

Mais alors, de nos jours, c’est quoi un journaliste ?

***
Un journaliste est avant tout une personne qui recueille, recherche, se documente pour collecter le plus d’informations possibles, utiles à la rédaction d’articles pour divers domaines (comme la presse écrite, radio ou TV). Il doit vérifier ses informations, trouver des sources fiables afin de donner des informations véridiques au lectorat.

D’ailleurs, le journalisme est très proche de la communication ainsi que de la documentation car il regroupe ces trois principes en même temps.

Un journaliste doit être curieux, aimer l’actualité et les mots et avoir la plus vaste culture possible. Il doit faire preuve de motivation, de volonté et de patience, surtout au début, car ce lancer n’est pas simple et pour beaucoup, il faut passer comme pigiste après les études.
***
Le journaliste, comme toute personne exerçant une profession, est encadré par des règles et lois à mettre en pratique.

La loi sur la liberté de la presse le 29 juillet 1881, adopté par le Parlement français, autorise chaque personne au droit de créer son propre journal à conditions de respecter certaines procédures auprès du Procureur de la République et définit également des délits contre la chose publique (offenses au président de la République,…) ou contre les personnes (diffamation portant atteinte à l’honneur) par exemple.

La déclaration des devoirs et des droits des Journalistes, appelée aussi charte de Munich, comprend 15 règles fondamentales. Parmi les 10 droits et 5 devoirs, on retrouve le respect de la vérité et de la vie privé des personnes, la défense de la liberté de l’information et de la critique mais aussi la possibilité d’avoir accès libre à toutes les sources d’informations et le droit d’enquêter librement. Rien n’oblige les journalistes à les respecter mais la déclaration s’impose comme un texte de référence.

Enfin, la loi Brachard ayant crée en 1935 le statut de journaliste professionnel reconnaît aux journalistes un certain nombre de droits censés protéger leurs libertés d’expression et renforcer leur indépendance.

***
Hormis toutes les règles fondamentales en exerçant le métier, les études et le choix du parcours est important. Car en effet, il y a deux grands types de journalismes ; la presse écrite et la TV.

Personnellement, je souhaiterai m’orienter vers la presse écrite et devenir journaliste presse écrite et web. Je ne suis pas très à l’aise en public et je préfère écrire des articles et informer les gens sur l’actualité et les faits divers qui nous entoure aujourd’hui.

Bien qu’il n’y ait pas besoin de diplôme pour être journaliste, un bac+2 jusqu’à bac+5 est souhaitable. On peut passer ou non par une des 14 formations reconnues, sélectives et accessibles seulement sur concours. Cela ne promet pas un emploi immédiat mais a ses avantages.

Une fois les études finis, nombre des journalistes débutants commencent à la pige, c’est – à – dire collaborer occasionnellement avec des entreprises de presse et produire sur commandes. Au bout de 3 mois de piges consécutives d’un montant minimal de 600€, un journaliste débutant peut obtenir sa carte de presse, carte d’identité professionnelle lui permettant de prouver son activité, d’accéder à certains lieux et faire valoir ses droits à la protection sociale prévue par le statue de journaliste professionnel crée par la loi Brachard.

Le salaire débutant d’un journaliste est à partir du SMIC et jusqu’à 2100€ brut par mois. Les salaires varient en fonction du type de journal et du média.
***

J'ai oublié de dire que j'écrivais comme un pied haha x)​
Ton texte est très bien,personellement j'ai passée mon oral de stage (Avec beaucoup de difficultés dont je ne parlerais pas ici) beaucoup de professeurs disent qu'il faut tenir 5 minutes mais tu peux faire 4min 30 ou 6min je ne pense pas qu'ils vont te pénaliser pour ça. Surtout entraine toi chez toi ou au collège pendant les récrés,Bon courage !
 
Bubble Tea
Forumeur d’exception
Messages
2 048
Réactions
2 226
Fofocoins
5 823
Ombre sur groupe
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Bonjour bonsoir les gens !

Désolée d'être reloue à parler école mais j'étais obligée 😅
Voilà j'ai écris un exposé sur un métier pour mon oral de brevet. C'est que le premier jet donc je vais sûrement faire des modifications. Je voulais avoir des avis sur comment l'améliorer, des trucs que je devrais ajouter ou au contraire enlever, ça me serait très utile o(TヘTo) (surtout avec mon père qui va tout bazarder je le sais déjà)
Et surtout, savoir si vous pensez que ça peut tenir en 5 minutes chrono en ajoutant une petite introduction et conclusion ;-; (et je devais même faire un thème économique mais voilà il a sauté, enfin je sais pas si je l'ajouterai 😅).
Et c'est un texte un peu long donc voilà ;-;

Bonne lecture (à ceux qui auront le courage 😆):

Le journalisme n’a pas toujours existé comme nous en parlons aujourd’hui.

C’était au commencement, en 17e siècles, le nouvelliste qui colportait les informations sur la place publique.

A cette époque et sous la Révolution, les journalistes étaient avant tout des politiciens qui se servaient des journaux pour diffuser leurs idées (exemple ; Mirabeau et Le Courrier de Provence).

C’est grâce à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, les progrès techniques et l’accès à la lecture (la loi ferry de 1881 à 1882) que le journalisme prend un nouveau tournant. Au début du 20e siècles, les quotidiens à Paris et en province augmentent considérablement (60 en capitale et plus de 200 en province), ainsi que le nombre de journalistes, avec la contribution de grandes plumes comme Zola, Maupassant ou encore Balzac.

Dès 1918, le syndicat national des journalistes, la S.N.J, milite pour que le journalisme devienne une vraie profession. Ce n’est que le 29 mars 1935 (la loi Bachard) que le métier obtient une définition. Ce statut reconnaît aux journalistes un barème des salaires, des congés payés et une carte d’identité professionnelle. Néanmoins aucun diplôme spécifique n’est requis, ce qui demeure vraie encore aujourd’hui, au nom de la liberté de la presse.

Mais alors, de nos jours, c’est quoi un journaliste ?

***
Un journaliste est avant tout une personne qui recueille, recherche, se documente pour collecter le plus d’informations possibles, utiles à la rédaction d’articles pour divers domaines (comme la presse écrite, radio ou TV). Il doit vérifier ses informations, trouver des sources fiables afin de donner des informations véridiques au lectorat.

D’ailleurs, le journalisme est très proche de la communication ainsi que de la documentation car il regroupe ces trois principes en même temps.

Un journaliste doit être curieux, aimer l’actualité et les mots et avoir la plus vaste culture possible. Il doit faire preuve de motivation, de volonté et de patience, surtout au début, car ce lancer n’est pas simple et pour beaucoup, il faut passer comme pigiste après les études.
***
Le journaliste, comme toute personne exerçant une profession, est encadré par des règles et lois à mettre en pratique.

La loi sur la liberté de la presse le 29 juillet 1881, adopté par le Parlement français, autorise chaque personne au droit de créer son propre journal à conditions de respecter certaines procédures auprès du Procureur de la République et définit également des délits contre la chose publique (offenses au président de la République,…) ou contre les personnes (diffamation portant atteinte à l’honneur) par exemple.

La déclaration des devoirs et des droits des Journalistes, appelée aussi charte de Munich, comprend 15 règles fondamentales. Parmi les 10 droits et 5 devoirs, on retrouve le respect de la vérité et de la vie privé des personnes, la défense de la liberté de l’information et de la critique mais aussi la possibilité d’avoir accès libre à toutes les sources d’informations et le droit d’enquêter librement. Rien n’oblige les journalistes à les respecter mais la déclaration s’impose comme un texte de référence.

Enfin, la loi Brachard ayant crée en 1935 le statut de journaliste professionnel reconnaît aux journalistes un certain nombre de droits censés protéger leurs libertés d’expression et renforcer leur indépendance.

***
Hormis toutes les règles fondamentales en exerçant le métier, les études et le choix du parcours est important. Car en effet, il y a deux grands types de journalismes ; la presse écrite et la TV.

Personnellement, je souhaiterai m’orienter vers la presse écrite et devenir journaliste presse écrite et web. Je ne suis pas très à l’aise en public et je préfère écrire des articles et informer les gens sur l’actualité et les faits divers qui nous entoure aujourd’hui.

Bien qu’il n’y ait pas besoin de diplôme pour être journaliste, un bac+2 jusqu’à bac+5 est souhaitable. On peut passer ou non par une des 14 formations reconnues, sélectives et accessibles seulement sur concours. Cela ne promet pas un emploi immédiat mais a ses avantages.

Une fois les études finis, nombre des journalistes débutants commencent à la pige, c’est – à – dire collaborer occasionnellement avec des entreprises de presse et produire sur commandes. Au bout de 3 mois de piges consécutives d’un montant minimal de 600€, un journaliste débutant peut obtenir sa carte de presse, carte d’identité professionnelle lui permettant de prouver son activité, d’accéder à certains lieux et faire valoir ses droits à la protection sociale prévue par le statue de journaliste professionnel crée par la loi Brachard.

Le salaire débutant d’un journaliste est à partir du SMIC et jusqu’à 2100€ brut par mois. Les salaires varient en fonction du type de journal et du média.
***

J'ai oublié de dire que j'écrivais comme un pied haha x)​
Et puis t’as moi qui n’a tjrs pas son sujet 😀 Non vraiment c’est très bien. Il faut juste voir si ça rentre dans les 5min :’)
 
Chuisbizarre
Légende
Messages
6 249
Réactions
11 134
Age
15
Fofocoins
15 545
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Ton texte est très bien,personellement j'ai passée mon oral de stage (Avec beaucoup de difficultés dont je ne parlerais pas ici) beaucoup de professeurs disent qu'il faut tenir 5 minutes mais tu peux faire 4min 30 ou 6min je ne pense pas qu'ils vont te pénaliser pour ça. Surtout entraine toi chez toi ou au collège pendant les récrés,Bon courage !
Merci beaucoup ʕっ•ᴥ•ʔっ✨
D'accord je prends en note pour le temps, je vais essayer d'être ni trop longue ni trop courte TvT Surtout qu'il y a les questions après olala ;-;
 
Chuisbizarre
Légende
Messages
6 249
Réactions
11 134
Age
15
Fofocoins
15 545
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Et puis t’as moi qui n’a tjrs pas son sujet 😀 Non vraiment c’est très bien. Il faut juste voir si ça rentre dans les 5min :’)
Alala Bubble 😂 T'inquiète tu le trouveras ton sujet 😌😆
Merci UwU Je vais voir pour le temps, ça doit pas être si compliqué de faire rentrer tous ça en 5 min (ou pas ;-; ). Sinon je ferai des modifs TwT
 
salut
Forumeur d’exception
🔥 V.I.P 🔥
Messages
3 442
Réactions
1 702
Pays
Russia
Fofocoins
4 877
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Bonjour bonsoir les gens !

Désolée d'être reloue à parler école mais j'étais obligée 😅
Voilà j'ai écris un exposé sur un métier pour mon oral de brevet. C'est que le premier jet donc je vais sûrement faire des modifications. Je voulais avoir des avis sur comment l'améliorer, des trucs que je devrais ajouter ou au contraire enlever, ça me serait très utile o(TヘTo) (surtout avec mon père qui va tout bazarder je le sais déjà)
Et surtout, savoir si vous pensez que ça peut tenir en 5 minutes chrono en ajoutant une petite introduction et conclusion ;-; (et je devais même faire un thème économique mais voilà il a sauté, enfin je sais pas si je l'ajouterai 😅).
Et c'est un texte un peu long donc voilà ;-;

Bonne lecture (à ceux qui auront le courage 😆):

Le journalisme n’a pas toujours existé comme nous en parlons aujourd’hui.

C’était au commencement, en 17e siècles, le nouvelliste qui colportait les informations sur la place publique.

A cette époque et sous la Révolution, les journalistes étaient avant tout des politiciens qui se servaient des journaux pour diffuser leurs idées (exemple ; Mirabeau et Le Courrier de Provence).

C’est grâce à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, les progrès techniques et l’accès à la lecture (la loi ferry de 1881 à 1882) que le journalisme prend un nouveau tournant. Au début du 20e siècles, les quotidiens à Paris et en province augmentent considérablement (60 en capitale et plus de 200 en province), ainsi que le nombre de journalistes, avec la contribution de grandes plumes comme Zola, Maupassant ou encore Balzac.

Dès 1918, le syndicat national des journalistes, la S.N.J, milite pour que le journalisme devienne une vraie profession. Ce n’est que le 29 mars 1935 (la loi Bachard) que le métier obtient une définition. Ce statut reconnaît aux journalistes un barème des salaires, des congés payés et une carte d’identité professionnelle. Néanmoins aucun diplôme spécifique n’est requis, ce qui demeure vraie encore aujourd’hui, au nom de la liberté de la presse.

Mais alors, de nos jours, c’est quoi un journaliste ?

***
Un journaliste est avant tout une personne qui recueille, recherche, se documente pour collecter le plus d’informations possibles, utiles à la rédaction d’articles pour divers domaines (comme la presse écrite, radio ou TV). Il doit vérifier ses informations, trouver des sources fiables afin de donner des informations véridiques au lectorat.

D’ailleurs, le journalisme est très proche de la communication ainsi que de la documentation car il regroupe ces trois principes en même temps.

Un journaliste doit être curieux, aimer l’actualité et les mots et avoir la plus vaste culture possible. Il doit faire preuve de motivation, de volonté et de patience, surtout au début, car ce lancer n’est pas simple et pour beaucoup, il faut passer comme pigiste après les études.
***
Le journaliste, comme toute personne exerçant une profession, est encadré par des règles et lois à mettre en pratique.

La loi sur la liberté de la presse le 29 juillet 1881, adopté par le Parlement français, autorise chaque personne au droit de créer son propre journal à conditions de respecter certaines procédures auprès du Procureur de la République et définit également des délits contre la chose publique (offenses au président de la République,…) ou contre les personnes (diffamation portant atteinte à l’honneur) par exemple.

La déclaration des devoirs et des droits des Journalistes, appelée aussi charte de Munich, comprend 15 règles fondamentales. Parmi les 10 droits et 5 devoirs, on retrouve le respect de la vérité et de la vie privé des personnes, la défense de la liberté de l’information et de la critique mais aussi la possibilité d’avoir accès libre à toutes les sources d’informations et le droit d’enquêter librement. Rien n’oblige les journalistes à les respecter mais la déclaration s’impose comme un texte de référence.

Enfin, la loi Brachard ayant crée en 1935 le statut de journaliste professionnel reconnaît aux journalistes un certain nombre de droits censés protéger leurs libertés d’expression et renforcer leur indépendance.

***
Hormis toutes les règles fondamentales en exerçant le métier, les études et le choix du parcours est important. Car en effet, il y a deux grands types de journalismes ; la presse écrite et la TV.

Personnellement, je souhaiterai m’orienter vers la presse écrite et devenir journaliste presse écrite et web. Je ne suis pas très à l’aise en public et je préfère écrire des articles et informer les gens sur l’actualité et les faits divers qui nous entoure aujourd’hui.

Bien qu’il n’y ait pas besoin de diplôme pour être journaliste, un bac+2 jusqu’à bac+5 est souhaitable. On peut passer ou non par une des 14 formations reconnues, sélectives et accessibles seulement sur concours. Cela ne promet pas un emploi immédiat mais a ses avantages.

Une fois les études finis, nombre des journalistes débutants commencent à la pige, c’est – à – dire collaborer occasionnellement avec des entreprises de presse et produire sur commandes. Au bout de 3 mois de piges consécutives d’un montant minimal de 600€, un journaliste débutant peut obtenir sa carte de presse, carte d’identité professionnelle lui permettant de prouver son activité, d’accéder à certains lieux et faire valoir ses droits à la protection sociale prévue par le statue de journaliste professionnel crée par la loi Brachard.

Le salaire débutant d’un journaliste est à partir du SMIC et jusqu’à 2100€ brut par mois. Les salaires varient en fonction du type de journal et du média.
***

J'ai oublié de dire que j'écrivais comme un pied haha x)​
Nous c 10 minutes 😅
 
M
Membre supprimé 350
Anonyme
Nous c 10 minutes 😅
Moi je fais easy 30-40 minutes sans apprendre par coeur le texte, les profs doivent m'arrêter d'ailleurs 🤣. Suffit juste d'être bavard comme moi pour les exposés et tu les fais tes 5 minutes ahah 😂😂🤣🤣
 
Daisy
Forumeur d’exception
Messages
1 576
Réactions
1 664
Age
14
Fofocoins
1 493
Pseudo en italique
Ombre sur pseudo
Couleur pseudo
Moi je stress, je suis que en 4 ème mais j'ai peur de ne pas trouver un sujet qui m'intéresse, pour l'instant dans mon classeur avec les différents sujets pour l'oral y'a rien qui me tente. Bon après j'ai encore le temps 😆mais bref
 
salut
Forumeur d’exception
🔥 V.I.P 🔥
Messages
3 442
Réactions
1 702
Pays
Russia
Fofocoins
4 877
Plantation d'un arbre via Reforestaction 🌳
Moi je stress, je suis que en 4 ème mais j'ai peur de ne pas trouver un sujet qui m'intéresse, pour l'instant dans mon classeur avec les différents sujets pour l'oral y'a rien qui me tente. Bon après j'ai encore le temps 😆mais bref
Tkt t’as encore un an et c’est long
 
Sujets similaires Réponses Date
Hey et si on échangait les meilleurs conseils d'investissement 9
Les membres Foforum ont déjà plantés 15 arbres 🌱 grâce à leurs Fofocoins. C´est gratuit, voir comment ça marche ?